Images de page
PDF
ePub
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][merged small][ocr errors]
[ocr errors]

de disting tudi 0, Substanuif, masculin, la quatrieme des Voyeles: Baia pada

autrefois la quatorziene Lettre de l’Alphabei, & maintenant, selon l'Académie; la quinzieme.

Quand cette Lettre est employée comme une interjection, on doit mettre un Accent circonflexe deffus. Ex. Ô Dieu!

BEDIENCE, f. f. me Richelet.) Tu obéis, il obéit:
Il ne se dit ordi-

nous obéissons, vous obéissez , nairement qu'en

ils obeiffent. J'obeiffois, &c. parlant des Reli J'obéis, &c. J'ai obéi, &c. J'obéi. gieux.

rai , &c. J'obéirois, &c. Obéis, Obediencier, f. m. obeillez. Que j'obeifle, que tu Religieux, qui , par ordre d'un obeilles, qu'il obeille: que nous Superieur, defert un Bénéfice obéissions, que vous obéistiez, dont il n'est point titulaire.

qu'ils obéilent.
Obedientiel, ele, adj. Puisance Obciilance , f. f.
obedientiele.

Oheillant, ante, adj. -
Comme ce terine est peu usité, Obelisque, f. m. Pyramide qua-
on y conserve le i qui vient du drangulaire.
Latin obedienrialis.

Obéré, ée, part.
Oberer,

Endeter.

Obelité, f. f. t. de Médecine. L'ï tréma eft inutile dans ce Obier, 'f. m. Arbre. mot, parce que l'accent aigu

On écrit auili Opier & Aubier; sur l'é précédent en tient lieu ,

mais l'Académie prélere Obier. & empêche qu'on ne prononcé Obit, f. m. Service pour un des l'e & l'i en une seule syllabe.

funt. Il en est de mêine de tous les Obi'uaire, I. m. t. de Droit canoautres mots où ces deux voyeles nique. se prononcent séparéinent.

Obituaire, adj. in. Registre obituaire, J'obéis, ( non pas j'obéi,coin. Objeclé, ée, part.

Tit 1

[ocr errors]

Ohei , ie, part.
Obéir, v. n.

V. a.

Observance,

la

Objecłer, v. a.

Obscurcir, v. a. Objectif, ive, adj. t. d'Optique. Obscurcissen ent, f. m. Obscurité.

Il s'emploie ordinairement com- Obscurement, adv. me subitantif.

Obscurité, f. f. Privation de luObjection, f. f.

miere; tenebres. Objet, f. m.

Obsecrations, f. f. plur. t. d'AntiOhjurgation, f. f. Reproche. quité. Oblat, f. m. C'étoit autrefois un Obsedé, ée

, part. vieux soldat hors d'état de servir, Obséder, v. a. Il se dit des démors entretenu allx frais d'une Ab quitourmenient une persone au

baye: on le noirmoit moine lai. dehors ; être affidueneni auprès Oblation, f. f. Offrande que l'on de quelqu'un ; le fatiguer. fait à Dieu.

Ohseques, f. f. plur. Olliage, !. f. t. de Coutume.

f. f. Action

par Obligation, 1. f.

quelle on observe une loi; une Ohligaiora , adj. m. & f.

cérémonie ; constitution ; regle; Obligé, f. m.

ftatui. Oliligé, ée, part.

Observantin, f. m. Sorte de ReObliceainent, adr.

ligieux. Ou écrit au! Oblig rammene : Observateur, trice, f. m. & f. mais on n'y prononce qu'une m. Observation , f.f. Olligeant, cante, adj. Oflicieux. Observatoire. f. m. Édifice deftiOoliger, v. a.

né aux observations aftrouoniOblique, adj. m. & f. t. de Géo

ques. meirie. Qui n'est pas droit. Observé, će, part. Ohliquement, adv.

Observer, v. Obliquisé, f. f. Situation d'une Obsellion, 1. f. État de celui qui chose posée obliquement,

eft obsédé; action d'obséder. Oblong, ongue, adj. Pius long Obfidiane, adj. f. Pierre obfidiane.

Oblidional, ale, adj. t. de Blason, Obole, 1. F.

& de Moncie. Onombrée, ée, part.

Obstacle, f. m. Obombrer, v.a. Cacher sous l'om- Obflination, f. f. bre.

Obstiné, ée , part. Obreptice, adj.m. & f. t. de Chan. Obftinement, adv. célerie.

Ohtliner, s'Obiliner, v. récipr. Obreption, f. f. Surprise qu'on Obftruclif, ive, adj. t. de Médecine.

fait à un supérieur de qui on Obflruction, f. f. Empechement obtient quelque grâce, sur un au cours des humeurs. faux exposé.

Obilrue, ée, part. Ohron, f. m. t. de Sérurier. Obfruer, v, a. Causer de l'obftruc. Obscene, adj. m. & f.

tion. Obscénité, f, f.

Ohlemperer, v. n. t. de Pratique. Obscur, ure, adj.

Obeir. Obscuration, f. f. t. d'Afronomie. Obtenir, v. a. Il se conjugue Obscurci, ie , part.

comme renir.

a.

que large.

Obtention, f. f.

Occurence, f. f. Conjoncture; renOrienu, ue, part.

contre. Obturateurs, adj. m. plur. t. d'A- Occurent, ente, adj. Qui surnatomie.

vient. Obtus, adj. m. t. de Géométrie. Ocean, f. m. Dieu marin.

Angle obius. Il se dit aufli d'un Ocean, f. m. C'eit toute l'étenesprit qui n'eli ni subtil ni péné. due de l'eau qui enriroce la trant.

terre. Obtusangle, adj. m. t. de Géomné- Oceane , adj. f. La mer Océane. trie. Triangle obrusangle.

Oceanien, ene, adj. Qui aparObus, f. in. t. d'Arullerie.

tient à l'Océan. On dit auf Obufier, mais Oche, 1. f. t. de Charpentier. l'Académie prefere Oous.

Oché, ée, part. Obvention, f. t. Iimpôt Ecclesias- Ocher, v.a. Faire des oches. tique.

On dir auifi, & rime plus Obvier, v. n. Frórenir; aller au communément ll che, .n y asdevant.

pirunt mine la letire h; aoù il Oca , f. f. Sorte de racine.

suivroil qu'on devroit dire Huché, Occase, adj. m. & f. t. d'Astro & Hacher: ma s ces deux mots nomnie.

aiul écrits & prononcés se preOccation, f. f.

nent dans un autre sens. Occasion, f. f. Divinité allégori. Ochlocatie, f. f. Gouvernement

que, qui prélide au moinent où tout depend de la seule pole plus favorable pour réullir pulace. dans une entreprise.

Ochre, L. f. Certaine terie dont Occasionaire, l. m. Ce mot se trou se fait une couleur jaune.

ve dans Mézerai pour Aventurier. On trouve ocre sans h dans les Occationé, ée, part.

Dictionaires de Richelet, JouOccahonel, ele, adj.

bert, Danet & Boudot; mais O calionelement, adv.

puisque les Latins, en tirant Occalioner , v. a.

ce mot du Grec, ont imité l'OrOccident, l. m. Le couchant. thographe de leurs Auteurs, il Occidental, ale, adj.

semble

que nous devons aussi Occipital, ale, adj. t. d'Anato les imiter en écrivant Ochre, qui mie.

a plus de raport au Larin Ochra, Occiput, f. m. t, de Médecine & que le mot Ocre sans h. Le terme

d'Anatomie. Le derriere delatête. Grec montre qu'en devroit mêOccire, v. a. Il eit vieux. Tuer. me écrire & prononcer ôchre, Occis, ise, part. Tue.

Ochrus, f. m. Planle. Occifion, ff. Il eit vieux. Octaedre, f. m t. de Géométrie. Occultation , 1. f. t. d'Altronomie. Octant, 1. m. Inttruinent d'AttroOcculte, adj. m. & f. Caché. nomie. Occupant, ante , adj.

Ollante, adj. i. ruméral. Occupation, f. f.

Cilantieme, auj. m. & f. Nombre Occupé, de part.

Ordinal. Occuper, v.a.

Oclaraire, I. m. t. Ecclefiaftique,

Octave, f. f. t. de Eréviaire. Odondard-Bachi, f. m. Premier Oclavine, s. f. Espece de petite Officier de la Fouriere du Roi épinete.

de Perse. Octavo, s. m. t. de Librairie. In- Odontalgie, f. f. Mal des dents. oclavo.

Odontalgique, f. m. & adj. m. & Ollil, adf. m. t. d'Astronomie. f. t. de Médecine. Aspect odlil.

Odontique, f. m. t. de Médecine. Octobre, f. m. Dixieme mois de Odorant, ante , adj. Qui sent bon. l'année.

Odorat, f. in. Odlogame, f. m. & f. Qui a été Odoration, f. f. t. de Physique. marié huit fois.

Odoré, ée, part. Odlogénaire, adj. m. & f. Odòrer, v. a. Sentir par l'odorat, Octogone, adj. m. & f. & f. m. t. Odoriférant, ante , adj.

de Géométrie. Figure qui a huit Danet écrit Odorifèrent, parce angles.

que ce mot tire son origine des Octroi, f. m. Concession de quel deux mots Latins, Odor & Ferens. que grâce.

Mais l'Académie, Furetiere , Oétroyé, ée, part.

Monet, Binet, Richelet, & Ochroyer, v. a. Acorder.

Joubert écrivent, Odoriférant , Ocłuple, adj. m. & f. t. d'Arith Odoriférante avec un a; & l'usage métique.

a confirmé cette Orthographe. Oculaire, adj. m. & f. Il est auffi Odyfiée , f. f. Poème compose par subilantif. t. d'Optique.

Homere. Oculairement, adv. Vilblement, Economat, V.

Économar. Oculite, f.m. Chirurgie qui trai- Econome, v. Econome. te les maladies des ieux.

Economie, V. Economie. Oculus Chrifti, f. m. Sorte de Economique, V. Économique. plante.

Economiquement, V. EconomiOdz, f. f. Chambre des Pages du quement. Grand Seigneur.

Economiser, V. Économiser. Oddo-Basli, ou Bachi , { m. Chef Ecuménicilé, f. f.

de la Garderobe du Grand Sei- cuménique, adj. m. & f. Unigneur.

versel. Ode, f. f. Sorte de Poésie. Ecuméniquement, adv. Odéum, f. m. t. d'Antiquité.

L'Académie conserve l'æ dans On dit aufli Odeon en le fran ces trois mots, & écrit Concile cisant; mais l'Académie prefere @cuménique ; Evéque EcumeniOdéum.

que, à cause de leur étymologie Odeur, f. f.

latine Ecumenicus. Ddieusement, adv.

@démateux , euse, adj. t. de MéOdieux, euse, adi.

decine. Odin, f. m. Principale Divinité @deme, l. f. t. de Médecine. des anciens Danois.

Selon l'usage de notre Langue, Odometre, ou Pedometre, f. m. Lorsque le mot s'alonge, l'esa.

Instrument de Géométrie. C'est brege: ainsi quoiqu'on prononce la mêine chose que le Compas. deme, on dit de demaieux.

[ocr errors]

qui offense.

[ocr errors]

Cuillere,

Richaela

1.6. Cil, f. m. Acad. Rich. Joub. ce saint auvre : c'et qu'en effet Fuoret On prononce@uil, mais il faut venant du neutre Opus, il a dû

écrire Eil, & au plur. ieux. étre masculin dans son origine ; Meldala Nos anciens écrivoienales yeux,

& ce n'est que par corruption parce que c'étoit l'usage de chan- ' qu'il est devenu féminin. ger l'i en y au commencement Offensant, ante, adj. des mots : mais comme cet y n'a Offense, s. f. pas ici d'autre fondement, il doit Oilensé , ée, part.

ceder sa place au fimple i, puis- Ottenser, v. a. de

qu’on prononce ieux. On dit en Offenseur, 1. m. Qui ofsenso.
terme d'Architecture, des æils de Offenfif, ive, adj. Qui ataque ;

bauf.
Eillade, f. f. Regard; coup d'oeil. Offenfive, f. f. Ataque.
Cillere , adj. f. il se dit des deux Offensivement, adv.
dents canines,

Oilert, erte, part.
On prononce @uillade & Offerte , ff. t. Ecclefiaftique.

Offertoire, 1. m. t. d Eglise.
Cillet, l. m. Fleur.

Office, f. m.
Eillétrie, f. f. Lieu plante de dif- Official, f. m. Juge de Cour d'É-
férens æillets.

glise. Cilleton, f. m. Rejeton d'aillet. Official, ale, adj. t. de Médecinc. • Comp ,

Offcialité, f. f. Cour, ou Juris. v. a. Oier les villetons diction de l'Official. des æillets.

Officiant , ante, adj. & f. m. & f. On prononce Euiller, @uille- Officier, v. n.' Presider à l'Office trie , & ainsi des autres.

divin. @nanthe, f. f. Plante.

Officier, iere, f. m. & f. Celui On a aussi écrit @nanthé.

qui est pourvu d'une charge ; @nas, s. m. Pigeon sauvage.

d'un office. Eneléum, f. m. t. de Pharmacie. L'Académie observe quo

le Eonistice, f. f. Art de deviner les

verbe Officier est de quatre sylchoses futures

par

les oiseaux. labes, & que le nom n'est que E.pata, s. m. Arbre.

de trois syllabes. Elipe , f. m. t, de Médecine.

Oficieusement, adv. @sophage, f. m. t. d'Anatomie. Oificieux, adj.

Officinal, ale, adj. t. de PharmaGuré, ée, adj. Il se dit des pois

cie.
sons qui ont des aufs.

Offrande, f. f.
Euvre, 1. f. Il eft masculin en t. Offrant, adj. t. de Pratique.

de Chimie : Le grand @uvre : & Offre, f. f.
en parlant d'un recueil d Edam- Offrir, v. a. Présenter.
pes ou de Musique : Tove l'E- J'oifre, tu offres, il offre :
vre de Wateau, de Lully.

nous offrons, vous offeez , ils On l'emploie même quelquefois

oftrent. J'ottrois. J'offiis. Jai au masculin dans le sens le plus

offert. J'ottrirai. J'offrirois.offie, ordinaire : Un si grad &uvre;

oiliez, Que j'offie. Que j'ottrine,

Eilletone, ée , part.
Cilletoner,

@uf, f. m.

euse,

« PrécédentContinuer »