Statistique et itinéraire de la Russie, ou, Manuel complet du diplomate, du négociant et de tout voyageur en Russie ...

Couverture
F.G. Levrault, 1829 - 494 pages
0 Avis
Les avis ne sont pas validés, mais Google recherche et supprime les faux contenus lorsqu'ils sont identifiés
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page xix - Géographique-Historique de l'Empire de Russie, contenant le Tableau Politique et Statistique de ce Vaste Pays; les Dénominations, les Divisions Anciennes et Nouvelles des Contrées, Villes, Bourgs...
Page 445 - Les litres ne sont rien par eux-mêmes; ils n'ont de * réalité qu'autant qu'ils sont reconnus ; et leur valeur « dépend de l'idée qu'on y attache et de l'étendue que leur « donnent ceux qui ont le droit de les admettre, de les
Page 447 - ... deux cours. Pour- lui prouver ses sentimens à cet égard, il consent avec plaisir, et sans exiger d'autres formalités que la déclaration ci-dessus mentionnée , à. lui accorder le titre d'impérial , et à le connoître comme attaché à sa personne et au trône de Russie ; mais en...
Page 446 - Cette déclaration , tendant à prévenir tout sujet de difficulté pour l'avenir, est une preuve de l'amitié du roi pour l'impératrice , et du désir sincère qu'il a d'établir entre les deux cours une union solide et inaltérable.
Page 284 - ... en blé et en fourrage est assez bas pour lui assurer des profits considérables ; le travail des mines, le transport des métaux et du sel , remplacent dans quelques contrées la capitation ou au moins une partie de cet impôt ; des tribus entières en sont exemptes , à condition de faire le service militaire toutes les fois qu'elles...
Page 445 - Les titres ne sont rien par eux-mêmes, ils n'ont. de réalité qu'autant qu'ils sont reconnus , et leur valeur dépend de l'idée qu'on y attache, et de l'éte-ndue que leur donnent ceux qui ont le droit de les admettre , de les rejetter ou de les limiter. Les souverains eux-mêmes ne peuvent pas -s'attribuer des titres à leur choix; l'aveu de leurs sujets ne suffit pas, celui des autres puissances est nécessaire, et chaque Couronne, libre de reconnoître ou de refuser un titre nouveau, peut aussi...
Page 447 - Catholique auprès de sa personne, une rëversale semblable à celle qu'elle avait donnée au roi Très-Chrétien, lorsque ce monarque accorda le même titre à cette princesse, sous la condition, que cela n'apporterait aucun changement au cérémonial usité entre les deux cours. A l'exemple d'Elisabeth, Pierre III, son neveu, renouvela cette réversale; mais l'impératrice actuelle, Catherine...
Page xiii - Histoire physique, morale, civile et politique de la Russie ancienne et moderne, accompagnée d'un bel atlas composé de cartes, de vues pittoresques et de planches archéologiques.
Page 445 - France, que sous le nom de czar. Cette princesse est la première de tous les souverains de Russie, à qui le roi ait accordé le titre impérial; mais ce fut sous la condition expresse, que ce titre ne porterait' aucun préjudice au cérémonial usité entre les deux cours. L'impératrice Elisabeth souscrivit sans peine à cette condition, et s'en est expliquée de la manière la plus précise dans la...

Informations bibliographiques