Images de page
PDF
ePub

TABLE

„DES PRINCIPALES MATIÈRES

CONTENUES DANS CE VOLUME.

LIVRE [er.

DISCOURS ET DISCUSSIONS SUR DIFFÉRENS SUJETS.

Situation générale de la République,
Adresse de la Convention nationale au peupie srançais sur les

principes qui doivent réunir les amis de la liberté (vendé-
miaire an 3); rédigée par Cambacérès:

Pag. 4
Rapport sur la loi de grande police ; fait par Syeyes:
Chute du parti montagnard.

17
Rapport sur la défaite des émigrés à Quiberon ; fait

par

Tallien.
Rapport sur la dissolution des clubs et sociétés populaires; fait

10

20

par Mailhe.

31

39

Discours sur la situation intérieure et extérieure de la Républi-
: que; par Boissy d'Anglas.
Adresse de la Convention nationale aux Français en présentant

à leur acceptation l'Acte constilutionnel ; rédigée par Berlier. 62
Rapport sur les événemens des u, 12, 13 et 14 vendémiaire
an 4; fait par Merlin (de Douai).

63
Rapport sur les opérations militaires exécutées dans les mêmes
journées; fait par Barras.

77
Rapport sur les auteurs de la conjuration, et sur les mesures de

salut public à prendre en conséquenes, fait par Tallien. 91
Rapport sur la réaction, et sur les assassinats commis dans les

départemens par les compagnies de Jésus , du Soleil, et autres
associations dites royalistes; fait par

Chénier.
CLÔTURE DE LA CONVENTION NATIONALE. - Loi d'amnistie. 107

100

LIVRE II.

LÉGISLATION CONSTITUTIONNELLE.

Discours préliminaire au projet de Constitution pour la Répu

blique française ; par Boissy d'Anglas.

Pag. 109

CONSTITUTION DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE décrétée par

la Convention, acceptée par le peuple, et promulguée le. zer' vendémiaire an 4.

lou

Du Costume:constitutionnel des fonctionnaires publics.- Rap;

port fait par Grégoite::- Loi.

[blocks in formation]

Lettres, Sciences et Arts, Instruction publique.
Des inscriptions sur les monumens publics ; rapport fait

par,
Grégoire.

239 Des moyens de propager la langue française dans l'intérieur de la République ; rappost fait par Barrère.

247 Adresse au peuple, portant invitation d'apprendre et de respecter la langue nationale ; rédigée par Grégoire.

255 Des encouragemens aux savans, gens de lettres, artistes, etc.; rapport fait par Grégoire.

260

[ocr errors]

De l'Ecole centrale des travaux publics, depuis ECOLE POLY

TECHNIQUE.
Rapport sur sa création; fait

par
Barrère.

Pag. 274
Rapport sur son organisation; fait par Fourcroy.

283 Mémoire sur le but de son institution, sur les avantages

qu'elle promet, sur la protection qu'elle réclame, etc.;
par Prieur (de la Côte-d'Or ).

294

De l'Ecole de Mars.
Rapport sur le but et la formation de cette Ecole ; fait par
Barrère.

308 Rapport sur l'existence et sur la clôture de l'Ecole de Mars; fait par Guyton-Morveau.

321 Du Conservatoire des arts et métiers ; rapport sur la création de cet établissement; fait par Grégoire.

332 Du Bureau des Longitudes, rapport sur la création de cet établissement; fait par Grégoire.

344 De l'Institut ( Conservatoire ) de Musique ; rapport fait par Chénier.

352 Des découvertes et des progrès dans les sciences et dans les

arts.

357

ز

384

Rapport sur les arts qui ont servi à la défense de la Répu

blique; fait par Fourcroy. Du Télégraphe ; rapport fait par Lakanal.

377 De l’uniformité des poids et mesures, Première décision prise à ce sujet par l'Assemblée consti

tuapte ; rapport fait par Bonnay.
Rapport sur les moyens préparés pour établir l'uniformité des

poids et mesures; fait à la Convention par Prieur ( de la
Côte-d'Or ).

391 De l'organisation générale de l'instruction publique, et de la création de l'Institut; rapport fait par

Daunou. Liste des présidens de la Convention nationale.

413

401

FIN DE LA TABLE.

[ocr errors]

DE

RAPPORTS, OPINIONS

ET

DISCOURS PRONONCÉS A LA TRIBUNE NATIONALE

DEPUIS 1789 JUSQU'À CE JOUR.

wwwwwwwwwwww

wwwwwwwwwwwwwwwwwwwWMMW

CONVENTION. An 3 et an 4 de la République. — 1794 et 1795.

[ocr errors][ocr errors]

LIVRE PREMIER. DISCOURS ET DISCUSSIONS SUR DIFFÉRENS SUJETS.

SITUATION GÉNÉRALE DE LA RÉPUBLIQUE. L.

Convention nationale avait atteint son apogée : elle achevera son cours avec une sorte de dignité, mais sans éclat; elle n'étonnera plus ; son génie épuisé cessera de commander l'admiration en descendant jusqu'aux spéculations vulgaires ; et la République française, qui, moins heureuse que ses aînées, n'apparut qu'un jour, mais sublime comme Rome et brillante comme Athènes , aura aussi ses rhéteurs, qui diront qu'elle existe lorsque dès longtemps elle ne sera plus.

Une éloquence sauvage, mais riche d'idées neuves ; des vues parfois outrées , mais toujours imposantes ; un patriotisme ombrageux, mais pur, de grandes fautes, mais de plus grands prodiges , voilà les traits caractéristiques des temps que nous quittons : c'est cette époque héroïque qui

« PrécédentContinuer »