Images de page
PDF
ePub

m.

dre de Saint François de Paule. sert à fixer le lieu où l'on veut Minimum, f. m. t. de Mathéma tirer. tiques.

Miré, adj. t. de Chasse. Sanglie Miniftere , l. m.

miré. Minifteriat, f. m. Ministere.

Miré, ée , part. Ministériel, adj. m. Chef ministériel. Mirebalais,'aise, 1. m. & f. Qui Ministre, f. m

elt du Mirebalais. Ministrerie, 1. Bénéfice.

Mirer, v. a. Minium, s. m. Sorte de couleur Airlicoton, one, f. m. & f. Sorte minérale.

de grotle péche. Minois, f. m. Visage; mine. Mirlicot, f. m. plante, . Minon, f. m. Nom donné aux C'est une corruption du vrai chats

par
les enfans.

nom qui est Méliloi. Minoratif, f. m. t. de Médecine & Mirmicoléon, V. 11yrmicoleon. de Pharmacie.

Mirmidon, V. Myrmidon. Minorité, f. f.

Mirmillon, v. Myrmillon. Minos, f. m. Juge des Enfers.

Miroir, f. m. Minot, f. m. Mesure de grains, Miroité, ée, t. qui se dit des & ce qui y elt contenu.

chevaux. Minotaure, s. m. Mondtre, moi. Miroiterie, f, f. Commerce de mi

tié homme & moilie taureau. roirs. Minuit, 1. m.

Miroilier, f. m. Celui qui fait & Minuscule, adj. t. d'Imprimerie. vend des miroirs. Minute, f. f.

Miroton, i, m. Minuté, ée , part.

Mirou, s. m. Sorte de ballon, og Minuter, v. a.

Vaisseau à rames. Minutie, f. f. Bagatele.

Mirtille, V. Myrrille. Minutieux, euse, adj.

Mis, f. m. t. de Palais. On prononce Minucie & Mi- Mis, ise, part. de Meire. nucieux.

Misaine, f.f. t. de Marine. Mi-parti , ie, part.

Misanthrope, f. m. Farouche ; Mi-partir, v. a. Partager par le qui hait les hommes. milieu.

Ce inot vient du Latin Alisor. Miquelet, f. m. Sorte de bandit thropos, comme on peut le voir dans les Pyrénées.

dans Calepin & ailleurs. Ainti il Miquelot, f. m. Petit libertin,

ne faut pas écrire Misantrope sans Mirabele , f. f. Espece de prune. h, comme Richelet & Joubert. Miracle, s.

Misanthropie, f. f. Eloignement à Miracle, adv.

pour la société, Miraculeusement, adv.

Miscellanée, f. m. Recueil de difMiraculeux, eufe, adj.

férens Ouvrages. Miraillé, ée, adj. t. de Blason. Miscible, adj. m. & f. Qui eft caMirauder, v. a. Regarder attenti pable de se meler avec quelque vement.

chose. Miraut, f. m. Nom de chien. Mise, f. f. Mire, ló f. L'endroit d'un fugl qui Misérable, adj. m. & f. & subit.

Misérablement,

m.

lizu od in Misérablement,

1$

Millel, 1. m.

ste.

cuption

[ocr errors]
[ocr errors]

mercat

MIS

MIX

490 adv.

toi - lene ; c'est pourquoi il y faut Misere, f. f. Chale

uny,comme tenant lieudes deuxi. Miséréré, f. m. t. de Médecine , Mitraille , 1. f. ou le Pseaumne qui commence en Mitrale, adj. m.& f. Qui a la forme Latin par ce mot.

d'une mitre. Misericorde, f. f.

Mitre, f. f, Ornement de tête des
Misericordieusement, adv.

Evêques.
Misericordieux , euse ,

adi,

Mitre, ee , adj. Abbé croße & miMisoganie, f.m. Qui hait le mariage. tré; Abbaye crofles & mirrée.

Mitron, 1. m. Maitre-garçon d'un C'eil abusivement que quel.

Boulanger. ques-uns disent & écrivent Mef Miurus. V. Myurus. sel, comme s'il dérivoit de Alesé; Mive, f. f. t. de Pharmacie. au lieu qu’onle dérive imméūliaMixte , adj. m. & f. Il est audi subit. teinent du Latin Mifade ; l'Aca- Mixtjligne, adj. m. & f. t. de Geodémie dit Misel.

métrie.
Milon, 1. f.

Mixtion, f. f.
Miffionaire, l. m.

Mixtioné, ée, part.
Milive , 1. f. Lettre peu importante. Mixtioner, v. a. Faire un melange.
Il eft auffi adj. Lettre Miffive.

Mneinofyne, f. f. ou la Deere
Mittrance, f. f. t. de Marine.

Mémoire. ci qui. Milure, 1. m. t. de Médecine. Moatra. Y. Moharra. Mitaine, f. f. Sorte de gand.

Mobile , adj. m. & f. Qui se meit. Mite, f, f. Petit insecte.

Mobilier, ere, adj. m. & f: & l.in. Mitelle, f. f. Plante.

Mobilité, f.f. Facilité de se mouvoir. Minternie , f. m.

Moca , s. m, Café.

On écrit autti Moka & Mocha; Richelet retranche l'h de ce mais l'Académie prefere Aloca. mot, & Joubert écrit mithridar, Mocade, f. f. Sorte l'étvfe. sans e: ce sont des fautes. Ce mot Modale, adj. f. t. de Logique.

vient du nom d'un Roi de Pont. Diode , Mitigation, f. f.

Node , s. m. t. de Grammaire , de Mitigé, ée, part.

Philosophie & de Musique.

Modele , l. m. Original à imiter. Mitis, f. m. Matou ; grôs chat. Ce

Quelques - uns écrivent aulli mot en Latin fignitie doux.

Modelle mais l'Academie n'y
Miton, f. m. Sorte de Mitaine.

double point la lettre l.
Miton-mitaine, t. proverbial. On. Modele , ée, part:
guent miton-miraine.

Modeler , v. a. Faire un modele.
Modénois , oise, f. m. .& f. Qui

et de Modene.
Mitonerie, f. f. t. de Cuisine.

Mederatour, trice, f. in. & f. Qui adj.

cond::it; qui gouverne.
Mitoverie, 1. F. Separation de deux Mofération, 'c. 1.
heritages contigiis.

Moderé, éc, part.
On prononce Alitoi-ien , Ali- Modércn.ent, adv.

[ocr errors]

Mithridate,

f. m.

[ocr errors]

f. f.

[ocr errors]

Mitiger,

V. a.

Mitoné, ée, part.
Mitoner, v. a.

Mitoyen , ene,

n'est que.

[ocr errors]

Modérer, v. a. Tempérer ; adou- Moignon, f. m. t. d'Anatomie. cir; contenir.

Moindre, adj. m. & f.t.comparatif

. Moderne , adj. m. & f. Il est aussi Moine, f. m. Solitaire.

f. m. Qui est de notre temps. Moineau , f. m. Oiseau. Modeste, adj. m. & f.

Moinerie, f. f. t. odieux. Modettement, adv.

Moinefse , . f. t. odieux. Modellie, f. f.

Moineton, f. m. Petit moine. Modicité, f. f.

Moinillon, f. m. Il ne se dit que Modificatif, ive, adj. t. de Gram.

par mépris. Il s'emploie auili substantivement. Moins , adv. de comparaison. Modification, f. f. Limitation ; à Moins que, conjonction. Si ce

restriction ; adoucissement. Modifié, ée , part.

à Moins que de , adv. Modifier , v. a.

à Moins de , adv. Modillon, f. m. t. d'Architecture. à Moins , adv. Modique , adj. i. & f.

au Moins & du Moins, conj. Modiquement , adv.

Moire, f. f. Étofe de soie.
Modifie , adj. Qui suit les modes. Moiré', ee, adj. Ondé comme la
Modulation, f. t. t. de Musique. moire.
Module , f. in. t. d'Architecture ; Mois, f. m.

il se dit aussi des médailles. Moise, f. f. t. de Charpenterie. Moede , 1. F. Monoie d'or de Por- Moifi , ie , part. Il se prend aufli tugal.

substantivement. Moële, 1. f.

Moisir , v. a. Moeleux , adj.

se Moifir , v. récipr. Se corrompre. . On écrit aussi Moelle & Moël- Moififfure, f. f. leux : peut-être parce qu'ils vie. Moison, f. f. Espece de bail à ferme; nent du Latin Medulla , Medul & sorte de mesure. losus : mais on n'y prononce Moisonier, f. m. Qui doit au Roi qu'une seule 1.

la moison. Moelon, f. m.

Moiffine, 1. f. Pampre de vigne où
On écrit aussi moëllon & moja

les grapes sont atachées.
lon : l'Académie péglige moilor; Moisson, T. f.
& l'usage ne prononce qu'une 1 Moissoné, ée , part.
dans moellon.

Moiffoner , v. a. Meuf, f. mt. de Grammaire. Moissoneur, euse , L'Académie prefere Mode.

Moite, adj. m. & f. Meurs, f. f. plur.

Moiteur, f. f. Mofete. V. Moufere.

Moitié, f. f. Mogol, f. m. Prince Mahometan, à Moitié, adv.

. le plus puissant Roi des Indes. Mol, molle , adj. Mogolien, ene , adj. Mohatra , adj. t. de Casuiste. Con

& l'Académie l'écrit ainsi. trat usuraire,

Molachin , f. m. Sorte de monoie. Moi, pronom personel & fingulier. Nolaire ,'adj. f. t. d'Anatomie, à Moi, exclamation.

Deni-molaire.

euse

[merged small][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small]

f. m. & f.

entert

On prononcé mou au masculin,

[ocr errors]

Petit mune

Moler,

mparaiso jezdica

Moleffe, f. f.
Moletlé, ce, part.
Moletter , v. a.

[ocr errors]

Molir , v. n.

Momus, f. m. Fils du Someil & de Mondé, ée, part.

t. d'Aok Molasse , adj. m. & f.

la Nuit; & le Dieu de la raillerie. & ft.com: Moldavique, 1. f. Plante.

Mon, pronom poffeffif masculin. faire.

Môle , l. m. t. de Fortification. Monachal, monachale, adj. Qui Oiseau. Môle, f, f. Masse de chair informe.

concerne les Moines. idieck Molécule, 1. f. t. de Physique.

Ce mot vient du Latin monaodieus Molement, adv.

chalis , dérivé de monachus ; Molene, 1. f. Espece d'herbe. néanmoins l'Académie, Furene di v. n. t. de Marine.

tiere, Danet , Richelet & Joubert ont jugé à propos d'écrire monacal , & leur autorité a in

troduit cette Orthographe , quoiMolet, ete , adj. Dminutif de Mol. que contraire à l'étymologie. Molete, 1. f. Ce mot a plufieurs Monachalement , adv. fignifications.

Monachisme, f. m. Tout ce qui Moloton, f. m. Étofe de laine.

comprend l'état des Moines. Moliere, adj. m. & f. Il se prend

On prononce monakisme : ce auffi substantivement au féminin.

qui contribue encore à montrer de coz

qu'on peut bien écrire monachal On écrit aufli mollir, de même

& monachalement, quoique l'on que mollare, mollement, mollefe,

prononce monacal & monacalemoller , molleron ; mais dans tous cas mots on ne prononce qu'unel. Monaco , f. m. Moncie d'Italie.

Monade, f. f. t. de Philosophic. Mollifier, v. a. t. de Médecine. Monarchie, f. f. Etat gouverné Moluque, f. f. Plante.

par un seul Prince.
Moly, f. m. Plante.

Monarchique , adj. m. & f.
Momentanée,adj.t. de Philosophie.

Monarque, f. m. Roi qui gouverne

seal.
Ce qui se fait dans un instant.

Monaflere , f. m.
On

y met toujours deux e au Monaftique , adj. m. & f. masculin comme au féminin: Monaut, adj. Qui n'a qu'une oreille. un plaisir momentanée ; puisqu'il

Un chien monaut. vient du Latin momentaneus.

Monbar, & autres noms semblaMomerie , f. f. Boufonerie ; laypo

bles dérivés de Mons.

L'étymologie demanderoit EL Momie , f. F. Corps embaumé ou

qu'on y conservât le r. enterré sous le sable.

Moncayar, f. m. Sorté d'étofe de On dit aussi mumie ; mais l'A

laine, cadémie prefere momie.

Monceau, f. m. Tas.

Mondain, aine , adj.
C'est une somme d'argent que Mondainement, adv.
des gens masques jouent sans par. Mondanité , f. f.
ler. Ce mot vient de Momus

Monde,
Dieu de la raillerie ; c'est pour- Monde, adj. m.

& f. Il n'est d'usage quoi il ne faut pas écrire mommon. qu'avec son opposé, immonde.

penters

ment,

prece:

Mollifié, ée, part.

COM

[ocr errors]

Moment, f. m.

[ocr errors]

crisie,

Momon, f. m.

f.m.

ane

i de fa

labus ,

[ocr errors]
[ocr errors]

Monder, v. a. Il n'est pas d'un Monopétale, adj. & l. f. t. de Bo

grand usage. Purifier; netoyer. tanique. Nondificatif, adj. t. de Médecine. Monopode, f. m. Table qui n'a Mondilié, ée, part.

qu'un pied. Mondifier , v. a. Nétoyer.

Monopôle, f. in. Trafic illicite. Mondrain , f. m, t. de Marine.

Ce mot vient du Latin monoMonetage, f. m. Ancien terme de polium où l'o eit long; ce qui conMonoie.

vient en François dans monopole,

Tre Monétaire, f. m. Celui qui fabrique où cet o et suivi d'un e muet; la monoie.

mais dans les dérivés l'e mucidis. Monial, ale, adj. & fubft.

paroillant, l'o devient bref, Monin, f. m. Singe. t. Provincial.

comme on le voit dans les deux Moniteur, f. m. Qui averlit.

mots suirans. Monition, f. f.

Monopoler, v. n. Il vieillit. Monitoire, f. m. t. Eccléfiaftique. Moropoleur, f. m. Marchand qui, Monitorial, ale , adj. Il n'est

se rendmaitred'une marchandise d'usage que dans cette phrase :

pour la vendre à un prix exceff:f. Lettres monitoriales.

Monosyllabe, f. m. & adj. Acad.
Monnoie. V. moncie.

Dan. Joub, Mot d'une seule fyl-
Monocérus, f. m. Nom donné à la labe.
Licorne,

Cemot vient du Latin monosyl-
Monocorde , f. m. Corde tondue

um : c'est pourquoi sur un instrument de bois.

Richelet a eu tort d'écrire mone-
On écrit auffi monochorde.

fillabe RemarquezquecommuneMonode, f. m. Instrument d'Op

mentlorsque l'sentredeuxvoyeles tique. Monode, f. m. t. de Chirurgie.

se prononce durement, il faut l'é.

crire double : mais monosyllabe Monogame, f. in. & f. Qui n'a été

est une exception de cette regle.

dic. Je marié qu'une fois,

Monofyllabique, adj. m. & f. Monoganie, 1. F. Etat de celui qui Monotone, adj. m. & f. n'a eté marié qu'une fois.

Monotonie , l. f. Défaut de ceux Monogramme, 1. m. Espece de

qui parlent toujours sur le même chifres, ou caracteres qui servent

ton. à abréger les noms. Monoie, f.f.

Monotriglyphe , f. m. t. d'Archi

tecture, On écritaufli mennoie; mais on Monoyage, f. m. n'y prononce qu'unen, & sonéty. Monoyé, ée, part. mologie n'en demande qu'une, Monoyer, v. a. puisqu'il vient du Latin moneta, Monoyerie , . f. d'où dérive monéraire , écrit ainsi Monoyeur , l. m. par l'Académie. Voyez plus loin

Voyez ce qui a été dit sur le &c.

mot monoie. Monologue, 1. m. Scene drama. Monseigneur, f. m. Au pluriel ,

tique où un acteur parle seul. Monomachie, f. f. Duel.

Meffeigneurs , Noffeigneurs ,

un seul mot. Monôme, f. m, t; d'Algebre,

Monseigneuriser, v. a.

Jem?

[ocr errors]
[ocr errors]

ses autres dérivés monoyage,

[ocr errors]

en

« PrécédentContinuer »