Images de page
PDF
ePub

f. m.

Embarqué, ée, part.

Embattes, f. m. plur. Vents. Embarquement, f. m.

Embauchage, f. m. t. d'Artisan. Embarquer, v. a. Mettre dans une Embauché, ée, part.

barque ou dans un vaisseau. Embaucher, v. ait, d'Artisan. Embarras, f. in.

Embaucheur, eule, f. m. & f, Einbaratlant, ante, adj.

Celui ou celle qui embauche. Eubaraffé, ee, part.

Embaumé, ée, part. Embaratiement, 'f. m. État de ce Embaumement, 1. m. Action d'emqui ett embarasiė.

baumer. Embara:ler, v. a.

Embaumer, v. a. Il ne se dit que Embaré, ée, part.

des corps morts. Embarer, va. Qui fe dit d'un Embéguine, ée, part.

cheval qui s'embarasse les jam- Embeguiner, v. a. Mettre un bébes dans une bâre.

guin sur la tête; perfuader. Embarure, l.f.

Embóli, ie, part. On écrit auffi Embarras, Em- Embelir, v.a.' Orner. Il est aussi barralsani, embarrassé, Embarras v. n. & figuifie, devenir plus Sement, Embarraser; parce que

bea. ces mots vienent de barre. Mais Embélissement, on n'y prononce qu'une r; & On écrit aufi Embelli , Emquoique l'a soit long dans bire, bellir, Embellifement comme il eit bref dans ses dérivés, venant de l'adjectif beau, belle: parce que ce mot s'alonge & mais on n'y prononce qu'une l. perd l'e muet. Mais s'il reprend Embelle, 1. m. t. de Marine. l'e muet, il redevient long &. s’Emberlucoquer, v. a. t. bas & reprend le circontiexe. Il em populaire. Se coefer d'une opibire ; ils embarent.

nion. Embafé, f. f. t. d'Horlogerie. E:nbefas, f. m. t. de Jeu de dés. Embascinent, f. m. t. d'Architect. Einbesogne, éc, part. du verbo Embalage, f. m. Application de inutite Embelegner. Il est du tyle

bandes de fer sur une roue. familier, & le dit par plaisanterie. Emba'ailloné, éc, part:

Embichetage, f. mit, d'Horloger, Embatailloner, v. a. t. de Guerre. Emblavé, ée, part. Emhaté, ée, part.

Einblaver, v. a. Semer une terre Embâtcr, v. a. Mettre un båt. Emhàtoné, adj. Armé d'un báton. Emblavure, 1. f. Terre ensemnenVieux mot.

cée de blé. Embatre, v. a. t. de Maréchal: Emblé, ée

, part. Appliquer des bandes de fer Emblé, l. f. le mot ne se dit sur les roues.

qu adverbialement avec la préEinbata, ue, part.

position de, & fignifie du preOn écrit auß Embattre, Em. mier effort. barru, Embertage, en le déri. Einblématique, adj. Qui tient de vant de Bartre : mais on n'y pro

l'embleme. nonce qu'un & l'Académie Embléme, l. m. Tableau énigina. n'en écrit qu'un.

tique & allégorique.

eri ble.

[ocr errors]

Ces deux mots vienent du La- Embouchement, f.m. Action d'em. fa, il.o
tin Emblema; mais l'un se natu boucher.
ralise de maniere qu'on pro- Emboucher , v. a. Mettre à la bou. dan
nonce ambleme, au lieu que l'au che.
tre conservant mieux fon origine, Embouchoir, f. m. Inftrument de les
se prononce imblématique, en Cordonier. Le bout d'une trom.
abrégeant néanmoins l'é du mi-

pete, ou d'un cor.
lieu , qui de circonflexe devient Embouchure, f. f. Ce qui se met
aigu.

dans la bouche, ou la maniere Embler, v. a. Enlever avec vio de l'y mettre.

lence. Vieux mot qui n'eft plus Embouclé, ée, adj. t. de Blason. en usage.

Emboué, éc, part. Emblier, v. a. t. de Marine. Einbouer, v. a.

Enduire de boue. Emblure, f, f. t. d'Agriculture.

Einboiquer , v. n, t. de Marine. Embobliné, ée, part.

Embourbé, ée, part, Embobliner, v. a. Tromper , fé- Embourber, v. a. Jeter dans un duire.

bourbier. Embodinure, f. f. t. de Marinr. Embouré, ée, part. Emboire, v.

n. t. de Peinture. Embourer, v. a: Garnir de boure. s'imbiber.

Embourure, f. f. t. de Tapiflier. Emboise, ée, part.

On écrit aufli Embourré , EmEmboifer, v. a. Engager par fla

bourrer, Embourrure ; mais on terie. Il est populaire.

n'y prononce qu’une r. Emboiseur, eure, f. m. & f. Emboursé, ée , part. Einboité, ée, part.

Emboursement, I.m. Action d'emEmboitement, '1. m. État de ce

bourser. qui ett emboité.

Einbourser, v. a. Mettre de l'arEmboiter, v. a. Enchasser une cho

gent en bourse. se dans une autre.

Embouflure, f. f. t. de Marine. Emhoiture, (. f. L'endroit où les Embouté, ée, adj. t. de Blason. chores s'emboitent.

Einbouti, jo, part. Embolisine, f. m. t. de Chrono- Embourir, v.a.t. d'Orfevre. logie.

Embraqué, éc, part: Embolismique, adj. de tout genre. Embraquer, v.a. t. de Marine. t. de Chronologic.

Embrasé, ée, part. On prononce Imbolisme , Im- Embráfement, f. m. Incendie. bolismique.

Embrâser, v. a. Mettre en feu. Embonpoint, f. m. Pleine fanté On écrit aufi Embrasé, Em

qui eft acompagnée d'un peu de brasement, Embraser ; mais l'a s'y graiffe.

prononce long. Emborduré, ée, part.

Embraffade, f. f. Embrassement. Embordurer, v. a. Mettre en bor- Einbraffé, ée, part.

. dure,

Einbraitement, f. m.
Embofure, f. f. t. de Sculpture. Einbrasser, v. a.
Embouché, ce, part. C'eft aufli Embraffeur, 1. f. t. de Fondeur.
un t. de Blason.

Embraflure, f.f.t, de Charpentier.

Gâter par

Embrasure, f. f. t. de Guerre & Émendé, ée, part. d Architecture.

Emender , v. a. t. de Palais. On écrit auffi Embrafure , mais Emeraude, f. f. Pierre précieuse. l'a s'y prononce long.

Emergent, ente, adj. i. de PhyEnbrené, ée, part.

fique. Embrener, v. a. Salir de bran. 11 Émeri, f. m. Pierre à polir. eft bas.

Emérillon, f. m. Le plus petit des En brevé, ée , part.

oiseaux de proie. Embrevement, I. m. t. de Menui- Émerilloné, ée, part. du verbe fier.

Emérilloner , qui n'est plus en Embrerer , v. a. Faire entrer une usage.

piece de bois dans une autre. Émérile, adj. Persone qui a exer. Embrocation, f. f. t. de Chirurgie. cé pendant un temps un emploi, Enbroché, ée, part.

pour jouir des récompenses de Embrocher, v. a. Mettre en broche. la place. Professeur émérise. Embrouillé, part.

Émerson, f. f. t. d'Aflronomie. Embrouillement, f. m. Confufion. Emerveillé, éc, part. Embrouiller, v. a. Embarasser. Emerveiller, v. a. Donner de l'ado Embruiné, ee, part.

miration. Il n'est plus d'usage Embruiner, 1. a.

la que dans le style familier. bruine.

Emerus, f. m. Plante. Enbrumé , adj. t. de Marine. Émétique, adj. Acad. Fur. Dia. des Einbruncher, v. a. t. de Charpen Arts, Rich. Joub. Sorte de retier.

mede. Embruni, ie , part.

Quand ce mot est employé Embrunir, v. a. t. de Peinture. comme subftantif, on le fait maf. Embrunois, oise, adj. ou f. m. & culin. Danet a tort d'écrire .

f. Qui ett d'Embrun, ou des mérique avec un h. Car ce mot environs.

vient du Latin Emericus. Embryologie, f. f. t. de Médecine. Érncute, 1. f. Sédition. Embryon, f. m. Fælus qui com- Émeutir, v. n. Il n'est plus d'usage

mence à se former dans le ven. quc dans la Fauconerie. tre de la mere.

Éinie, éc, part. Embryotomie, f. f. 1. de Chirurgie. Émier, v. a. Reduire en petits Embryulkie , f. f. t. de Chirurgie. morceaux. Embu, ue, part. du v. Emboire.

Émiété, ée, part. Embûche, f. t. Il a plus d'usage au mieter, v. a. Mettre en mietes.

pluriel. Entreprise secrete. Emincé, ée, part. Embûcher, v. n. t. de Venerie. Emincer , v. a. Rendre mince. Embuflé, ée, part.

Eminemment, adv. Farfaitement. Embufler, v. a. Embabouiner.

On prononce Eminament. Embuscade, 1.f. Embûche dressée Éminence , f. f. Lieu élevé. dans un bois.

Eminent, ente, adj. Élevé. Embulqué, ée, part.

Eminentiffime, adj. Titre d'honenr. s Embulquer, v. récipr. Se mettre Émir, f. m. Noon de dignité chez en embuscade.

les Turcs.

on

[ocr errors]

Emissaire, f. m. Il se prend ordi- Emmenoté, ée, part.

nairement en mauvaise part. Emmenoter, v. a: Mettre des meÉmittion, f. f. t. de Phytique & notes. de Jurisprudence.

Emmentelé, ée, adj. t. de FauEmmagaline, ee part.

conerie. Emmagaliner, v. a. Mettre en ma- Emmeublé, ée, part. galin

Emmeublement, 1.m. Il vaut mieux Emmaigri, ie, part.

dire Ameublement. Emmaigrir, v. a. Rendre maigre. Emmeubler, v. a. Vendre ou louer Emmailloter,v.a. Mettreen maillot. des meubles.

On écrit auf Emmaillouter ; Emmielé, ée, part. mais on n'y prononce qu'un r. Emmieler, v. a. Enduire de miel. Emmanché, ée, part. & t. de Emmielure , f. f. Sorie d'onguent. Blaíon.

On écrit auili Emmielle, Em. Emmanchement, f.m.t. de Dessein. mieller, Emmiellure; mais Emmancher,

a. Mettre un n'y prononce qu'une l. manche.

Emmitoufle, ée, part. Emmanches, f. m. pl. t. de Blafon. Emmitousler, v. a. Se cacher dans Einmancheur, l. m. Celui qui em ses habits. manche.

Eininortaife, ée, part. Em manequiné, ée, part. Emmortaiser, v. a. t. de CharEmmanequiner, v. a. t. de Jar

penterie. dinier.

Enmoté, ée, adj.t. de Jardinier. Émmantelé, ée, adj. Envelope Einmuselé, ée, part. dans un manteau.

Emmuseler, v. a. Mettre une muEmmanuel f. m. nom que le feliere. Prophete Isaïe donne au Meffie. Emoelé, ée, part.

On fait foner la premiere m Emoeler, v. a. Oier la moele. comme en Latin.

Emoi, f. m. Inquiétude, ll el vieux. Emnariné, ée, part.

Emollient, ente, adj. t. de MéEmmariner, v. a. 'Garnir un vail decine.

seau de l'équipage néceffaire. Emolument, f. m. Lucre; profit. s'Emmarquiser, v. récipr. Prendre Emolumenter, v. n. Gagner. Il se le nom au Marquis.

dit en mauvaise part. Eminénagé, ée, part.

Émonctoire, I. m. t. d'Anatomie. Eménagement, l. m. Action de Emonde, 1. f. Fiente d'oiseau de

mettre les meubles dans une proie. maison.

Émondé, ée, part. Eminénager , s'emménager, v. Emonder, v. a. Couper les peti

récipr. So fournir de meubles tes branches d'un arbre.

nécessaires au ménage. Émondes, s. f. plur. Branches Emménagogues, f. m. plur. t. de qu'on retranche des arbres. Medecine.

Émorcelé, éc, part: Ement, éc, part.

Émorceler, v. a. Réduire en divers Emmcner, v. a. Mener d'un lieu morceaux. On doute de l'usage dans un autre.

de ce mot,

Émotion,

Emotion, f. m. Agitation; trouble. me & le faire sortir sous l'aisselle. Emoter, v. a. Oter les motes des Empan, 1. m. Mesure de longueur. champs.

Empanaché, ée, part. On écrit ausli Emotter; mais Empanacher, v. a. Garnir d'un on ny prononce qu'un r.

panache. Einouché, ée, part..

Einpane, ée , part. Émoucher

r,.v. a. Chasser les mou. Empaner, v. 2. Mettre un Vaisseau ches.

en panne. Emouchet , f. m. Oiseau de proie. On écrit aussi Empanné , &

Quelques-uns disent Moucher: Empanner, parce qu'il vient de cela vient de ce que quand on y panne ; mais on n'y prononce joint l'article, l'oreille a peine à qu'une n. diftinguer li l'on dit l'émouchet, Empanon, f. m. t. de Charpenterie. ou le moucher.

Empaqueté , ée , part. Émouchete, 1. F. Sorte de réseau Empaqueter , v. a. Mettre en pa

qu'on met sur les chevaux pour quct.

les garantir des mouches. s'Emparer, v. récipr. Se rendre Émoucheur, f. m. Qui chasse les maitre de quelque chose. mouches.

Empasme, s. m. Poudre parsumée Émouchoir, f. m. Ce qui sert à qu'on répand sur le corps. chailer les mouches.

Empaiteler, v. a. t. de Teinture. Emoudre, v. a. Qui se conjugue Empaté, ée, part.

comme Moudre. Aiguiser. Empatement, 1. m. t. d'ArchitecEmouleur, f. m. Celui qui aiguise les féremens.

Empater , v. 1. Remplir de pâte. Enolu , ue, part. du verbe émoudre. Empature , f. f, t. de Marine. Einoussé, ée, part.

Empauiné, ée, part. Emousser, v. a. Rendre moins tran. Empaumer, v. a. Serrer avec la chant ou moins perçant.

main ; se rendre maitre. £moivoir, v. a. Mettre en Mouve. Empaumure, f. f. t. de Venerie. ment.

Einpeau , f. m. Ente en écorce. J'émeus, tu émeus, il émeut: Empêché, ée, part. nous émouvons, vous émourez, Empêchement, f. m. Obstacle. ils éineuvent. J'émouvois , &c. Einpécher , v. a. J'émus, &c. J'émouvrai , &c. Empeigne , f. f. t. de Cordonier, J'émouvrois. Que j'émeuve, &c. Empelement, f. m. t. de Papeteric.

Que j'émulle, &c. Emouvant. Enpeloté, adj. ni. t. de Fauconerie. Empaillé, ee, part.

Empenné, ee, part. Empailler, v. a. Garnir de paille. Empennele, f. t. t. de Marine. ¡ E:npailleur, euse, 1. m. & f.'Celui Einpennelé, ée, part. ou celle qui empaille.

Empenneler, v. a. t. de Marine. Empalement, 1. m. Suplice des Empenner, v. a. Les deux nn se Barbares.

prononcent. Garnir une fleche de Empalé, ée, part.

plumes. Empaler, v. a. Faire entrer un pal Empereur , f. m. aigupar le fondement d'un hom. Empesage, f. m. Action d'empeser,

Oo

ture.

« PrécédentContinuer »