Bibliothèque des théatres, composée de plus de 530 tragédies, comédies, drames, comédies-lyriques, comédies-ballets, pastorales, opéras-comiques, pièces à vaudevilles, divertissemens, parodies, tragicomédies, parodes, tant anciennes que nouvelles ... On a joint les anecdotes ... les noms de tous les auteurs, poëtes ou musiciens, qui ont travaillé pour tous nos théâtres, des acteurs ou actrices célèbres ... avec un jugement de leurs ouvrages & de leurs talens. [1.-2. sér.] ...

Couverture
Chez la veuve Duchesne, 1784

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 40 - Cela jette un air de rebut sur une femme, les égards et l'atten-tion qu'on a pour elle en diminuent, cela glace tous les esprits pour elle. Je ne parle point des cœurs, car je n'en ai que faire : mais on a besoin de considération dans la vie, elle dépend de l'opinion qu'on prend de vous; c'est l'opinion qui nous donne tout...
Page 39 - Monsieur, mon veuvage est éternel; en vérité, il n'ya point de femme au monde plus éloignée du mariage que moi, et j'ai perdu le seul homme qui pouvait me plaire: mais, malgré tout cela, il ya de certaines aventures désagréables pour une femme.
Page 166 - On s'accoquine à servir ces gredins-là , je ne sais pourquoi ; ils ne paient point de gages, ils querellent, ils rossent quelquefois; on a plus d'esprit qu'eux, on les fait vivre , il faut avoir la peine d'inventer mille fourberies, dont ils ne sont tout au plus que de moitié ; et avec tout cela nous sommes les valets , et ils sont les maîtres. Cela n'est pas juste. Je prétends, à l'avenir, travailler pour mon compte; ceci fini, je veux devenir . maître à mon tour.
Page 25 - Cependant si tu me trouvais à ton gré, c'est dommage que tu n'aies pas la satisfaction de m'aimer à ton aise ; c'est un hasard qui ne se trouve pas toujours. Serais-tu d'avis que j'en touchasse un petit mot à la marquise ? Elle a de l'amitié pour le chevalier, le chevalier en a pour elle ; ils pourraient fort bien se faire l'amitié de s'épouser par amour, et notre affaire irait tout de suite.
Page 73 - HORTENSIUS, l'arrêtant. La raison répond... LISETTE. Oh ! pour la raison, je ne m'en mêle point ; les filles de mon âge n'ont point de commerce avec elle.
Page 61 - ... sérieux, pour le coup, et nous allons voir cela. Il ne sera pas dit que vous serez charmante impunément : il faut que vous le voyiez, et que cela vous console, et qu'il vous plaise de vivre. (On apporte la toilette. Lisette avance un siège.) Allons, madame, mettezvous là, que je vous ajuste.
Page 66 - Virgile ! et vous, gentil Anacréon ! Vos doctes interprètes ont de la peine à vivre ; bientôt je n'aurai plus d'asile. J'ai vu la marquise irritée contre le chevalier ; mais incontinent je l'ai vue dans le jardin discourir avec lui de la manière la plus bénévole.
Page 39 - ... me plaire ; mais, malgré tout cela, il ya de certaines aventures désagréables pour une femme. Le chevalier m'a refusée, par exemple, mon amour-propre ne lui en veut aucun mal ; il n'ya...
Page 78 - C'est l'usage; et à cela quelle réponse ? LE COMTE. — On me disait de l'attendre. LE CHEVALIER. — C'est qu'il était tout venu. LE COMTE, à part. — Il l'aime... (Haut.) Cependant, aujourd'hui elle ne veut pas me voir, j'attribue cela à ce que j'avais été quelques jours sans paraître, avant que vous arrivassiez : la marquise est la femme de France la plus fière. LE CHEVALIER. — Ah! je la trouve passablement humiliée d'avoir cette fierté-là. LE COMTE. — Je vous ai prié tantôt...
Page 65 - LA MARQUISE, riant. On le prendrait pour mon amant, de la manière dont il me remercie. LE CHEVALIER. Ma foi, je défie un amant de vous aimer plus que je fais ; je n'aurais jamais cru que l'amitié allât si loin, cela est surprenant ; l'amour est moins vif. LA MARQUISE.

Informations bibliographiques