Images de page
PDF
ePub

: ce

[ocr errors]

la

On prononce Acroirre: cepen. Acétum, f. m mot Latin francisé dant on écrit Accroître, parce en Chimic, vinaigre.

qu'il vient du Latin Accrescere. Achalandé, ée, part. Accru, ue, part. du verbe Accroirre. Achalander , v. a. Procurer des Accrue, f. f. Augmentation.

pratiques

à

un marchand. Accumulation, f. f. Amas. Acharné , ée, part. Accumulé, ée , part.

Acharnemeni, f. m Allion d'un Accumuler, v. a. Neitre en tas, animal qui s'atache opiniâtreOn prononce

Acumuler : ment à sa proie. pendant on écrit Accumuler , Acharner, v. a. Exciter quelqu'un parce qu'il vient du Latin Accu

contre un autre. muläre.

Achat, f. m. Acquistion. . Acculable, adj. m. & f. Que l'on Ache, f. f. Herbe. peut accuser.

Aciées, f. m. plur. Vers de terre Accufateur, f. m. trice, f. Celui dont on fait un appas pour ou celle qui accuse.

prendie du poil.on. Accusatif, i. f. t. de Grammaire. Acheloé, f.f. Nom d'une des HarAcculaiion , f. f. Aclion par pies. quielle on accnse.

Achemens, f. m. plur. t. de Blason. Aceulatoire, adj Qui accuse Chaperons ou launbrequins qui Accuté, éc, part. & f. m. & f. envelopent le casque l'écu. Accufer, v.a.

Achemine, ce, part. En t. de Ma. O prononce Acuser, cepen. nege, il se dit d'un cheval qu'on dant on écrit Accuser , parce a commencé de drefler.

qu'il vient du Latin Accufare. , Acheminement, 1. m. Noven ou s'Accuser, v. r.

disposition pour arriver à quel. Aconsc, 1.f. t. de Coutume Ferme

ou heritage qu'on tient à cens Acheminer, v. a. Mettre en che

& rente, ou à prix d'argent. min. Acensé, ée, part.

s'Acheminer, v. r. A censement, f. m. Action de Achéron, f. m. Fleuve des enfers. donner à cens.

Achete , s. f. V. Hachete. Acenfur, v. a. Donner à cons. Acheie, će, part. Acéphile, a'lj. m. & f. Qui n'a A heler, v.a Acquérir à prix d'arpoint de chef.

gent. Acerbe, adj. m. & f. Acre , verd. L'é de la pénultiemedemeure Acéré, ée, part.

muet, tant qu'il n'eft

pas

suivi Acérer, v. a t.de Taillardier. d'une syllabe muete : dans ce Joindre de l'acier au: fer

dernier cas, il se prononce: ainsi Acerides. S. m. plur. t. de Méde on dit : J'achete, tu achetes, il

cine. Emplâtre fuite fans cire. achete ; nous achetons , vous Acertainer, v. a. Convaincre. achetez, ils achetent. J'acheterai Acétabule , f. m. t. d Anatomie. tu acheteras , &c. Jachéterois, Acetabulum,f.m. Sorte de Plante. tu acheterais, &c. Accieux , euse , adj. Qui a le Acheteur, f m Celui qui achete. goût de vinaigre.

Achevé, ée, part.

que chose.

[ocr errors]

re.

[ocr errors]

Achile, t. I. Plante des montagnes

[ocr errors]

faute.

On écrit aussi Achoppement ,

n.

Acemele , p. m Qui ne se couche Acomplir, v. a. Acliever.
ACI

ACO

11 Achérement, cisé

s.

m. Perfection. Acætes, f, m. Homme fort parle Achever , x. a. Finir , terminer, vre dans la Meonie ou la Lyuie. perfectioner, &c.

Acoilé, éc, part. des Le de la penultieme demeure Acoisement, f. m. t. de Védecire. muet tant qu'il n'elt pas

fuivi Caime. d'une fyllate inuete, dans ce Acoiter , v. a. t. de Médecine. un dernier cas, il se pronorce: J'a

Calimer. cheve, tu achéves, il achéve nous

Ces mots vienrent du vieux acherons, vous achevez, ils aché

mot, coi ou cois, qui vient rent. J acheverai, tu acheveras,

du latin quienis, cilire, tran&c. Jacheverois, tu acheverois

quile.
&c. Dela vient que l'Académie Acolade, f f. Erhrafadle, jone.ion.
écrit Achèvement.

Acole, te, part. t. de Blator.
Achille, t. m. Roi de Theffalie.

Acoler, va Eufer, cindie.

On écrit autii decoller & AccoAcht, f. m. espece de viçre.

ler, mais on prononce dieler, Achopement, I. m. Occation de Acolure, f. f. 'Lieu de partie.

Acolythat, f. m. Dignite d'Aco

Tythe. ui

parce qu'il vient du vieux mot Acolyihe,f.m.Ordre Ecclésiastique chopper, qui fignifie heurter. On e rit scolyiho , parce que Achores, 1. m. plur Petits ulceres.

ce mot vient du Grec, que les

Latios on inié en écrivant Aco.
Achroni que, adi, t. d'altronomie.
Il le dit d'un altre on d'un

lyrus D'autres litanmoins écri

vent en Latin Acolyes, & en point du Ciel oppose au folcil François Acolyse. dans son lever ou dans son cou- Acomas, f. m. Arbre.

Acompagnateur, f. m. t. de Mu

fique.
me étant la Duesse qui cautoit Acompagne, ce, part,

Acompagnement, 'l. m. Cc qui

aconspagne, ou i'aciiondacoin

pagugr. Acompagner, v. a. Il es auffi n.

pas. Aller de compagnic, ou

faire compagnir. v. a. t. de Médecine.

On écrit auffi Acompagner que chose.

&c. Mais on prononce Aconamot François Compagnie, euforte que l'etymologie ni la prononciation n'y exigent puint le

redoubleruent. Acompli, je, part.

[ocr errors]

Mais on prononce Achopement.

11

[ocr errors]

cher.
Acidalie , furnom de Vénus , com-
des soins & des inquietudes.
Acide, adj. m. & f Aigre.
Acide. f. m. Un des sels primitifs.
Acidite, f. f. Qualité acide.
Aridule , adj. m. & f. Qui et de

la nature des acides.
Acidaler,

Mettre des fucs acides dans quel-
Acimr

, f. m. Fer parfaitement pur.
Aclampé, ée, part.
Aclamper, v. a. t. de Marine.
Fortifier un måt par une piece

pagner ; Ei ce terme vient de

de bois.

ni jour ni nuit.

s'Acomplir, ¥. r.

a.

On écrit aufi Accomplir, &c. Acotar, f. m. t. de Marine. Piece Mais on proconce complir :

de bordage.
& quoique ce terme viente du Acoté, ce, part.
Latin Complere , cependant le Acoter, v. a Apuler.
composé n étant poin' ulite en On écrit aufli Accotier ou Accorer.
laevii, l'étymologie ni la pronon Mais on prononce Acoter.
ciation n'y exigent point le re. Aco:oir, f.'m. A pui.
doublement.

Acconi hée, 1. f. Femme qui a réa
Acompfiffement(.m. Achévement cemment enfanie.
Acun, f. in. Petit bateau dont le Accouchement,f.m.Enfantement.
ford elt plat.

Acoucher, v. n. &a. Entanter.
Aconit, 1. m. Plante vénénense. On ecrit auffi Accoucher. Mais
Acopum , f. mt. de Pharmacie.

on prononce Acoucher. Ceft urc fomentation com- Acoui heur, cusc, 1. m &f. Quiaiposée de diogues chaudes & delestemmes ansl'enfantement. enioliicnics.

Acoudé, ée,

part. Acouiner, v.

s'Acouder, v. r. S'appuier sur le Acord, f. m. Convention, consen coude,

tement, union de sentimens. Aco doir, f. m. Sur quoi l'on peut Acordiable, adj. in.& f. Que l'on s'acouder. peut acorder

Acoue, ce, part. Acoidailles , ff. plur. Assemblée Acorer , v a. t. de Chasse. Donner de parers o: damis

le coup à un Cerf au deiaut de gnature d'un contra de mariage l'épaule. Acordant, ante, adi Qui acorde. Acouple, f. f. t. de Chasse. Liens Acorde, f. f. 1. de Marine. Com dout on fe feri

pour

atacher les mandemeni fait à l'equipage chiens enfemble. d'une chaloupe, quand on veut Acouple, ee, part.

l'obliger à nager codemble. Acouplement, f. m, Assemblage. Acorle, ée, part. & 1. m. & f. Acoupler, v. a Joindre, lier quelAcordement, f. m. i. de Cour. que chose ensemble Acorder, v. a. & n. pas. Meitre On écrit auili Accoupler. Mais d'accord.

on prononce Acoupler. Acoritoir, f, m. t. de Mufique. Acourci, ie, part.

On écrit aufti Accord, &c. Acorcie, f. fit. de Marine. PafMais on prononce Acord.

1age que l'on ménage dans le Acorer, v.a.t. de Marine Apnier. fond de cale & des deux côtes. Acomé, ée , adj 1. de Blalon & Acourer, v a. Renoire plus court. do Fortitication

Acourcissement, fi Diminution. Acort , orie, adj. Complaisant. Acoufirate, ( in Phenomene qui Acotiable, adj. m. & I. Que l'on fait grand bruit ec l'air.

Acovilique, f. f Science qui conAconte, éc, part.

cerne l'ouie, Acollst, v. à Aborder.

Aco:fique , asij. t. de Musique. 0. écrit auf Accosler , &c. Qui concerne l'ouie. Mais on prononce Acofler, Acouirement, f. in. Véiements

poir la f.

pellt acoter.

[ocr errors]

ac

[ocr errors]

Acontrer , v. a.

Acquit, f. m. à utume , ée, part.

Acquiter, v. a. Aquit , Aquiter. Acoutumei, v a. Faire prendre Acre , adj. m. & i. La premiere ure coutume.

syllabe eli longe Piquant. On ecrit auiti Accoutumer. Acre, f.mt.d'A.pentage en NorMais on prororce Acoutumer. mandie, & aures Provinces. Acqrereur, f. m. Celui quiacquert. Licre contient 160 perches AC livrir , v. a. Rendre fen par de terre One doit point met. achat.

tie de ciicuntiexe sur l'a, parce Jacquiers, tu acqniers , il quil ci brei en ce mot, acquiert, nous acquérons, vous Aciedie, ee, art. acijuérez, ils ac vereni.(ou 1 m. Acrerier, v.a. Votre en crédr. plement, j acqueis, ti acuer On ecrit auki 4 mediter. Mais il acq ert; nonis scq erors on roroner. vous acquérez, ils accue.ert) cive, t. ru Cudlite de ce quieft Jacquérvis &c J ai acruis, &c. acre. Jacquis, &c. Jacq: erai , &c. La premiere syllabe et longue, (Danei écrii jacquererai , &c. parce que la seconde eft muele. Ceil une faute ) à quiers, ( ou Acridophiga, f. m. & i. Qui vit Acuers , ) acquérez. ( e j'ac de lauteicles. qu.e.e , que tu acquieres , q il Aurimonie, 1 t. Aigreur. ac fuere ; que nous acquérious, La premiere fyllabeef breve, que vous aqueriez , qu'ils ac

q' oique ce mot veri ed acre , quierent. (Ou que Jacquere , parce que le met sailonge , & que tu acqneres, qu'il aciuere; que la seconde syllabe n ett pas que nous acquérions, que vous mlele. aqueriez,qu'ils acquerent. Juc- Acrobaie, f. m. Danseur de corde. guerrois , &c. Que j'acquifle, Acroc, f. m. Dechirure. &c. Acquérant. Richelet retran: Acroche, f. f. Embarras , retarde che le c de ce mot & de tons ment. ses composés,où l'usagel'admet; Acroché, ée , part. il ne faut pas l'imiter ce mot Acrochement, l. m. L'action d'avenant du Latin Acquirere , où crocher. le c. tient lieu de la rédupli- Acrocher,v.a. Atacher,arrêter,&c.' cation de la lettre q. Mais en On écrit audi Accrocher. Mais François on prononce Aquerir.

on prononce Ac’ocher. Acquet, f. in. t. de Pratique. Acrocome, f. m. Qui a les cheAcquiefcement, f. m.

veux longs. Acquiescer , v. n. Déférer. Acroire, v. n. Ne se dit qu'à l'In

On prononce Aquiefcer, ou tinitif, & suit toujours le verbe meine Aquiécer. Cependant on faire. Ce verbe ne s'entend que écrit Acquiescer, parce qu'il vient dune chose fa usle. Ex. Je lui fis du Latin Acquiescere.

acroire qu'il iroit à la glierre. Acquis, f. m. Connoillance. On dit aussi s'en faire acroire , Acquis , acquise. part.

pour dire le promettre de foiAcquifitioa. 1. m.

même plus qu'on ne peut.

[ocr errors]

On écrit aussi Accroire. Mais Allioné, ée,

part. on prononce Acroire.

Actioner, v, a. t. de Palais. Acroyque , adj. t. d'Astronomie On écrit auffi Adlionner; mais

qui le dit d'un aire qui se leve, on prononce Actioner. ou te couche précisément au Adlivement, adv. coucher du soleil.

Aciivité, f. f. Force & vertu d'aL'etymologie exige ly. gir, vivacite, promptitude. Acrofliche , f. m. Fiece de poésie Actrice, W. Acteur,

dont chaque vers commence par Acluel, ele, adj. Etectif ; préune lettre qui fait pari ie du nom. fent.

Des Auieu's font ce mot du Actuelement, adv. Presentement, féminin, parce qu'en Latin Sen On écritauri Actuelle au semiGrec Acholichis etducininin; nin, delà 9 ctuellement : mais mais l'Académievcutqa'eairan ou prononce ou le , & Acluéçois, Acrofliche soit du masculin lement. . Accidentéliment. & adj. Elle écrit acrediches in- Acueil, f. m. Réception bonne ou génieux & V'ers acrošliches.

marvaise. Acroieres, f. m. plur. t. d'Archi- Acueilli, ig, part.

tečiure. Petits pieder aux fur Acueillir, v. a. Recevoir. Ce mot fe lesquels on pose des tigures, au dit en bonde ou mauvaile part; milieu & aux deux extrémités l'épitheie qu'on lui donne le d'un frontispice.

determine. Acronpi, ie, part.

On écrit ausli áccueillir. Mais s'Acrouir, v. r. Pofer la croupe

on prononce Acueillir. sur les talons.

Acul, 1. m. Lieu étroit d'où l'on On écrit audli Accroupir. liais ne peut sortir. On y prononcell. on prononce Acroupir ; & com- Acule, éc, part me ce terme vient du François Achlen.ent, 1. m. t. de Marine. croupe , l'étymologie ni la pro- Aculer, v. a, pousser quelqu'un nonciation n'y exigent point le dans un endroit d'où ji ne puisse rerioublernent.

s'échaper. Acronpiflement, s. m. L'état d'une On écrit auffi Acculer. Mais perfoie acroupie

on prononce Aculer. Ace, 1. m. t. de Morale, de Pra- Acutangle, adj. m. &f. t. de Géo

métrie. Il se dit d'un triangle s. Premier Roi de l'At dont les angles font aigus. tique,

Adage, . m. Proverbe.
Alicon, . m. Fils d'Aristée. Adagio, adv. t. de Mutique. Len-
Adenr , f. m. trice , f. f.

teinent.
Acril, ive, arlj. Agitant. C'est aussi Adam, f. m. Nom du premier
unt, de Grammaire.

homme. Adlion, f. f. Opération , &c. Il Adamantve, f. f. Nourrice de Ju

eit aufli t. de Commerce. piler. Allionaire, f. m Celui qui a une Adaptation, C.F. Alion d'appliquer aciion dans une compagnie de

une chose à une autie. commerce, ou une entreprise. Adapić, ce, part.

tique, &c.

Alice,

m.

[ocr errors][ocr errors]
« PrécédentContinuer »