Images de page
PDF
ePub

irem

[ocr errors][merged small]

tal.

[merged small][ocr errors][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small]

Neitre de Camp, f. m. en parlant lum, de mome qu'on écrit &

dun Oificier, & f. en parlant qu'on prononce Crystal, de Crysd'une Compagnie.

tollum.
Mehre-r.cole, 2. m. Dignité Ec- Me:alent, f. m. Defaut de talent.
clefiaflique.

Métallique , adj. m. & f. Acad. Fur.
Mesuage, s. m. t. de Coutume. Dan. Joub. Qui concerne le mé-
Mesurable, adj. m. & f.
Mesurage, f. m.

Quoique ce mot tire son éty-
Mesure, f. f.

molugie du Larin Metallun, * Mesare, adv.

Richelet, ne l écrii qu'avec une Mesuré, ée, part.

seule 1 ; c'eit une faute.
Mesurer , v. a.

Metallisé, ée, part.
Mesureur, f. m.

Melalliser, v. a.i. de Chimie.
Mesis, 1. m. Abus.

Mutallurgie, 1. f. Art de fondre, Mésusage, 1. m. Abus.

travailler, préparer & d'épurer Mésuser, V. n. Ahuser.

les métaux
Mesvendre, V. Mévendre.

Metallurgite, f. in. Qui travaille
Metacarpe , f. m. t. d'Anatomie, aux melaux,
Métacentre, f. m. t. de Geometrie. Métamorphose, f. f. Changement
Metachronisine, 1. m. Espece d'a-

d'une chose en une autre.
nachronisme.

Métamorphosé, ée, part.
Metairie, f, f. Ferme.

Metamorphoser, v. a. Transfor-
On a dû écrire ancienement
Meraierie, d'où est venu Merayer; Métapede, f. m. t. d'Anatomie.
mais parce qu'on a ceite d'ý Metaphore, 1. f. Figure de Rhé.
pronoccer cet e, on a très-bien torique par laquelle la fignitica-
fait de ne le plus écrire.

tion naturele d'un mot eit transCorps minéral. Au portée à un autre. pluriel Méraux.

Metaphorique, adj. m. & f. Binet, Monet, Danet & Jou- Metaphoriquement, adv. bert écrivent Meral: Dupuys, Metaphratte, f. m. Traducteur qu Baudoin, Furetiere & Richelet suit à la lettre. écrivent Métait. Il est vrai que Metaphysicien, f. m. Richelet écrit des deux manie- Métaphytique, f. f. Science qui res; mais il dit qu'on prononce

considere les êtres inmatériels. le dernier plus souvent que le Métaphysiquement, adv. premier. L'Académie écrit Mércl. Richeletécrit ces trois derniers Boileau, Satyre X fait rimer mois sans y; c'est une faute Métal à conjugal. Voici ses vers : contre l'étymologie. Mais que

la bonne foi dans l'amour Métaphysiquer, v. a. Traiter un conjugal

sujet d'une mariere abfrajte. Nalla paine jusqu'au temps du troi- Métaphasme, f. m. 1. de Gramfoeme merald

maire. Transmutation. La rime de ces deux vors donne Métarry, f. f. t. de Salire. lieu de penser qu'on doit écrire Métallase, 1. F. t. de Medecine. & prononcer Mótal de Alital- Metatarse, 1. m. t. d'Anatomie.

mer.

[ocr errors][merged small]

Métal, f. m

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

Metel,

[ocr errors]

cent,

Metathese, f.f. t. de Grammaire. Métope, f. m. d'Architecture.
Transpofition.

Métoposcopie, f. f. Sorte de divi-
Mérayer, yere , l. m. & f.

nation par les traits du visage. Meteil, 1. m. Grain.

Metre, f. m. Mot ancien, qui ti faible s. Plante.

gnifie Vers.
Métempsychôse, f. f. Transmigra- Metrenchyte, f. f. t. de Médecine.

tion de l'âme d'un corps dans un Meirete, f. f. Mesure anciene pour
autre. Ce sentiment elt erroné. les liquides.

On écrit aufli Alétempsycose, Metromanie, f. f. Manie des vers.
parce qu'on le prononce ainsi; Métropole, f. f. Eglise Archiepis-
mais l'étymologie prise du Latin copale.
Merempsychofis, demande qu'on Metropolitain, aine, adj. & r. II
y conserve la lettre h , & qu'on se dit de l'Archevêque, & de
y inelte l'accent sur l'o

pour son Eglise Cathedrale. marquer qu'il est long. Mets, I. m. Ce qui est bon à Méenplôse, I. f. t. de Mathéma

manger.

; I. T tiques.

Mettable, adj. m. & f.
Lo doit être alongé par l'ac- Metteur, f. m. Ce mot ne se dit

jamais seul. Météore, f. m, t. de Physique.

Metire, v. a. Meteorologique , adj. m. & f.

Je mets, tu mets, il met: Dous Méteoroscope, i. in. Inftrument mettons, vous mettez , ils metd'Ailronomie.

tent. Je meltois, &c. J ai mis, Méthée, f. m. Un des trois che &c. Je mis , &c. Nous mimes, vaux de Pluton.

vous miles, ils mirent. Je mete Methode, f. f. Maniere de dispo

trai, &c. Je mettrois, &c. Mets, ser les choses.

metiez Que jo mette, &c. Que Méthodique, adj. m. & f.

je miffe, que tu miiles, qu'il Méthodiquement, adv.

mit : que nous millions, que Métier, 1. m.

vous mifiez , qu'ils missent. Métis, išse, adj. On appele aina Mettant. Mis. un enfant né d'un Européen &

Dans tous ces mots, où les d'une Indiene. C'est audi un ani el doublé, on n'en prononce ma! né d'un male & d'une fé

qu’un ; & il seroit sans doute mele de deux especes différentes.

beaucoup mieux de n'en écrire On a dit autli Merit, an femipin Blérive : mais l'Académie

qu’un : mais on conserve les ne l'adunet point.

deux, parce que ce mot est fi

court que fi l'on en retranchoit Méuvagon, f. m. Droit qui se leve

une letrre, l'æil pouroit en être sur les bies.

blessé, & d'ailleurs ce mot rient Metivier, f. m. Moissoneur.

du Larin mittere. Métonomalie, 1. f. Changement de Mouble, 1. m. Metonymie, f. f. Figure de Rhé

Meuble, adj. m. & f. Terre meublo.

Biens meubles. torique par laquelle on prend Meublé, ée , part. la cause pour l'effet.

Meubler, v.a.

Oneco

49 utpost direrbe

pron

al. m.

sair, f.

[ocr errors]
[ocr errors]

nom.

9200

[ocr errors]

Mürement.

Meuglement, f. m. Cri d'un boeuf. Mezzanin, f. m. t. de Marine. Meugler, v. n.

Mezzanine, f. f. t. d'Architectures L'Académie prefere Beugle Mezzo-tinio , . m. t. de Gtavure. mens & Beugler.

Mi, f. m. Troisieme note de la Meule, f.f.

Musique. Meuliere, f. f. Carriere d'où l'on Mi, particule indéclinable, qui ne

tire les meules de moulin. s'emploie jamais seule. Mi parri; Méum, f. m. V. Méon.

à mi-chemin ; la Ali - Carême , Meûnier, ere, f. m. & f.

&c. Meur.

Mür.

Mi-Août, f.f. Meure.

Mure.

Miaulant, ante , adj. Meurement.

Miaulée , s. f. t. populaire. Pain Menri.

V.
Müri.

trempé ou éinié dans du vin, Meurier. Mürier.

&c. Meurir.

Múrir.

Miaulement, f. m. Cri du chat. Meurtre, f. m.

Miauler, v. n. Aleurtri, ie, part.

Mi-Carême, 1. f. Meuririer, ere, f. m. & f. Il est Mice, f. f. t. de Coutume. aufli adj.

Michauc', f. m. t. d'Imprimerie. Meurtriere, cf. t. de Fortification. Miche, f.f. Meurtrir, v. a.

Miché, f. m.

Sot. i leurtri[ure , f. f. Contufion. Michon, s. m. t. populaire. Meutang, f. in. Fleur de la Chine. Micmac, f. m. t. populaire. Meute, i. f. Troupe de Chiens de Micocoulier, f. m. Arbre. chaile.

On dit aulli Micacoulier ; mais Mévendre , v. a.

il paroit moins ubié : & l'AcaMóvendu, ue, part.

démie ne l'admet pas. Mévente, f. f. Vente à yil prix, Mi-côte, f. f, à Mi-côte.

On écrit auffi Mesvendre, &c. Microcosme, f. m. Petit monde. parce qu'en effet ces mots sont Micrographie, f. f. Description des composés de la particule Mes & objeis par le Microscope. du verbe vendre, &c. mais on Micrometre, f. m. Inttrument d'O

n'y prononce point la lettre s. ptique. Mex, i, m. t. de Coutume. Microphone, f. m. & adj. Mézail, f. m. t, da Blason. Alicroscope , l. m. Inftrumentd'O. Aiczair, f. m. Demi-air, t. de

plique qui sert à grollir les obManege.

jets. Mézance, f. f. Chambre du Comite Mi-denier, f. m. Moitié d'une somsur une Galere.

me, t. de Coutume. Mézaraïque, V. Alésaraïque. Midi, f. m. Mezeline, f. f. Sorte d'Etofe mêlée Mi-douaire, f. m. Penfion adjugée de soie & de laine.

à la femme. Mezéreon, f. m. Plante.

Mie , i. f. Le dedans d'un pain. Mezzabout, f.m. Voile de Galere Miege, 1. m. t. de Coulume.

qu'on apareille pendant la tem- Mic!, I. m. pête

Miélcux, euse , adj.

f. m.

Alien, ene, pronom poffefff , Veneur du Roi de Perse, relatif de la premiere persone. Mil, miliet, f. m. Graine.

Ou écrit communéinent mien La lettre 1 se mouille dans ces ne; mais on n'y prononce qu'une deux mots. On dit plus commun:& il seroit à souhaiter qu'on nément Miller. déchargeât nos livres de tous ces Mil, adj. m. fingulier, l'an mil, &c doublemens qu'on ne prononce

Ce mot ne doit être écrit de la point & qui ne sont apuiós sur sorte que dans les dates, V. la aucune étymologie qui mérite Pref. aux noms de nombre. d'être conservée.

Milan, f. m. Oiseau de proie. Miete , f. f. Diminutif de mie. Milanois, oise, f. m. & f. Qui

On écrit auffi Mieste; mais ell de Milan. on n'y prononce qu’un i. Miliaire , adj. t. d'Anatomie & de Mieux, adv. comparatif, dont le

Medecine. pofitif est bien.

Milice, 1. f. Mievre, adj. m. & f. Éveillé.

Milicien, f. m. Miévrerie, ou Miévreté, f. f. Il Milieu, f. m.

eft du style farnilier. Petite ma- Militaire , adj. m. & f. Il est auff

lice, Mi-glaive, f. m. Espece de hal- Militairement, adv. lebarde,

Militante, adj. f. il n'eft d'usage Mignard , arde , adj.

qu'avec le subft. Eglise. Mignardé, ée, part.

Militer, v. n. t. de Palais. Mignardement, adv.

Milla, adj. t. numéral. Mignarder , v. a.

Les deux ll ne se mouillent Mignardise, 1. f. Délicatesse.

point dans ce moi ni dans ses Mignon, one, adj. Il est avfli f. dérivés, & on les prononce Mignone, I. f. Espece de pêche. comme s'il n'y en avoit qu'une. Mignonement, adv.

Il faut aussi observer que ce inot Mignonete, f. f. Sorte de dentele; n'a jamais de pluriel. C'eit la

espece de fleur; & petit carac sentiment de l'Acadérnie, de tere d'Imprimerie.

Fureliere &, de Danet. Mignot, ote, adj. m. & f. Il se Mille, 1. m. Espace de chemin. dit d'un enfant gâté. .

Mille-feuille, 1. f. Plante. Mignoté, ée, part.

Mille-fleurs : On appele Ecu da Mignoter, v. a.

mille fleurs, l'urine de vache. Mignotise, f. f. Il eft vieux, Mille-graine, f. f. Plante. Migraine, f. f.

Millenaire, adj. t. numéral. Il se Migration, f. f. Transport.

prend aufi subllantivement, Mijaurée , f. f. t. populaire & in On prononce séparément les jurieux.

deux i. Mil- - nai - re.' Miir-Aab, f. m. Grand - Maitre Mille-pertuis, l. m. Plante. des eaux en Perse.

Mille-pieds, s. m. Sorte d'insecte. Miir-Achour-Bachi, f. m. Granda Milleret, f, m. Monoie d'or de

Ecuyer, du Roi de Perse. Portugal. Sorte d'agrémens qui Miiri-Schikaar. Bachi, f. m. Grand. garnitlent les robes des Dames

.

mesurer.

Mitlerine, sf. Terre où l'on Minauder, v. n. Faire l'agréable. senie du mil.

Minauderie, f. f. Affectation de Milletime, 1. m. Il se dit de la mar plaire.

que de l'année, qu'on met sur Minaudier, icre, adj. les monoies.

Mince, adj. m. & f. On y prononce séparément Mine, f. f. Physionomie ; air. les deux I.

Mine, f. f. Lieu où se forment les Mille-soudier, f. m. Qui a mille métaux, &c. sols à dépenser par jour.

Mine, f. f. Vaiffeau qui sert à Millet, f. m. Graino.

On y mouille les deux l. Mine, f. f. Monoie anciene. Milliaire, adj. Colonne milliaire. Mine, f.f. Cavité souterraine.

On y prononce séparéinent Miné, ée, part, les deux 1.

Miner, v. a. Jilliar, f. m. t. d'Arithmétique. Minerai, f. m. Métal combiné avec Mille millions.

des substances étrangeres. On a auffi écrit milliart; mais Mineral, !. m. Corps solide qui 1 Académie n'admet point ce t. se tire des mines. Tilliafie, f. f. Nombre composé Minéral, ale, adj. de mille 'milliais,

Minéralisation, f. f. t. de MétalAllieme, adj. m. & f.

lurgie. Hillier, f. m.

Mineralogie, f. f. Partie de la Chia Milliers, adv.

mie, qui traite des minéraux, Million, s. mn. Dix fois cent mille. Minerve, f. f. Autrement Pallas; fillionaire, . m. Riche de plufieurs Déefie de la Sagefle, de la millions.

Guerre & des Arts. Millionieme, adj. Nombre numé- Minet, ete, f. m. & f. Petit chat. ral ordinal.

Mineur, l. m. Ti-lods, f. m. plur. t. de Juris- Mineur, cure, adj. & f. m. & f. prudence féodale.

Minerre, f. f. t. de Logique & Hord, f. m. Mot Anglois qui d'Ecole en Théologie. fignifie Monseigneur,

Miniateur, f. m. Peintre en minia., 1i-Mai, f. f.

ture. Time, f. m. Boufon.

Miniature , f. f. Peinture délicate. Jimiambe, f. m. t. de Poésie. Miniaturifle, s. m. Celui qui tralimographe, s. m. Auteur de co vaille en miniature. medies licencieuses qu'on non

On

prononce Mignature, Mic moit anciénement Mimes.

gnaturiste & migrateur; c'eft. a. limologie, f. f. Imitation du dis dire, qu'on y mouille la lettre

cours d'une autre persone. n sans apuier sur l'i. miniafeur Iimologue, f. m. Iinitateur de la

eft meilleur que miniaturiste. maniere de parler d'un autre.

Miniere, f. f. Lieu d'où l'on tire Tinage, f. m. Droit Seigncurial; les minéraux.

& lieu où se vend le grain. Minime , adj. Qui est d'un gris fort linaret, f. m. Tourele ronde. obscur. linatzin, f. m. Afronome du Miniine, f. m, Religieux de l'Oi

Roi de Perse.

« PrécédentContinuer »