Nouveau siècle de Louis XIV, Volume 4

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 416 - Dans un palais doré, Damon, jaloux et blême, Fait des vers où jamais personne n'entend rien. Il n'est ni courtisan, ni guerrier, ni chrétien; Et souvent, pour rimer, il s'enferme lui-même. La Muse, par malheur, le hait autant qu'il l'aime. Il a d'un franc poète et l'air et le maintien.
Page 430 - Clio vint, l'autre jour, se plaindre au dieu des vers Qu'en certain lieu de l'univers On traitait d'auteurs froids, de poètes stériles, Les Homères et les Virgiles. « Cela ne saurait être, on s'est moqué de vous, Reprit Apollon en courroux : Où peut-on avoir dit une telle infamie ? Est-ce chez les Hurons, chez les Topinamboux ? — C'est à Paris.
Page 44 - Madame de Montespan vint à Paris, visita les églises, jeûna, pria, et pleura ses péchés; le Roi, de son côté, fit tout ce qu'un bon chrétien doit faire. Le jubilé fini, gagné ou non gagné, il fut question de savoir si Madame de Montespan reviendrait à la cour.
Page 414 - Dans un fauteuil doré, Phèdre, tremblante et blême, Dit des vers où, d'abord, personne n'entend rien. Sa nourrice lui fait un sermon fort chrétien Contre l'affreux dessein d'attenter sur soi-même. Hippolyte la hait presque autant qu'elle l'aime ; Rien ne change son cœur ni son chaste maintien. La nourrice l'accuse : elle s'en punit bien; Thésée a pour son fils une rigueur extrême.
Page 450 - C'est ce qu'il croit gagner en faisant de ses entretiens et de ses discours autant de satires de l'hypocrisie et de la fausse dévotion : car comme la fausse dévotion tient en beaucoup de choses de la vraie, comme la fausse et la vraie ont je ne sais combien d'actions qui leur...
Page 25 - Tout se détruit, tout passe, et le cœur le plus tendre Ne peut d'un même objet se contenter toujours. Le passé n'a point eu d'éternelles amours. Et les siècles futurs n'en doivent point attendre.
Page 45 - Roi vint donc chez madame de Montespan, comme il avoit été décidé : mais insensiblement il la tira dans une fenêtre ; ils se parlèrent bas assez long-temps, pleurèrent, et se dirent ce qu'on a accoutumé de dire en pareil cas; ils firent ensuite une profonde révérence à ces vénérables matrones, passèrent dans une autre chambre; et il en avint madame la duchesse d'Orléans, et ensuite M.
Page 278 - Mlle de Guilleragues et lui plut , et tant fut procédé , que sans bien de part ni d'autre, la mère consentit à leur mariage. Les vaisseaux relâchèrent quelques jours sur les bords de l'Asie Mineure, vers les ruines de Troie. Le lieu étoit trop romanesque pour y résister; ils mirent pied à terre et s'épousèrent.
Page 462 - Le traducteur qui rima l'Iliade De douze chants prétendit l'abréger : Mais par son style, aussi triste que fade, De douze en sus il a su l'allonger. Or, le lecteur, qui se sent affliger, Le donne au diable, et dit, perdant haleine : «Eh! finissez, rimeur à la douzaine! « Vos abrégés sont longs au dernier point.
Page 401 - Maudit soit l'auteur dur dont l'âpre et rude verve , Son cerveau tenaillant , rima malgré Minerve ; Et , de son lourd marteau martelant le bon sens , A fait de méchants vers douze fois douze cents

Informations bibliographiques