Images de page
PDF
ePub

une

Agregé, ée, part.

rent

ie, ecrit iere tee, e la

dans un corps,

Il vient du Latin Aggregare;

[ocr errors]

Agrement,

m.

nous.

[ocr errors][ocr errors][merged small][merged small]

Agreffion, 1. f. Voyez Aggreffion.

[ocr errors]

voyage. C'elt aussi celui qui Aguerri, ie, part.
oriente les vergues ; frape les Aglierrir , v. a. Rendre propre à la
poulies , & paffe le funin:

guerre.
Agregation, 1. f. Voyez Aggréga Je m'iguerris, tu t'aguerris, il
tion.

s'aguerrit; nous nous aguerris

sons, &c. Je m'aguerrillois, &c. Agreger, v. a. Admettre quelqu'un Je me suis aguerri. Je m'aguerris,

&c. Nous nous aguerrimes, &c.

Je in aguerrirai, &c. Que je m'a. néanmoins on prononce Agreger,

guerrifle, &c. Je n'aguerrirois, l'Académie l'écrit ainsi.

&c. Aguerris-toi, Aguerritionsf. Agres , 1. m. plur. t. de Marine. Aguets, f. m. plur. Il n'est d'usage Tout ce qui eit neceilaire

pour

la que dans ces phrases , être aux manæuvre d'un vaisseau.

aguets ; se tenir aux aguets ; mettre On écrit au [6 Agrets ; mais l'Academie prefere Agrés ; & en Aiguilles, f. I. plur. Toiles de coton

aux aguets. Epier ou faire épier. effet le verbe qui en dérive eft

qui se fabriquent à Alep. Agréer, où l'on ne voit aucun Ah! interjection qui marque difféveftige de ..

rens mouvemens de l'ame.
Agrefieur

, f. m. Voyez Aggresseur. Ahan, s. m. Grand efort.
Agreste, adj
. Sauvage, impoli,

Ahaner, n. Faire de grands

éforts.
groter.

Aheurté, ée, part.
Aheurtement,

Î. Obflination.
Agriculture, f. f. Art de cultiver la s'Aheurter,v.n. pas s'opiniâtrer.
Agrie, f. f. Espece de dartre.

Ahi! Exclamation de douleur.
Ahuri, ie, part.

Ahurir, v. 8. Etoner.
On écrit aufli Agriffer ; mais Ai, Aie, interjection de douleur.
on prononce Agrifer , & rien Aide, 1. F. Secours, afhance.
Agriophage, f. m. Qui vit de bêtes

Lorsque ce mot eil employé comme adsectif, il est masculin en parlant d'un homme, & féminin en parlant d'une femme

ou d'une Eglise.
Aidé, ée, part.
Aider, v. a. donner de l'aide.

Autrefois on écrivoit ayde ,

ayder, on prononçoit même aide; on prononce Agriper ; & rien

& aider; mais l'ıtage present veut que l'on prononce & que l'on

écrive , aide, aider , parce qu'il a. t, de

n'y a aucune raison qui autorise

en ces mots l'y ni l'ï. Aides, 1. f. plur. Il étoit autrefois m.

D

is

Agrêts, f. m. Vovez Agrès.

m.

[ocr errors]

terre.

d.

Agrifé, ée, part.

[ocr errors][merged small][merged small]

n'oblige d'y doubler l'f.

e

vage.

Agripé, ée, part.

féroces.
Agriate, 1. f. Espece de cerise fau-
Agripaume, f. f. Plante.
Agriper, v. a. t. populaire qui fi-
gnifie prendre avec violence.

On écrit auffi Agripper; mais

n'oblige d'y doubler le p.
Agrouper, grouper , v:
Peinture. Mettre plukcurs corps
Bosemble.

Impofitions , fubfides. C'est aussi Aigre-de-cédre, 1. m. Liqueur. un?. de Manege.

Aigre doux, douce, adj. Melé de Aidosalozie, f. f. Partie de la Mé doux & d'aigre.

decine qui traite des parties hon. Aigrefin, f. m. Qui vit d'industrie , teuses.

elcroc. Aioul, f. m. aïeules, f. plur. Aïeuls, Aigrelet, ete, adj. Aigre. &: dieux, m. aïeules, f. Aigrement, adv. A.ec aigreur.

Autrefois on écrivoit ayeul: Aigremoine, f. 1. Herbe medicinale, Yuais comme l'y en ces mots ne Aigremore, s. m. Charbon pulvaut pas l'ï lréma, l'Acarlémie vérisé, écrit deul, & je prefere eette Aigret, cte, adj. Un peu aigre. Orthographe. V. Pr. let, ï & la Aigrete, f. f. Sorte d'oiseau. Sorte remarque du mot ayanı. Au Plur. d'ornement de site. on dit Aïeuls quand on veut dé On écrit auili Aigrette ; mais figner précisément les deux on ne double point ce e dans la grands peres, paternel & mater prononciation. Voyez la note sur nel : hors delà on dit Aieux pour Aiguillere. fignifier généralement tous ceux Aigreur, f. f. Qualité de ce qui de qui on descend.

eit aigre. Aigade. f. f. t. de Marine. Provi- Aigri, ie, part. fion d'eau douce.

Aigrir, v a. Il est aussi neutre paftif. Aigail, f. f. t. de Chasse, Rofée qui Rendre ou devenir aigre.

demeure sur les feuilles des Aigris, f. m. Pierre précieuse. herbes & des arbres,

Aigrissement, f. m. Aigayer, v. a. Baigner ou laver Aigu, vë, adj. Qui se termine en dans l'eau.

pointe ou en tranchant. On écrit aussi Aiguade, Ai L'ë final du féminin de cet guail & Aiguayer; mais comine adj. doit avoir un tréma dans ces mots l’u est inutile, l'A faire connoitre que la prononcia. cadémie le supprime en écrivant tion de la derniere syllabe eft Aigail & Aigayer, quoiqu'elle le differente de celle du mot Begue, conserve dans Aiguade.

& feinblables. Aiglantier, f. m. Efpece d'épine. Aiguade , f. f. V. Aigade. Aigle, f. de tout genre. Oiseau de Aiguail, f. m. V. 4igail. proie.

Aiguayer, v. a. V. Aigayer. Ce mot est masculin quand on Aigue-marine, f. f. Pierre préparle de l'animal ou de la repré cieuse. sentation en cuivre au pupitre Aiguiere, f. f. Sorte de vase, d'une Eglise. Il est féminin en Aiguieree, f. 1. Pleine aiguiere.

terme de Blason & d'Atronomie. Aiguillante, f. I. Gaule dont se ferAiclete, 1. F. Petite aigle.

vent les Laboureurs & VoituAiglon, I m. Le petit de l'aigle. riers pour piquer leurs beufs. Aiglure, f. f. t. de Fauconerie. Bi- Aigui!!c, f.f. Verge de métal aiguë. garure.

Aiguillee, f. f. Etendue ele fil, de Aigle, adj. Il est auffi fubfantif. laina ou re friz, préparée pour Acide, piquant au goût.

travailler à l'aiguille.

, pour

pour voler.

aiguilleres.

des aiguilles.

Aiguilloné, ée, par!.

&c. enfeigne qu'il faut pronon- Aire, i. f. Siperficie plane fur la-
Aignment , adv. Rudement. Le Airer , v. n. Faire son oid.
leur de l'i dans ce mot & dans Ais, f. m. Piece de bois.

aiguiller, v. a. t. d'Oculiste. ôter Aile, f. f. Ce qui sert aux oiseaux

la cataracte de l'æil. de

Aiguillete, 1. f. Cordon ferré par Ailé, ée, adj.
les deux bouts.

Aileron, f. m. Extrêmité de l'aile. rie,

On écrit auffi Aiguillerte; mais Ailete, s. f. t. de Cordonier. on ne double point le dans la Aillade, I f. Razoût d'ail. prononciation,& les deux dérivés Ailleurs, d'ailleurs, adv.

luivans, diguilleter & Aiguillealc

On prononce l'A & on mouil. hier

, prouvent qu'en effet il ne le les deux ll ; c'eit à quoi se alfaut qu une dans Aiguillete.

réduit la valeur de l'i dans ca Aigui'liter, v. a, Atacher avec des mot.

Aimable , adj. Digue d'être ainé. ite Aiguil'elier

, l. m. Ouvrier qui ferro Airnant, f. m. Pierre qui a la pro

les lacets & les, aiguilletes. ais Aiguillier, 1. m. Élui où l'on met Aimanté, ée, part.

priété d'atuirer le ser.
la
ur
Aiguillon , 1. m. Pointe.

Aimanier, v. a. Froter d'aimant.
Aimantin , ine , adj Qui a la verlu

de l'aimant.
Aiguilloner, v. a. Exciter: Ainé, ée, part.

On écrit aut diguillonner : Aimer, v a. Avoir de l'affection

mais on ne double Tif.

l'n dans point

pour un objet.

Aine , s. f. Partie du corps où le Agniferaent, I.m. Adiond'aiguiler.

fait la jonction de la cuite & du Aiguier, v. a. Rendre aigu.

Ainé, ée, adj Plus âgé. Richelet écrit ces derniers mols Aineile, 1. i. Priorite d'âge. avec un é aigu au lieu d'ai. Je ne

L'Acadéinie inet sur ces deux

l'accent circonflexe qui pas laivre l'ufige établi sur l'ély

alonge la premiere fyllabe. 0

molog edeces mots. S'il craignoit Ainii, adv. En cette maniere.
qu'on ne les prononçât mal, que Air f. m.
n'imitoit-il Danet, qui, à côté de

L'un des quatre élé-
ces m.mes mots aiguiere, aiguille, Airain, f. m. Cuivre mélangé.
cer éguiaire , éguille , &c. avoc

quelle on marche &. on bat le blé. cette diliérence seulement qu'on Airée , 1. f. La quantité de gerbes prononce l'u dans aiguille , &c.

qu'on met à la fois dans l'aire. Airele, f. f. Arbrilleau. Airier

v, a. Ce verhe ne se dit guere qu'en parlant d'une mailon dont on a chatie le mauvais air , en y faisant brûler des bois de senieur. Voyez Aerer.

la prononciation Aiguile, ée, part.

ventre.

lais quelle raison l'a engagé à ve

[ocr errors]

mols

[ocr errors]

mens.

mais non dans aiguiere.
Vayer s'ett servi de ce mot.
Ail, f. m. Aulx au plur. Espece

d'oignon.

Da prononce l'A&on mouille 11: c'est à quoi se réduit la va.

fun dérivé Aillade,

Aisade, ou Aitiade, t, do Marine

1

[ocr errors]

C'oft l'endroit où la pouppe Ajournement, f. m. t. de Palais. conuence à se rétrécir , & où Aliignation. sont aufli les radiers.

Ajourner , v. a. Aisance, f. f. Facilité.

Ajouté, ée, part. Aile , 1. F. Contentement.

Ajouter , v. a. Comme ce mot ne s'emploie Ajudant , f. m. V. Adjudant. ordinairement qu'avec les relatifs Ajuite , s. f. t. de Marine. Næud mon, ton , son , noire, votre , nos de deux cordes atachées ensemyos, ses & leurs , qui font de tout ble. geure on doute quelquefois Ajusté, ée, part. s'il est masculin ou féininin. L'A. Ajufiement , i. m, Action par

lacaciérnie le fait du feminin , & quelle on ajutte. je pense de meme, parce qu'on Ajitter , v. a. Rendre jufte. a dit autrefois à la mal aise , Ajutteur, f. m. Ett celui qui met & qu'on dit encore toutes ses les efpeces av jufte poids. aises.

Ajuitoir, f. m. Petite balance

pour à l'Aise, façon de parler adverb. ajufier les monoies. Conincenient.

Ajutage, f. m. t. de Fontainier. Aife, adj, de tout genre. Content. Ajutoir, f. m. t. de Fontainier. bile, ee, adj. Facile.

Ces deux mots sont lynonymes. Aisément, f. m. Latrine.

On écrit ausli Ajujlage & Ajusvir: Ailement, adv. Facilement. mais l'Acadeinie prefere Ajutage Aiffelier , f. m. t. de Menuiserie. & fupprime Ajutoir.

Piece de bois qui sert à cintrer. Alais, f. m. Oiseau de proie , proAislelle , fi f. Le deffous du bras.

pre pour le vol de la perdrix On conserve dans ce mot les Alaise ; f. f. t. de Menuiser. La deux ll, parce qu'il vient du La planche la plus étroite d'un pantin Axillo: unais on ne les double point dans la prononciation.

Alaité, éc , part. Aillete , f. f. Intrument de Tone Alaiter , v. a. Nourir de son lait. lier. Petite hache.

On écrit auffi Allaiter ; mais ce On écrit aussi Aissette ; mais on mot vient de lair, & la duplicane double point let dans la pro- "" tion de l'i n'y est pas plus nécelnonciation. 'Il ne faut pas con ** faire que dans Alarmer, qui vient fondre cet inflrument avec l'Al de larme. fere des Couvreurs , ou la Hachete Alanıbic, f. m. Sorte de vaisseau 'des Charpentiers.

qui sert à distiller. Aifiu, f. m. V. Ediu.

On écrit aussi Alembic , mais Aitiologie, f. f. V. Eriologie. l'Academie' prefere Alambic. Ajus. Locutius , f. m. Dieu de la Alambiqué, ée, part. Parole.

Alambiquer, v. a. Faire passer par Ajax, Prince Grec qui fut au Siege l'alambic. de Troye.

Alan, f. m. Gros chien

propre

à Ajouré, ée, adj. t. de Blason. Percé chäfier le sanglier.

Alaque, l.f. t. d'Architecture. MemAjourné, ée , part.

bre quarré & plat sur lequel elt

neau.

à jour.

m.

solé la base des colones. Albuginé ,ée, adj. t. d'Anatomie. - queca, f. f. Pierre des Indes qui Qai eft blanc. artte le sang.

Albugineux , euse, adj. t. d'AnaErbes, s. m. plur. Nom des Ara tomie. Qui eft blanc. Les etablis en Barbarie.

Albugo, f f t. de Médecine. Taagué, ée, part.

che blanche. Erguer, v. n. t. de Marine. Se Album , 1. Cahier de papier De tre au large.

blanc. On le prononce comme larme, f. f. Signal pour faire cou en Latin Album. rir aux armes, frayeur , épou- Albunee , f. f. fameuse Sibylle. Faate.

Aibus , f. m. Monoie de Cologne Alarmé, ée , part.

valant huit deniers. Alarmer, v. a. Donner l'alarme. Alcade, f. m. Nom d'un Juge E

On écrit aussi Allarme & Allar pagnol #! ; mais l'Académie prefere Alcahelt, f. m. t. d'Alchimie. Dis. Alarme & Alarmer.

solvant universel. Alzerne, f. n. Arbrisseau. Alcaique, adj. Se dit d'une forte Aritre, f. m. Efpece de pierre de vers , Grec ou Latin. blanche.

Alcali, f. m. Voyez. Alkali. Albe , ou Albete , l. m. Petit poif- Alcantara, f. m. Ordre militaire son de riviere.

d'Espagne. Aberge, s. f. Pêche précoce. Alce , i. 1. Animal sauvage. Albergeage, t. de droit. Bail à em- Alcée , f. f. Plante. phytéole.

Alchimie, f. f. Art de dissoudre les Albergier, f. m. Arbre.

corps naturels, & de les résoudre Alberous, f. m. Espece de Camelot dans leurs principes. qui vient du Levant.

Alchimique, adj. m.& f. Qui aparAlberzaria, s. m. Laine d'Efpa tient à l'Alchimnie. ene.

Alchimiste, f. m. Celui qui cultive Albicore, f. m. Poisson de l'Océan. l'Alchimie. Albigeois, oise , f. m. & f. Alcide , f. m. Surnom d'Hercule. Albion, f. f. Ancien nom de l'An- Alcimédon, f. m. Fameux Sculgleterre.

pteur. Albique, f. F. t. de Droguiste. Terre Alcohol, f. mit. de Chimie. Pougraffe & blanchâtre.

dre ii palpable. Albornoz, f. m. Efpece de manteau Alcoholilé, ée, part. en usage chez les Maures. Alcoholiser, v. a. t. de Chimie.

Ce mot vient de l'Efpagnol , Réduire en poudre très fine. où on l'écrit ainsi Albornoz avec Alcoran , f. m. Livre de la loi des un z à la fin

Tuics. Albran, f. m. Jeune canard sau Ce mot eft composé de deux vage. V. Halbran.

mots Arabes ; savoir , l'article al Albrené, ée , t. de Fauconerie. Il & Koran, qui lignifie lecture: en

se dit d'un oiseau rompu en son sorte qu'ils appelent leur loi la pennage. Vovcz Halbrené.

leciure ; comme nous appelons la Albrener, v.n. Challer aux Albrans. nôtre l'écriture,

« PrécédentContinuer »