Images de page
PDF
ePub

Farce que ce mot vient du Latin Anomies , l. f. plur. Coquilles fof4990011ere.

files. Snoociade, f. f. Ordre de Reli- Ânon, f. m. Petit d'une ânesse.

gieuses & de Chevalerie. Anon, f. m. Fruit de l'Amérique. Agnonciateur, f. m. Nom d'un Offi- Anoné,

ée

, part. cier de l'Eglise de Conftantinople Anoner, v. n. Parler , ou lire avec qui annonçoit les Fêtes.,

peine. 4.nonciation, 1. f.

Anonyme, adj. Qui est sans nom. Dansces trois motson prononce Ce mot tire fon étymologie du les deux nn, parce qu'ils derivent Groc ; ainfi il ne faut pas écrire,

plus immédiatement du Latin. anonime , comme Richelet, enneAgnone , 1. f. Provisions de vivres mi juré des lettres h & y. pour une annéc.

Anordic, f. m. t. de Navigation. Anaotateur , f. m. Qui fait des Tempête de vent de nord. remarques.

Anorexie , f. f. t. de Médecine. Anotation f. f. Remarque sur Anormal, ale, adj. Déréglé. quelque ouvrage.

Anse, d'un pot ou panier, f. f. Acnolé, ée , part.

On appele aufli Anje, l'enfonnoter, v a. t. de Pratique. cement de la mer dansles terres: Anaotine , f. f. t. de Liturgie. & alors quelques - uns écrivent annuel, ele, adj. Qui dure un an. Ance ; mais cet enfoncement Annuelement, adv. chaque année. n'est apparemment ains nommé, On écrit auffi Annuelle & An

que parce qu'il a la figure d'une nuellement; mais la prononciation anle : ainsi c'est le même mot ne double pas plus cettel, que pris en deux sens différens , dins civile & civilement.

l'Académie écrit ainsi dans les Årnuiré, f. f. t. de Commerce. deux sens. Reate annuele.

Anséatique, adj. Il se dit de cerArnolaire , f. m. Doigt annulaire. taines Villes unies ensemble pour Annuller. Voyez Anuler.

le commerce. Anous, f. m. Racine du Pérou.

Anfeie, f. f. t. de Marine. Ànobli, ie, part.

Anspect, f. m. t. de Marine. LeAnoblir , y. a. Rendre noble.

vier. Azoblissement, s. m. Action de ren. Anfpeflade , ou Ansprsade , f. m.

dre noble , ou état de celui qui Soldat inférieur au Caporal. eft anobli.

Dans les Ordonances militaiAnodin, inc. adj. t. de Médecine.

res inprimées au Louvre , on Qui calme les douleurs.

trouve ce mot écrit de la sorte, , f. m. Efpece de Lézard.

comme dans le Dictionaire de Agomal, ale , adj. Il se dit d'un Furetiere , qui dit que ce mot verle irrégulier.

nous vient de l'Italien Lancia Anomalie , i. f. t. de Grammaire

Spezzada. D'où je conclus que Ri& d'Affronomie. Jrrégularité. chelet & Joubert ont tort d'écrire Anomalistique, adj.t. d'Actronomie. Anspeçade, & Ménage AncespesAnomien , iene, f. m. & f. Qui est fade ; mais l'Académie écrit Anssans loi.

pufude.

&

Zones.

Antagoniste , f. m. Adversaire. Anthelminthique, adj. Il se dit des
Anian, f. m. l'année précédente. remedes qui agissent contre les
Des neiges d'antan.

vers.
An'anaclate, f. f. t. & figure de Ce feroit abusivement qu'on

Rhetorique. Repetition d'un mo écriroit Anrelmenrique.

me inot pris en differens sens. Anthere, f. f. t. de Botanique.
Antanaire , adj. t. de Fauconerie. Anthiope , f. f. Reine des Ama-
Antarctique , adj. t. d'Attronomie,
Opposé à l'arclique.

Anthologie , f. f. Recueil d'Épi-
Antarès , f. m. Noin d'une étoile grammes Greques. Ce mot 'fi- 5

fixe de la premiere grandeur. gnifie proprement Recueil de .. Ante , f f. t. de Meûnier. Piece de fleurs.

bois attachée aux volans des mou Ce feroit abufivement qu'on lins à vent.

écriroit Aniologie. Antécédemment, adr, Précédem- Anthora , f. 1. Plante. ment.

Anthoxanthum , f. m. Plante. Antécédent, ente , adj. Qui pré- Anthraerofe , f. f. t. d'Oculise. cede.

Anthrax, f. m. t. de Médecine. Antécédent, f. m. t. de Grammai. Anthropologie, 1. f. Science qui vien

re, de Logique & de Mathéma conduit à la connoissance de 2 tiques.

l'home & du corps humain, ou ! Antecefieur, f. m. Profefleur. figure par laquelle l'Ecriture fain

Ce terme n'est en usage que te attribue à Dieu des actions ou r dans les Ecoles de Droit.

des affections humaines. Antechritt, f. m. Ennemi de Jesus- Anthropomancie , f. f. Espece de Chrift.

Divination qui se fait par l'insL'S ne se prononce pas.

pection des entrailles d'un homAnténale, s. m. Oiseau de mer. me mort. Antenne , 1. f. t. de Marine. Ver- Anthropormophite, f. m. & f. Qui gue.

attribue à Dieu une forme huCe mot conserve ses deux nn, maine. parce qu'il vient du Latin An- Antropopathie , s. f. Discours par tenna.

lequel on attribue à Dicu ce qui Antépenultieme, adj. C'est la troi. ne convient qu'à l'homme.

dieme syllabe d'un mot, en com Anthropophage, f. m. & f. Qui mençant par la derniere.

mange les hommes. Antérieur, eure, adj. Ce qui pré- Anthropophagie , 1. f. l'Action de cede er ordre de temps.

manger les hommes. Antérieurement, adv. Auparavant. Anti, espece de preposition qui se Antériorité, 1. f. Priorité de temps. trouve devant plusieurs mois. Antes, f. m. t. d'Architecture. Antiapoplectique, adj. t. de Méde. Antesciens , f. m. plur. V. Anti cine. sciens.

Antibacchique , f. m. t. de Poélic
Antefiature, f. f. t. de Forlification. Latine.

Perit retranchement fait avec des Anticabinet,
palilades, ou des sacs à terre. Antichambre, f. f.

f. m.

7

istichrése, f. f. Terme de Prati- Antipape, f. m. Concurrent du que.

Pape. Suchrétien, ene, f. m. & f. Op- Antiparallele, adj. m. & f. t. da posé à Jesus-Christ.

Géométrie. Artichristianisme, 1. m. Religion Observez qu'à la fin il ne faut opposée au Chriftianisme.

qu'une l, parce que ce mot vient Anrichthone, f. m. & f. t. de Géo du Latin Antiparallelus. graphie. Qui habite une terre op. Antipathie, s. f. Avertion naturele. polce à celle qu'habito un autre. Antipathique, adj. Contraire, op,

Il faut y conforver les deux h. pole. Anticipation, f. f. Action par la- Antiperistaltique, adj. Opposé au quelle on anticipe.

mouvement peristaltique. Articipé, ée, part.

Antipérillase, 1. f. t. de PhilosoActiciper, v. a. Prévenir, usurper. phie. Combat de deux qualités Åpticoeur, f. m. Maladie de che contraires, comme du froid & ral.

du chaud. Aaticour, f. f. Premiere cour. Antipestilentiel, ele, adj. Opposé Aaricyre, Ile féconde en Ellebore.

à la pelte. Antidate, f. f. Date antérieure. Antiphonier, s. m. t. de Liturgie. istidaré, ée, part.

On dit aussi Antiphonaire du datidater, v. a.

Latin Antiphonarium, comine de Aandotaire, f. m. Recueil de re Breviarium Breviaire : mais l'Amedes.

cadémie prefere Antiphonier, qui Astidote, f. m. Contrepoison. eft plus François. Actiene, f f.t, d'Église.

Antiphrase, f. f. Ironie. On écrit au Antienne; mais Antipodes, 1. m. plur. Ceux qui rien n'y exige cette duplication. habitent fous l'hémisphere qui Ce termne vient du vieux mot nous eft opposé. Antiphine,

Antiptose, 1. f. Figure de Gram Astigorium, f. m. Autrement dit maire, par laquelle on met un 4 ur.

cas pour un autre. Arilogarithme, s. m. t. de Géo- Antiquailles, f. f. t. de mépris métrie.

pour düsigner des choses antiques Stilogie, f. f. Contradiction des de peu de valeur. paffages d'un auteur.

Antiquaire, l. m. Celui qui a la fitimelancolique, f. & adj. Con connoillance des monumens an. traire à la mélancolie.

ciens. estimenfe , f. f. Espece do pape Antiquariat, f. m. Connoissance qui sert à l'Autel.

de l'Antiquité. Antidoine , l. m. Minéral. Antique, adi. Ancien. Agrimonial, ale, adj. t. de Mé- Antique, 1. f. Monumens anciens. decine.

à l'Antique, adv. A la maniere Aatinational, ale, adj. Opposé à antique. la nation.

Antiquer, t. de Relieur. C'eftenjo. Anioonie, f, f. Contradiction qui liver la tranche d'un livre de pelin la moure entre deux Loix, tcs figures de divertes couleurs,

m. .

pensées.

Antiquité, f. f. Ancióneté, ou les Ånus, f. m. t. d'Anatomie, em. fiecles passés.

prunté du Latin par les Medecins. Antisale, f. f. Premiere (ale.

L'a eft long dans ce mot er Aptifciens, f. m. plur. t. de Géo françois comme en latin.

graphie. On appele ainsi les peu- Anxicié, f. f. t. de Morale. Peine,
ples qui & delà tourment.
l'équateur ont à midi leurs Acrilie, f. in. t. de Grammaire
ombres opposées.

Greque.
Antitrophe, T. f. Figure de Rhé On prononce Oriste.

1 torique. Conversion réciproque Août, f. m. Huitieme mois de de deux termes conjoins & de l'année: fixieme chez les Anciens pendans l'un de l'autre.

qui commençoient l'Année en Antitenar, f. m. t. d'Anatomie. Mars : delà vient que le suivant Antithele, s. f. Figore de Rheto eft appelé Septembre. rique. Opposition de inots ou de Aoûté, ée, part.

Aoûter, v. a. Faire Mûrir. Onprononce abusivement An- Aoûteron, f. m. Moitloneur. tithese.

On prononce Our & Oireron; Antitype, f. m. Type , ou figure néanmoins l'Académie veut que

qui en représente une autre. l'on prononce Aoûter. Antivenerien, f. m. & adj. t. de Apagogie, 1. f. t. de Rhétorique, Médecine.

Demonstration d'une propofition Antæciens, f. m. plur. i. de Géo par l'absurdité de la propofition

graphie. On appele ainsi les peu contraire. ples qui habitent sous un mênie Apaisé, ée, part. inéridien, mais sur des paralleles Apaiser, v. a. Adoucir, calmer. opposées.

On écrit auffi Appaiser : mais Antoiler, v. a t. de Jardinier. ce mot vient de Paix , rien n'y Antoit, f. m. Outil de Marinier, exige le doublement, & l'AcaInstrument de fer courbé.

dénie écrit Apailer. Antonins, ou Antonilles, Reli. Apalachine, f. f. Plante. gieux de Saint Antoine.

Apalath, f. m. Plante. Autonomase , t. f. Figure de Rhé- Apanage, f. m. Terre que les Sou

torique, par laquelle on fe fert verains donnent pour partages i d'un non appellatif au lieu d'un leurs puînés. Il lignifie autfi denom propre, comme l'Apôtre pendance d'un autre. pour dire Saint Paul.

Apanagé, ée, part. Antre, f. m. Caverne.

Apanager, v. a. Donner en apaAnuiter, s'Anuiter, v. n. pal.

nage, Acad. Fur. Voyageur la nuit.

Apanagille, s. m. Qui a un apa- 1 Anulation, f. f. Action d'anuler. nage. Anulé, ée, part.

Danet & Joubert doublent le Anuler, v. a. Rendre nul.

P

dans ces mots : mais du CanOn écrit aufli Annuler ; mais

ge prouve qu'il n'en faut qu'un, on prononce Analer, & ce mot

parce qu'ils vierent du Latin vient du François Nul, comme

Aparragium. che Cul, Aculer.

Apanthropie,

Apanthropie , s. f. t. de Méde- Apartenir , v. n. Être à quelqu'un. cine. Misanthropie qui vient de Il se conjugue comme ienir. maladie.

On écrir auih Appartenir; il vient Apareillé , ée, part.

du Latin Perrinere ; mais le comApareiller , v. a. Alsortir.

pore n'étant point utité en Latin, Apareilleur, euse, f. m. & f. Qui rien n'y exige le doublement, apareille , &c.

Apas , f. m. A trait , charme. On ecrit aulli Appareiller ; mais Apåt , f. m. Ce qu'on met à un ce mot vient du François Pareil : hameçon pour prendre & attirer

rien n'y exige le doublement. le poition. Aparenté, ée, adj.

Apátelé, ée, part. s'Aparenter, v. n. s'Allier. Apáteler, v. a. Donner de l'aliment On écrit aussi s'Apparenter;

à des oiseaux. mais ce mot vient du François Apâte, ée, part. Parent ; rien n y exige le double- Apåter , v. a. Attirer avec un apât. ment,

On écrit aufli Appas , Appet Apareiler , V. a. Apesantir l'esprit. & App ter ; mais ces mots n'ont

Ce mct eft nouveau , & quel point d'étymologie Laine qui qu'oppofition qu'il ait trouve, il oblige d'y conserver ce doubleya apparence qu'il réustira ; car ment. il eit expressif.

Apattie , f. f. t. de Philosophie. Aparie, ée, part.

'Infenfibilité morale pour toutes Ajarier , v. a. Joindre des choses choses. qui doivent aller naturelement Apathique, adj. Insensible à touk. ensemble.

Richelet retranche l'h de ces On écrit auffi Apparier ; mais mots sans raison. ce mot imité du Latin, n'en vient A paume, ée, adj. t. de Blason. pas ; il a le même sens & la Apauvri , ie , part. méme origine qu'Apareiller; rien Apauvrir , v. a. Rendre pauvre.

n'y exige le doublement. Apauvriílement , f. m. L'état de Apariment, s. m. Action d'aparier.

pauvreté. On écrit aussi Apariement; mais On écrit ausli Appauvrir ; mais cet e ne se prononce pas.

ce mot vient du françois Paure, Aparitoire, f. m. Herbe.

& rien n'y exige le doublement. A paroner , v. a. t. de Jaugeage. Apédeule, 1. m. Ignorant. Aparté, f. m. t. de Théâtre. C'est Apedeutisme , s. m. Ignorance des ce qu'un acteur dit à part, & Belles-Lettres. comme avec soi-même.

Apennin, f. m. Nom d'une célebre Ce mot emprunté du Latin montagne de l'Europe. Cett une è parte, ne prend point d's au branche des Alpes. pluriel.

Apens , adj. Voyez Guet-appens. Apartement, f. m. Logement com- Apeptie, 1. f. t. de Medecine. Malaposé de plusieurs pieces.

die quiconfitte à ne point digérer. Apartenance, f. f. Dependance. A percevable , adj. Qui peut - être Apartenant , ante , adj. Qui apar aperçu. tieni.

Apercevoir,v.a. Commencer à voir.

G

« PrécédentContinuer »