Histoire universelle, Volume 13

Couverture
Firmin-Didot, 1862
0 Avis
Les avis ne sont pas validés, mais Google recherche et supprime les faux contenus lorsqu'ils sont identifiés
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 101 - Apostolicae potestatis plenitudine, omnes insulas et terras firmas inventas et inveniendas, detectas et detegendas, versus Occidentem et Meridiem...
Page 128 - Les sauvages de ces îles sont les plus contents, les plus heureux, les moins vicieux, les plus sociables, les moins contrefaits et les moins tourmentés de maladies, de toutes les nations du monde.
Page 32 - Histoire du commerce entre le Levant et l'Europe depuis les croisades jusqu'à la fondation des colonies d'Amérique. Paris, 1830, 2 vol.
Page 93 - Il devait être vice-roi et gouverneur général de toutes lesdites terres et continents, avec le privilège de désigner au gouvernement de chaque île ou province trois candidats , parmi lesquels Ferdinand et Isabelle en choisiraient un. Il avait droit à un dixième de toutes les perles, pierres précieuses, or, argent, épiceries, denrées et marchandises quelconques, trouvées, achetées, échangées ou obtenues dans les limites de sa juridiction , les dépenses prélevées.
Page 377 - Magellan, en y ajoutant le droit de faire la paix et la guerre avec les princes d'Orient, de construire des forts , de nommer des officiers de police et de justice.
Page 249 - ... cette civilisation éphémère dépérit peu à peu et s'éteignit sans retour. Il n'y avait là d'ailleurs qu'un phénomène naturel. Pour un peuple dans l'enfance , la communauté est le premier échelon de l'ordre social ; l'individu n'a pas encore la conscience de ce qu'il peut et de ce qu'il veut; il a besoin d'une tutelle attentive. Les jésuites avaient donc parfaitement compris ce qui convenait à leurs administrés; ils s'étaient substitués au rôle des anciens patriarches (1).
Page 82 - A. de Humboldt, Examen critique de l'histoire de la géographie du Nouveau Continent et des progrès de l'astronomie nautique au XIV' et au XV' siècle, 5 tomes, avec 4 cartes dédiées à Arago, Paris, Gide, 1835-1839, in-8».
Page 101 - constitutionibus et ordinationibus apostolicis , ceterisque contrariis »quibuscumque , in illo , a quo imperia et dominationes ac bona cun»cta procedunt , confidentes , quod , dirigente Domino actus vestros, »si hujusmodi sanctum et...
Page 148 - C est le bonheur seul qui multiplie les hommes , et ce ne sont que de sages lois qui peuvent produire le bonheur. On a cru 'que je proposois de violer les lois de la nature , en proposant d'établir l'usage des esclaves en Europe; mais ne les viole-t-on point ces lois saintes dans les états où quelques citoyens possèdent tout, et où les autres...
Page 31 - Les trois parties de l'ancien monde forment un grand continent , partagé en deux portions inégales par la mer Méditerranée et par l'Océan indien qui court de l'est à l'ouest , et renferme une grande quantité d'îles. L'Afrique s'étend de l'ouest à l'est parallèlement à l'Europe et à l'Asie ; l'Ethiopie orientale et le royaume du prêtre Jean se prolongent jusqu'à son extrémité méridionale ; c'est encore l'Afrique des anciens , terminée au nord de l'équateur : aussi le golfe profond...

Informations bibliographiques