Images de page
PDF
ePub

!

Ncdicamenteux, euse,

adj. Megere, 1. f. Nom d'une des trois
Médicinal, ale, adj.

Furies.
Medieie , f.f.i. d'Arithmétique. Mégie, f. f. Art de préparer les
Médimne, f. f. t. d'Antiquité.

peaux de mouion.
Médin, Monoie de Turquie qui Mégiferie, f. f. Trafic & com-

vaut dix-huit deniers de France, merce de Megillier.
Médiocre , adj. m. & f. : Mégislier, 1. in. Celui qui prépare
Mediocrement, adv.

des peaux de mouton.
Mediocrité. f. f.

Mehemendar-Bachi, (.m. Introduc-
Medioner, v. n. t. d'Architecture.

tour des Anbassadeurs en Perse.
Compenser.

Moigle, 1. f. Espece de pioche de
Médire, v. n. Il se conjugue comme

Vigneron.
dire : excepté qu'á la seconde Meileur, eure , adj.
persone du pluriel, au présent de Meille, 1. m. t. de la Marine des 11
l'indicatif, on dit vous médisez.

Galeres.
Médisance, f. f.

Melampyrum , f. m. Plante.
Medisant, ante , adj. Il est quel-

On trouve Melampirum, mais
quefois subit,

abutivement ; car il vient du Méditatis , ive, adj. Appliqué à

Latin Melampyrum.
méditer.

Melnagogue, adj. m. & f. t. do
Meditation, f. f.

Médecine.
Médité, ée ,
part.

Mélancholie, s. f.
Méditer , v. a. & n.

Melancholique, adj. Il est quelque-
Mediterranée , adj. & f. f. Il se dit

fois subft. Sombre; trifle.
de la mer qui entre dans les terres Melancholiquement, adv.
par le Détroit de Gibraltar.

On écrit auffi Melancolio, &c.
Meditrina , l. f. Deelle de la Mé-

mais abusivement, car ces mots
decine à Rome.

vienent du Latin Melancholia.
Médium , f. m. Milieu. ti Latin Melange , s. m.

francisé. C'est auffi le nom d'une Melangé, ée, part.
Piante.

Molanger, v.a.
Médoc , s. m. Caillou qui vient de

On écrit auffi Melange ,
Médoc.

large, Melanger , sous prétexte
Medullaire , adj. t. d'Anatomie.
Méduse, f. f. Une des trois Gor-

Meler : on ne considere pas que
gones.

dans notre langue les voyelesaing. Mefaire , v. n. Il est vieux dans la

s'abregent lorsque les mots s'a-
conversation, & n'est en usage
qu'au Palais.

avec l'Académie Aklange , Mé-
Mefait , s. m. Crime. Il est hors

langé, Melanger.
d'usage.

Mélanire , l. f. Surnom de Vénus.
Méfiance, f. f.

Melantéria, s. m. Matiere minérale.
adj.

Melafle, 1. f. Sédiment de Sucre.
Mélier , se Meer', v. récipr.

Moje , ée
Miegalographie, 1. F. t. de Peinture. Mêlée, f, f. 'Bataille,
par Vegarde , ady. Par erreur. Veler, v. a.

[ocr errors]
[ocr errors]

melos

[ocr errors]
[ocr errors]

que ces mots sont dérivés de

[ocr errors]

longent , & qu'ainh on doit écrire

[ocr errors]

Miéfiant , ante,

, part.

Mėliot,
Méliget,

[ocr errors]

el qual EL MEL

ME 11

479 Mélese , f. m. Arbre résineux. Membré, ée, adj. t. de Blason.

L'Acadénie écrit Mielize: lcs Membru , ue, adj.
on. Botanilles varient sur cela: mais Membrure , . f. t. de Menuiserie.

Tres Melese paroit plus usité. Même , pronom relaiis , de tout
Per
. Melet, I. m. Poilson de mer.

genre.
edici Melianthe, 1. m. Flante.

Quand ce mot eft adjectif ou 701'08. Mélica , f. m. Sorte de Plante. relatif aux pronoms moi, toi , ilm lr Meliceris , l. m. t. de Médecine. soi, lui, elle, nous, vous,' eux, deurs en Melie, r. f. Sorte de toile.

elles, on les joint ensemble avec de xt Mélienne, 1. f. Espece de terre. une division. Exemples : Mois. Planie.

même, nous-mêmes ; & pour lors [. m. Plante.

ce mot a un lingulier & un plula Waz Melisse, 1. f. Plante.

riel. On dit dins ce sens, le Roi Melitite, 1. f. Pierre grise.

meme , les Princes mêmes, &c. Plsora Mellet, f. m. Espece de Figne.

Mais alors les deux mots doivent Mellier, f. m. i. de Boucher. demeurer séparés sans divihov. res Mellone , 1. f. Deelle qui avoit soin De même lor qu'on dit, en meno des Abeilles.

temps ; cell abusiveinent que $1 Melocacle, s. m. Plante.

quelques-unis joignent ces deux Melochia, s. f. Plante.

derniers mois par une divilioa. Melodie, f. f.

Meme, adv. Aulii; encore.

En ce sens il est indéclinable: Melodieux, euse, adj. Harmonieux. la vie mine , les plies sages mea Melon, f. m. Fruit.

me ; c'est comne i l'on disoit : Melon-Chardon, f. m. Plante. & méme la vie , & meme les plus 16 Melongene , 1. É. Plante.

sages. Melonier , 1. m. Celui qui vend à Meine, adv. Erre a meme. Il est des melons.

du tile familier. Meloniere , f. f. Lieu où croisent de Mine, Eu de Même que, adv. les melons.

Mêmement, adv. Il eit vieux. On écrit aufi Melonnier, Me- Memento, t. Ecclefiatique&Latin. lonniere ; mais on n'y prononce Mémoire f. f. Faculté de l'âine, qu'une n.

& le souvenir qu'elle conserve. Melote , l. f. Peau de brebis avec Memoire, s. m. 'Ecrit fait pour la laine.

rendre compte d'une afaire.
Melpomene, f. f. Une des neuf Memorable , adj. m.& f.
Muses ; Déesse de la Tragédie.

Mémo:alis, ive, adj.
Melte, rif. tde Coutume.

Miémorial, f. m. Placet ou Regitre.
Mélunois, oise , 1. m. & f. Qui est Memorial, ale, adj. Qui concerne

la mémoire. Mémarchure , 1. f. Blessure de che. Mémorialisie, s. m. Auteur de méval.

moires. Membrane, f. F. t. de Médecine. Memphitique, adj. Sorte de pierre Membraneux, euse , adj.

d'Egypte. Membre, f. m. Ce t. a plusieurs Monac, 1. m Sorte d'Arbriseau. fignifications.

Menaçant, ante , adj.

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

de Melun.

Menace, f. f.

Menotes , f. f. plur. Fers qu'on nei Menacé, ée, part.

aux mains des Criminels. Menacer, v. a.

Mensalé, adj. t. de Chiromancie. Menaceur, f. m. Il est de peu d'u- Mense, f. f. t. Ecclesailique. sage. Qui menace.

Niensole, f. f. t. d'rrchiteciure. Menade, f. f. Femine en fureur. Mensonge, 1. m. Discours contre

LAcademie l'écrit ainti sans la vérité. accent.

Mensonge, f. m. Divinité infernale Ménage , f. m.

Mensonger, ere, adj. Il n'est en Ménagé, ée, part.

usage qu'en Poefie. Faux. Ménagement, 1. m.

Menitrual, ale, adj. t. deCnirurgie Ménager , V. a.

Mentirue, f. m. t. de Chimie. Ménager,ere , adj. Il est aussi subit. Meniruel , ele , adj. Ménagerie, f. f. Lieu où l'on nourit Mentirues, f. f. plur. t. de C. des animaux rares.

rurgie. Mendiant , ante, adj. Il eft auffi s. Menttrueux, euse, adj. t. de Chim. & f.

mie. Mendicité, f. f.

Mental, ale , adj. Il n'eit guere Mendié, ée , part.

d'usage qu'au féminin. Mendier, v. a.

Mentalement, adv. Par la seul Mendole , s. m. Poisson.

pensée. Mené, ée, part.

Menterie , f. f. Meneau , f. in,'t. d'Architecture. Menteur, euse , adj. Il se prend auf Menée , 1. f. Intrigue secrete. substantivement. Ménées, 1. f. pl. t. d'Otice Ecclé- Menthe, 1. f. Plante. fiaftique chez les Grecs.

Mention, f. f. Commémoration. Menelée, f. m. Fameux Centaure. Mentioné, ée, part. Mener ; v. a.

Mentioner, v. a. Il n'ett guere en Ménétrier, f. m. Vieux mot.

usage qu'au participe, & aus Meneur , euse, . m.& f.

temps formes du participe. Menianthe, f. m. Plante.

v.

d. Méni, f. m. Vieux mot qui signi- Menton, f. m.

fioit Habitation, & quientre dans Mentoniere, f. f. plufieurs noms, Ménil- Montant, On écrit auffi Mentonnieri ; Blanc-menil

mais on n'y prononce qu une ... Ménilles , 1. f. pl. t. de Papeterie. Mentor , f. m. Gouverneur. Menin, f. m. Jeune homme de Menu, adv. En petits morceaux.

qualité, qu'on met auprès des Menu , ue, adj. Petit; mirce. Princes,

Menuailles, 1. f. plur. Ce mot se Meninge, f. F. t. de Médecine. dit de plusieurs choses qui ne Menipuée, f. f. Sorte de Satyre. sont pas de conséquence. Menisque , l. m. t. d'Optique. Menuet, f. m. Menologe, f. m. C'est le Martyro. Menuise , f. f. Petit plomb à tirer. loge des Grecs.

Menuiserie, f. f. Menon , s. m. Animal.

Menuisier, f. m. Artisan qui traMenote, f.f. Diminutif de main. vaille en bois.

Meon

Mentir,

[ocr errors]

Méon, f. m. Plante.

Mercuriel, ele, adj. Qui tient du On la nomnie aulli Mléum. Miercure. Néplat, ate, adj. t. d'Artisan. Mercurification, f. f. t. d'Alchinie. Meprendre, seMeprendre,v. recipr. Merdaille, f. f. t. populaire & in

qui se conjugue comme prendre. jurieux. Se tromper.

Merde, 1. f. Excrément. Mépris, f. m.

Merde-d'oie, f. f. Sorte de couleur. Méprisable , adj. m. & f.

Merdeux , euse, adj.
Meprisablement, arv.

Mere, f. f.
Méprisament, adv. Il est peu usité. belle-Mere, t. relatif, f. f.
Méprisant, ante, adj.

grand'Mere, f. f. Meprise , s. f.

Mere, adj. f. Il n'est guere d'un Méprisé, ée, part.

sage qu'avec goure , laine, perie. Mepriser, v. a.

Méreau, f. in. I. de Clianoine. Mer, l.1

. Immense amas d'eau salée. Mérelle, f. f. Espece de Jeu qui Mercadent, f. m. t. de mepris. Mar n'eft en usage que parmi lcs chand ruiné.

enfans. Mercantille, s. f. t. de Négoce. Quelques-uns disent marelle; Mercelot , . m. Petit Mercier. & je crois qu'ils ont raison, parMercenaire, adj. Qui agit en vue ce que ce mot vient de marcello,

de la récompense. Il ett auffi f. ou plutôt de madrellum, selon Mercenairement, adv.

Ménage, ou de matricula, selon Mercerie, f. f. Menue marchandise. le Pere Menetrier. Merci, f. f. Autrefois mercy. V. la Méridien, f. m. On donne ce nom

Pref. lettre Y. Pouvoir; pitié ; à tous les cercles de la sphere qui grâce.

passent par le zénith &'le nadir. On trouve dans les Dictionai- Méridiere, f. f. Ligne tracee slų res grand merci en deux mots pole du nord à celui du midi. séparés. Il y a lieu de présumer Meridional, alc , adj. que c'est une faute, & qu'on doit Merise , f. f. Petite cerise. écrire avec une division grand- Meriser, f. m. Arbre. merci. On dit même subfiantive. Merite, f, m. ment: Un grand merci , le grand- Mérité, ée, part.

merci. V. la Prél, à la Division. Mériter, v. a. Mercier, iere, f. m. & f.

Méritoire, adj. m. & f. t. de ThéoMercredi, f. m.

logie. Mercure, f. m. Vif argent; & Méritoirement, adv. sorte de Journal,

Merlan , s. m. Poisson de mer. Mercure, f. m. Fils de Jupiter & Merle, f. m. Oiseau.

de Maïa. Il étoit Dieu de l'Elo- Merler, f. m. t. d'Architecte. quence, du Commerce & des. Merleie, s. f. t. de Blason.

voleurs, & le meltager des Dieux. Merlin, f. m. t. de Marine. Mercurial, ale, adj.

Merline, ée, part. Mercuriale, f. f. Plante.

Merliner, v. a. t. de Marine. Mercuriale, f. f. Afleinblée du Merlon, f. m. I, de Guerre. parlement.

Merluche, f. f. l'oisson de mer.

PPP

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small]

Mero; f. m. Sorte de Poisson.

Ceux qui écrivent Arriver , Merovée, f. m. Troitieme Roi des écrivent auffi Mésarriver: mais François.

dans ces deux mots, on ne proOn a dit auffi Mérouée ; mais nonce qu'une r. Mérovče a prévalu, comme on Mesaule, s. m. t. d'Architecture. le voit dans son adjectif Méro. Mesavenir, v. n. Réuffir mal. vingien.

Mesaventure, f. f. Malheur. Mérovingien, iene, s. m. & f. & Mesenlere , f. in. t. d'Anatomie.

adj. Nom des Rois de la premiere Mésentérique, adj. mn. & f. Race de France.

Mesetlime, f. f. Mepris. Merrain , f. m. Bois dont on fait Mésestimé, ée, part. des futailles.

Méseitimer, v. a. Mépriser. Merveille, 1. f.

Mefintelligence, f. f. à Merveille, à Merveilles, adv. Mesocolon, f. m. t. d'Anatomie.

L'Académie propose égale- Meso:frir, v. n. Ofrir moins que meut les deux: il semble que la chose ne vaut.

l'on pouroit s'entenir au premier. Mesoiable, f. m. Instrument de Merveilleusement, adv.

Ma:hématiques. Merveilleux, euse, adj.

L'a ett lorig comme dans AftroMes, plur. du pronom poffeffif ldbe. mon, ma. L'eeil ouvert dans les

Mesquin, ine, adj. pronoms du pluriel, mes, les, ses. Mesquinement, adv. Mésair, f. m. t. de Manege.

Mesquinerie, f. f. Avarice sordide.
Mesaise, f. m. Il eft vieux. Metlage, f. m.
Musalliance, f. f. Mariage fait avec

M. flager, ere, f. m. & f.
une persone d'une condition fort Meflagerie, 1. f. Bureau des Mes-
inférieure.

sagers. Danet, écrit mes-alliance avec Meslámime, f. f. Plante. une division; ce n'est pas l'usa- Melle, 1. f. Grand'Muffe, V. la ge : Richelet écrit mésaliance Pref. à la Divifion. avec une scule 1, parce qu'on Merléance, f. f. Indécence. le prononce ainsi : mais fi' l'on Mefséant, ante, adj. conserve le doublement dans al. Mesoir, v.

n. qui se conjugue liance, il convient également comme afeoir N'être pas condans mésalliance.

venable au temps, à la persone, Mesallié, ée, part.

&c. Mésallier, v. a.

Meseure, f. f. t. de Coutume. Me sange, f. f. Oiseau.

Moilie, s. m.

Le Sauveur du
Mesaraique, adj. in. & f. t. d'A Mor:de.
naloie.
C'et ahulivement que l'on

Meffer, f. m. Paysan commis

pour garder les vignes. écrit Diezaraïque; car il vient du Meffieurs, f. m. plur: Latin n'esara'um, & l'Académie dellin, ine, 7. m. & f. Qui eft dcrii Mesaraïque.

de Mets. Mesarivor, v. a. 'l'n personel. Avoir Meffire, f.'m. Qualité que prena une mauvaise itiue.

nent les nobles.

[merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors]
« PrécédentContinuer »