Palamède: revue mensuelle des échecs et autres jeux

Couverture
1842
0 Avis
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 52 - L'astre éclatant de l'univers. Cris impuissants ! fureurs bizarres ! Tandis que ces monstres barbares Poussaient d'insolentes clameurs, Le dieu, poursuivant sa carrière, Versait des torrents de lumière Sur ses obscurs blasphémateurs.
Page 230 - ... lui ôter par conseil et par prévoyance; mais au reste, si vigilant et si prêt à tout, qu'il n'a jamais manqué les occasions qu'elle lui a présentées; enfin un de ces esprits remuants et audacieux qui semblent être nés pour changer le monde.
Page 230 - Quand une fois on a trouvé le moyen de prendre la multitude par l'appât de la liberté, elle suit en aveugle, pourvu qu'elle en entende seulement le nom. Ceux-ci, occupés du premier objet qui les avait transportés, allaient toujours, sans regarder qu'ils allaient à la servitude...
Page 131 - Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement , Et les mots pour le dire arrivent aisément.
Page 41 - Des chevaliers sans ordres, et tant de demoiselles Qui, sans le lansquenet et son produit caché, De leur faible vertu feraient fort bon marché, Et dont tous les hivers la cuisine se fonde Sur l'impôt établi d'une infaillible ronde.
Page 41 - S'il est quelque joueur qui vive de son gain , On en voit tous les jours mille mourir de faim, Qui, forcés à garder une longue abstinence, Pleurent d'avoir trop mis à la réjouissance.
Page 41 - Paîra-t-on des marchands la cohorte pressante Avec un vaudeville ou bien une courante ? Ne vaut-il pas bien mieux qu'un jeune cavalier Dans mon art au plus tôt se fasse initier ? Qu'il sache, quand il perd, d'une âme non commune...
Page 42 - Du sort injurieux corriger la malice ; Je sais dans un trictrac, quand il faut un sonnez, Glisser des dés heureux, ou chargés, ou pipés ; Et quand mon plein est fait, gardant mes avantages, J'en substitue aussi d'autres prudents et sages, Qui, n'offrant à mon gré que des as à tous coups, Me font, en un instant, enfiler douze trous.
Page 40 - Parbleu , je te saurai , Maudit jeu de trictrac, ou bien je ne pourrai. Tu peux me faire perdre, ô fortune ennemie! Mais me faire payer, parbleu , je t'en délie : Car je n'ai pas un sou.
Page 329 - ... de vray il faut noter que les jeux des enfans ne sont pas jeux, et les faut juger en eux comme leurs plus sérieuses actions...

Informations bibliographiques