Images de page
PDF
ePub

nies.

[ocr errors]

d'un coq,

Alcove, f. f, Quelques-uns le font clume pour rehausser leurs cor-.!

masculin. L'Académie le fait fé. minin.

Aléfoir, f. m. t. d'Horlogerie. Alcyon, f. m. Oiseau de mer. Alete, f. m. t. d'Architecture, Pe. Richelet écrit Alcion , parce

tite aile. qu'il n'aimoit pas l'y ; mais il ne Alethe , f. m. t. de Fauconerie. V. faut pas limiier.

Alais. Alcyonien, ene, adj. A partenant Aleu , franc-aleu , f. m. Fonds de à l'alcion.

terre exempt des droits SeigneuAllerman, f. m. Mot Anglois. riaux. Oficier municipal.

Dan. Rich. Joub. l'Acad. & Aloilon. L. f. Une des trois Furies. Furetiere écrivent alleu , parce Ale loriene, f. f. Pierre qui fe irou qu'on trouve allodium dans Ca

ve dans l'estomac d'un vieux lepin Mais du Cange , apres avoir coq.

cousulié tous les anciens.manusAlecloromancie, ou Alecryoman cuits, declare qu'il a trouvé avec cie, f f. Divination par le moyen une seule 1, alodis, alodus, als.

diurn, alaudum , & qu'on doit Alectryon, f. mn. Jeune foldat, con. écrire en François , cleu - franc , fident & favori de Mars.

ou franc-aleu , comme on peut Alegre, adj. Gai, dilpos.

le voir en diverses Coutumes. Al.grement, adv. Leilement

Dans celles du Duché de BourAlegreife, l. f. Se dit plus ordinai

gogne on trouve franc aloud: dans rement d'une joie publique. celle de Metz , franc aloy ; dans

Quelques-uns écrivent ce mot celle de Vitry , franc aleuf , &c. avec deux ll; mais ils font mal. Toute cette page qui ett la 161 Richelet écrit alaigrefie, qui re 162 , de du Cange, n'eil remplie pond mieux au Larin alacritas. que d'autoriles & passages qui Mais ce mot cit du nonibre de prouvent qu'on doit écrire aleu : ceux qui sont tellement francisés on y trouve mêine le pluriel qu'ils perdent les velliges de leur aleux. etimologie.

Aleyin, f. m. Menu poisson. Alençonois, oilc , adj. Qui est d'A. Alevinage, f. m. Action d'aleviner. lençon.

Alevine, éc, part, Alene, f. f. Outil de Cordonier, Alcoiner, v. a. Einpoissoner un :!anier, f. m., Qui fait des alenes. étang, Hienois, adj. Epithete qu'on donne Alexandrin, adj. Epithete que l'on au creflon.

donne à certains vers françois. Aluntií, v. a. Readre plus lent. Alexij barmaque, oui Alexitere, adj. Alentour, adv. V. Entour.

& íub. t. de Médecire. Qui réAlérion, f. m. t. de Plafon. Petite fille au venin. aigle sans bec & fans ferres. Alezan

adj. de couleur Alerte, adv. Debout, loyez prét. fauve. Alerte , adj. Vigilant, vil

Alezan, f. m. Cheval de poil alezan. Air, r. a. 1. de Monoic. Batre Aleze , f. f. Drap dans lequel on

legereinent les carreaux sur l'en. envelope uo malade.

ane

ezé, ée , adj. t. de Blason. Il se Aliéné, éc, part. cite des pieces honorables qui ne Alierer, v. a Transporter la portouchent pas le bord de l'écu. feffion d'un bien à un autre. Ren. ange, f.f. Efpece de laitue. dre .nnemi. calis, f. f Intrument de Chirur- Alier, s. m. Filet. Sonde creuse.

Alignement, f. m. Ligne qu'on tire. liganon, fm. Chaîne qu'on met Aligné, ée, part aax Galériens.

Aligner, v. a. Tirer à la ligne. garade, f. f. Infulte.

Aliment, f. m. Nouriture. úlgarot , s. m. C'eft le régule de Alimentaire , adj. t. de Palais. Qui l'antimoine.

eft destiné pour les aliinens. Algebre, ft, Science propre à faci. Alimenté, ce , part.

liter les calculs & à résoudre des Alimenter , v. a. Nourir. que.lions de Mathématique.' Alimersteux , euse, adj. t. de MéAlzebrique , adj. Qui apartient à decine. Qui nourit. Taigehre,

Alinéa , f. m. Le commencement Algebrille, f. m. Celui qui fait d'une premiere ligne.

Talgebre , & s'y exerce. Alinger, v. a. Fournir de linge. Igerien, iene, adj. Qui eft d'Alger. Aliquante, adj. f. t. d'Arithmétique. A gonquin , ine , f. m. & f. Peu

Il se dit des parties qui ne font ple du Canada,

pas comprises exactement un cer. Algorithme, f. m. l'art de calculer. tain nombre de fois dans un tout. Aiguazil, f. m. Sergent , Huisier Alignote, adj. f. t. d'Arithmetique. Eigagnol.

Il le dit des parties comprises On prononce Algouazil,

exactement plusieurs fois dans Algue, s. f. Sorte d'Herbe marine. un nombre. Aliaire , f. f. V. Alliaire.

Alisma , f. m. Nom de plusieurs Abanics, 1. f. plur. Sorte de toile plantes, de coton qui vient des Indes.

Alité, ée , part. Albi , l. m. t. de Palais. Présence Aliter , v. a. Réduire à garder le lit. d'une persone ailleurs.

Alife, f. f. Fruit. 1.bi-forains, f. m. plur. Vaines Alizé, adj. t. de Marine. Se dit allégations.

d'un vent réglé , qui dans cer. Abboron, f. m. On appele Mairre taines saisons soufle toujours du

eliboron , un homme qui fait le même côté. connoiiseur en tout , & qui ne Alizier, f. in. Arbre. leit en rien.

Alkali, f. in. Sel de soude. On Alica, f. f. Efpece de froment. donne aufli ce nom à tous les Alichon, f. m. V. Aluchon.

sels qu'on tire par lotion de la Aldade , r. f. laftrument de Ma cendre des plantes. thématique, & t. d'Horlogerie. Alkalin , ine, adj. Regle mobile placée sur un altro- Alkalisation, f. 8. L'action d'alka. labe.

liser. Alienable, adj. Qui peut s'aliéner. Alkalisé, ée , part. Alicnation , r. f. Translation de Alkaliíer, v. a. t. de Chimie, Tirer propriété.

l'alkali.

m.

1 L'Académie écrit Alcat , &c. Allégorisé, ée , pert. mais elle avoue que ce mot et Allégoriser , v. a. Se servir d'allé. composé de deux mois Arabes , gories. savoir de l'article al , le , & de Allegoriseur, f. m. Celui qui cher

Kali qui est le nom de la soude. che des allégories. Alkekengi, f. m. Plante.

Allégoritle, f. m. Celui qui expli. Alkermés , f. m. t. de Médecine. que les allégories.

Confection faite avec le suc ex. Allegro , adv. t. de Musique. Gai

primé des grains de Kermés. ment. Allant , f. m. Qui va.

Allegué, ée, part. Allé, ée, part,

Alloguer , v. a. Citer , mettre en Alléché, ée, part,

avant, Alléchement, f. m. Amorce.

On conserve dans ces deux Allécher, v. a. Attirer, gagner par

mots les deux ll, parce qu'ils caresses, &c

vienent du Latin Allegare. Ces trois mots ne s'emploient Alieluia. Mot hubicu , cri de joie. que dans le Comique. On y con qui fignite Louez Dieu. Il ne serve les deux il , parce qu'ils faut pas prononcer Allelui - ia , vienent du Latin Allicere.

mais Allelu ia. Allée , f. f.

Alleluia,

s. Plante. Allées & venues , l. f. plur. Dé- Allemagne , s. f. Grande contrée marches.

de l'Europe. Allegation, f. f. Citation.

Allemand, ande, adj. Qui est d'Al. Allegue, f. f. Bateau de suite. lemagne. Allégé, ée, part.

Allemande, f. f. Piece de MufAllégeance, 1. f. Vieux mot , qui

que , sorte de danse. fignife Adoucissement. On ap On dit aulli danser une Allepele en AngleterrelSerment d'Alle

mande, geance , un acte de soumiflion Aller, v. a. Ce t. a des fignifications au Roi.

différentes , selon les divers terAllégement, f. m. Soulagement. mes auxquels il eft joint. Alléger, v. a. Rendre moins pefant. Je vais , tu vas , il va : nous Allégerir v. a. t. de Manege. allons, vous ailez, ils vont. J'al

Rendre un cheval plus léger du lois , &c. nous allions , devant que du derriere.

aliicz , ils alloient. J'ai été, je On conserve dans ces mots les fuis allé; je fus ,j'allai , &c. nous deux ll, parce qu'ils vienent du allâmes, &c. J'irai, &c. J'irois, Latin Allerare ou Alleviare.

&c. nousirions, &c. J'aurois été, Allegorie , f. f. Figure de Rhéto &c. Va , allez. Que j'aille, &c. rique, par laquelle, en exprimant

que nous allions une chose , on en fait entendre alliez, qu'ils aillent. Que j'allaftine autre.

se, que tu allasses , qu'il'allat : Allégorique, adj. Qui tient de l'al que nous allaffions , que vous légorie.

allalli.cz , qu'ils allaffent. Que Allégoriquement, adv: Par alle. j'cufie été, &c. Allant. gorie.

On prononce elir; néanmoins

[ocr errors]

VOUS

.. que vous

14012

Allele, ee, part,

on conserve dans ce mot les deux l'usage qui s'eit introduit de l'é!, parce qu'il est li court, que crise en Latin Allodialis. le retranchement d'une lettre y Alloué, f. m. Nom d'un Juge dans blei eroit l'æil.

certaines jurisdictions.

Alloué, ée, part. Alleler, y.

a. t. d'Artillerie. C'eft Allouer, v. a. Approuver les artiDetoyer l'ame d'un canon.

cles d'un compte. Alleloir, f. m. t. d'Artillerie. Cou On conserve dans ces trois

teau tranchant qui sert à nétoyer mors le deux ll, parce qu ils lame d'un canon.

sont imites du Latin Allaudare, Allosure, f. f. C'est le métal qui quoique dans un sens different. tombe lo qu'on allele un canon. Allure, lit. de Manege.

On écrit auili Allezer, &c. Allution, f. f. Figure de Rhétorique mais l'Académie pretere Allefer, qui contiste dans un jeu de mois. Alleu, 1. m. V. Aleu.

Alluvion, f. f. Accroitlement de Aliage, f. m. Mélange de Métaux.

terrain qui se fait au bord de la Allianie, f. f. Sorte de Plante.

mer, ou d'une riviere. L'Académie écrit Aliaire en Alinadie, f.f Barque de Sauvages. fuppofant qu'on le prononce Almagelle, f. m. Collection d'obainsi : mais en Latin c'eit Alliaria fervations Aitronomiques. dérivé de Allium: cette plante ett Almanach, 1. m. Acad. Fur. Dar. ai fi nommée, parce qu'elle a Jolib. Livre contenant un CalenTodeur & le goûi de l'ail.

drier. Alliance, f. f Union.

Ce mot vient de l'Arabe Ma. Arié, ee , pait.

nach, qui lignile compter; ainsi Allie, f. m. Confédéré.

Richelei a tort d'en To ancher Allier, v. a. Lier ensemble. la leti re h. Sil ne daignoit pas

On conferve dans ces mots écrire comme les autres Sarans, les deux ll , parce qu'ils vienent moins devoit-il s'accorder ou du moins font imités du La avec lui-même, & fe relloutin Alligare, quoiqu'ils ne le pre venir du mot riva Ter, let. R. où nent pas dans le même lens. il écrit fort bien Almanach, tandis Alliot, t. d'Alironomie. Nom qu'à la lettre A il l'écrit fans h. d'une étoile.

Almandine, f. f Pierre précieuse. Allobroge, f. f. Homme ruftre. Almucaniarat, ou Alinicaniarat, f. Allobrogie, f. f.

m t. d'Astronomie. On prétend que le Royaume Aloé, s, in. Plante ou Arhre. de Bourgogne a porté ce nom.

On écrit auili Alves, mais Allocation, 1. f. t. de Compte.

abutivement. Ailocation, s. f. t. de Médailliste. Alogne, f. m. Sorte de cordage. Allodial, ale, adj. Qui eit en franc. Aloi, f. mn. Titre de l'or & de aleu.

l'argent, Alioriialité, f. f. Qualité de ce qui Alonge, f, f Ce qui alonge. eft allodial.

Alonge, ee , parl. On conserve dans ces deux Alongement, I m. mots les deux ll, à cause de Alonger, v. a. Rendre plus long.

E

au

[ocr errors]

1

Alopécie, f. f Sorte de maladie. Altérer, v. a. Causer la foif, chanAlors, adv. En ce temps-là.

ger, corrompre. Alole, f. f. Sorte de Poisson. Alternatif , ive, adj. Se dit de deux Alouchi, f. m. Gomme qui coule choses qui agissent continuele

de l'arbre qui produit la canele. ment l'une après l'autre. Alouete, f. f. Sorte d'oiseau. Alternative , f. f. Pouvoir de choiAlourdi, ie, part.

fir l'un ou l'autre, &c. Alourdir , v. a. Rendre lourd. Alternativement, adv. L'un après Alouvi, ie , adj. Afainé comme un l'autre. loup.

Alterne, adj. t. de Géométrie. On écrit aussi Allouvi ; mais Alterné, ée, part. ce mot vient de Loup, le dou Alterner, v. a. Former des angles bleinent de l'l n'y est pas plus par une ligne qui coupe deux nécessaire

dans Alourdi, que

qui

lignes paralleles. vient de Lourd.

Altele, f. f. Titre d'honeur. Aloyage, f. m. Sorte d'alliage Althéa, f. f. Plante ; autrement

dont fe fervent les Potiers d'é nommée Guimauve. tain.

Althéa, f. m. Arbrisseau

que

l'on Aloyau, f. m. Piece de bæuf.

nomme aussi Ketmia, Aloyé , ée , part.

On écrit aussi Althæa, parce Aloyer, v. a. t. de Monoie. Don. qu'il s'écrit ainsi en Latin; mais

ner à l'or & à l'argent l'aloi l'a des Latins se charge parmi

requis par les Ordonances. Alpen, ou Alpage, f. m. Terre Altier, ere, adj. Fier, orgueilleux. qui n'est pas labourée.

Altimétrie, f.' f. Mesure de hauAlpes, f. f. plur. Montagnes qui teurs.

séparent l'Italie de la France. Altin, f. m. monoie de Moscovie. Alphabet, f. m. Les lettres d'une Aluchon, f. m. Partie d'un moulin. langue mise par ordre.

On écrit aussi Alluchon; mais Alphabetique, adj. Qui est selon

on prononce Aluchon. l'alphabet.

Aluco, f. f. Espece de hibou. Alphanet, f. m. Oiseau de proie. Alude , . f. Bafane colorée. Alphie, s. m. Fameux Chasseur. Aludel, f. m. t. de Chimie. Il se Alpiou, f. m. t. du Jeu de Bassete. dit de plusieurs tuyaux de terre Alpifte, f. m. Efpcce de chiendent, fans fond, mis les uns sur les Alquisoux, s. m. Plomb minéral autres. qui vient d'Angleterre,

Alumé , ée , part. Alte, V. Halre.

Alumé, ée , adj. t. de Blason. Alterable, adj. Qui peut être al- Alumele, f.f. t. de Coutelier. téré.

Alumer

v. a. Porter la lumiere Altérant, ante, adj. Qui altere. c'eft-à-dire , mettre le feu. Altératif, ive, adj. Qui altere. Alumete , f. f. Ce qui sert à alluAlteration, f. f. Soif ou Change mer. ment qui altere, &c.

Alumeur, f. m. Celni qui alume. Altercation, f. f.

On écrit aufli Allumer , &c. Altére, éc, part.

mais ces mots vienent de lumiere,

nous

en é.

[ocr errors]
« PrécédentContinuer »