Bibliothèque historique, et critique du Poitou, contenant les vies des savans de cette province, depuis le troisième siècle jusqu'à présent: une notice de leurs ouvrages, avec des observations pour en juger; la suite historique & chronologique des comtes héréditaires, & celle des evêques de Poitiers depuis Saint Nectaire, Volume 4

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 293 - L'ABBÉ DE LAVAU, DE L'AC ADÉMIE FRANÇAISE. t a 5 AOUT 1692. IL est aujourd'hui votre fête ; Et , de ces agréables fleurs , Dont le temps ne sanroit effacer les couleurs, Ma main devroit, abbé, couronner votre tête. Mais , hélas ! depuis quelques jours Je cherche en vain sur le Parnasse Ces vives fleurs que rien n'efface , Et que vous y cueillez toujours. Que vous donner donc en leur place? Un simple bonjour? C'est trop peu : Mon cœur ? C'est un peu trop , quoique sa saison passe.
Page 170 - Marolles, un Recueil considérable de ses poésies écrit à • la main, où tous les vers me paraissent naturels, ingénieux « et bien tournés. Il y en a même quelques-uns dont elle a « bien voulu m'honorer , comme il s'y en lit avec des lettres « agréables et des portraits naïfs pour madame de Guise, « abbesse de Montmartre, madame d'Humières, mademoiselle « de Manneville, madame des Iloulières, M. de Montresor , « M. Bourdelot, abbé de Massé, MM. les abbés de V.
Page 246 - Illifoir', fans interprêtes , les meilleurs Auteurs d'Athènes & de Rome. Les premières années de fa vie furent confacrées au Service ; il le quitta de bonne heure , pour fe livrer aux plaifirs de la Cour & à ceux de la Philofophie. Paris & une jolie maifon de campagne, aux environs de Poitiers, furent les lieux où il fixa fon féjour.
Page 370 - Réponse, en forme de dissertation, à un théologien qui demande ce que veulent dire les sceptiques qui cherchent la vérité partout dans la nature comme dans les écrits des philosophes, lorsqu'ils pensent que la vie et la mort sont la même chose. Niort, Jean Elles, 1714, in-8".
Page 397 - Marquise de Maintenon. Femme illustre, femme vraiment chrétienne. Cette femme forte, que le sage chercha Vainement dans son siècle: Et qu'il nous eût proposée pour modèle, S'il eût vécu dans le nôtre.
Page 226 - L'auteur, après avoir parlé de la lecture des romans les plus célèbres, de Cyrus , de Cléopàlre, do délie, d'Argenis , de Théagènes et Caricléc , etc., et de l'intérêt vif et passionne qu'une jeune personne prend aux aventures chimériques de ces héros imaginaires, à leurs infortunes, à leur fidélité à toute épreuve, met dans sa bouche ces vers pour le vertueux Théagène, qu'elle fuit pnr lerre et par mer, avec qui elle parcourt le monde cnlier.
Page 134 - C'était, dit l'auteur de la vie de René Moreau , un pasteur zélé , continuellement occupé du salut des peuples qui lui étaient confiés, travaillant avec ferveur à la conversion des hérétiques , détaché des biens de la terre, toujours appliqué à la prière, à l'étude ou à l'instruction des fidèles , et, dans la ville de Fontenay, où la réputation de ce bon prêtre s'est conservée jusqu'à ce jour, on lui a attribué le don de prophétie, et plusieurs miracles. On ne connaît d'autre...
Page 410 - Perfonne n'a jàmais mieux fu foulager & les befoins d'autrui , & la honte de les avouer. Il difoit que ceux dont. on refufoit le fecours avoient eu l'art de s'attirer ce refus , ou n'avoient pas eu l'art de le prévenir , & qu'ils étoient coupables d'être refufés.
Page 476 - Mgr l'évèque de Nismes, pour la clôture de l'Assemblée générale du clergé de France tenue à Paris au grand couvent des Augustins. Paris, P. Simon, 1730, in-4°.
Page 401 - ON m'a porté fur votre compte des plaintes qui ne vous font pas honneur : vous maltraitez les Huguenots, vous en cherchez les moyens , vous en faites naître les occafions ; cela n'eft pas d'un homme de qualité. Ayez pitié de gens plus malheureux que coupables : ils font dans des erreurs où nous avons été nous-mêmes , & d'où la violence ne nous auroit...

Informations bibliographiques