Images de page
PDF
ePub

gnité

e les

ras. Dorto -s qui 5.&

uce, -bert

méno que

[ocr errors]

jne.

nes.

Autant, adv. qui marque égalité.
Autant que, conjonct. Selon que.
d'Autant que, conjonction. Parce Autone, s. m. L'une des quatre

Aurone, 1. f. Plante

Authentiquement, adv. Avec auAurore, 1. f. Le point du jour.

thenticité. Aurore , f. f. Fille du Soleil & de Ces quatre mots vienent du la Lune.

Grec que les Latins ont imité en Auschois, oise, f. m. & f. Qui écrivant Authenricus : mais Ri. eft d'Ausch.

chelet a jugé à propos d'en reAuspice, 1. m. Présage, protection. trancher la lettre h, & à fait Auspicire, 1. f. L'art de deviner

tomber plusieurs Savans dans la iren

par le moyen du chant, du vol, même faule, entr'autres Joubert. & de l'appétit des oiseaux. Danet, plus modelle que lui , a Auff, conjonction , ou augmenta

laitlé au public le choix des deux tive, ou comparative.

manieres d'écrire. L'Académie Auffi - bien que, conjonction. De

conferve l'h. Elant Auli-tôt, adv. Dans le moment.

Autocephale , s. m. Ce mot eft

Grec, & fignifie Chef.
Auffi-tôt que, conjonct. Dès que.

Autochthones, f. m, plur. Nom que Auster , 1. m. Vent extrêmement les Grecs donnoient aux prechaud.

miers habitans d'un pays.
Aufere, adj. Rigide.

Auto-da-fé, f. m. Mot emprunté
Auflereient, adv. Avec austérité.
Auftérité, 1. f. Sévérité.

de 1 Espagnol. Jugement de

l'Inquifition. Auftral, ale, adj. t. de Géographie. Autographe , adj. Ce qui est écrit Qui ett du Midi.

de la main d'une persone. Aaltrafie, Grand Pays de la France Automate , f. m. Machine qui par Orientale qui avoit le titre de

des rellorts cachés, fe remue

d'elle-méme. FTC Autregue,f.mn Juge en Allemagne.

Automatisme, f. m. L'art des au

tomates. Autan, f. m. Vent qui foufle du Automnal, ale, adj. Qui eft de

l'autone. Autone , if. f. Divinité allégorique

qu'on dit être la déesse des fruits. faisons.

On écrit aufli Automne, parce qu'il vient du Latin Athmus : mais l'usage et de prononcer Aurone : On varie encore sur le genre de ce moi que les uns font inasculin & les autres féminin:

mais les noms des trois autres A

faifons, l'Hiver, le Printemps , l'Eté sont masculins : & en Latin Autumnus est aussi mafcuJin ; c'est ce qui porte à préférer le masculin pour l'Autone.

[ocr errors]

que

Royaume.
Autirafien , ene, 1. m.& f.

qui

côté du Midi.

git

[ocr errors]
[ocr errors]

que.
Autel, 1. m. C'est dans l'Eglise le

lieu où le fait le Sacrifice.
Auteur, f. m. & f. Celui ou celle

qui compose quelque ouvrage
d'esprit ; qui a fait ou inventé
quelque chose , 'qui en est la
cause.
Authenticité, 1. f. Qualité de ce

qui eft authentique.
Authentique,adj.Celebre, solemnel.
Authentiquée, 1. f.Femme convain-

cue d'adultere.

es

Autopsie, f. f. Contemplation. marchandises, tous les jours de
Autorisation, f. f. t. de Palais. marché.
Autorisé, ee part.

Ayal, f. mt. de Négoce, article Autoriser, v. a. Apuier de son cré figure. dit, approuver.

Aval., adv. t. de Batelier. Autorité, f. f. Pouvoir, crédit, Avalaifon, f. f. Chûte d'eau impé

passage de quelque Auteur. tueuse. Autour, Preposition.

Avalanges, f. f. plur. Chûte de Autour, f. m. Grand Oiseau de neiges détachées des montagnes.

poing, qui fert à la chalie du Avalant, ante, adj. t. de Batelier. vol

Avalé, ée, part. Autourserie, 1. f. Art de dresser des Avalé, f. f. t. de Manufacture. Autours.

Avaler, v. a. Absorber, ou faire Autourtier, f. m. Celui qui dresse

descendre. les Autours.

Avaleur, f. m Gourmand. Autre, pronom & adj. Qui marque Avalies, 1. f. plur. t de Commerce difference.

entre les Bouchers & les MégisAutrefois , adv. Anciénement. fiers. Autrement, adv. D'une autre ma- Avaloire, 1. f.°t. de plaisanterie niere.

qui se dit d un grand golier, d'un Autre-part , adv. Ailleurs.

gourmand. Autriche, Nom d'une des plus puif- Avalure, 1. f. t. de Manege.

fantes Maisons de l'Europe': & Avalure, 1. f. Maladie des Serins. Royaume en Allemagne,

Avance, f. f. Autrichien, ene, 1 m. & f.

Avalé, ée, part. Autruche, f. f. Oiseau.

Avancement, Autrui, f. m. sans plur. Toute Avancer, v. a. autre persone,

Avanie, f. f. Insulte. Autunois, oise, f. m. & f. Qui Avant, Preposition & adv. ell d'Autun.

Cette Preposition fe joint avec Auvent, f. m. Petit toît qu'on met les particules de & que, mais diau-dessus des boutiques.

verlement : Avant que je vinsse, & Auvergnat, ate, f. m. & f. Qui avant de venir. Ce seroit abuliveeft d'Auvergne.

ment que l'on réuniroit les deux Auvernat, f. m. Gros vin d'Or termes , en disant, Avant que de léans.

venir Le que apartient au subAuvesque, f. f. Efpece de cidre jonctif, & le de suffit seul devant excellent.

sintinitif. Auxerrois, oise, f. m. & f. Qui Avant, f. m. t. de Marine. La proue. eft d'Auxerre.

Avantage, f. in. Auxiliaire, adj. Qui aide.

Avantage, ée, part. Auxiliateur, trice, f. m. & f. Se. Avantager, v. a. courable,

Avantageusement, adv. Avachir, s'Avachir, v. n. S'amolir. Avantageux, euse, adj. Avage, f. m. Droit que leve le Avant-bec, f. m. t. d'Architecture.

boureau sur plusieurs fortes de Avant-bras, f. m. t. de Chirurgie.

f. m.

ture.

пerce

cede celui d'hier.

dun

piume.

Avarice, 1. f. Paffion déréglée pour Avénage, f. m. Droit Seigneurial.
Avarie, s. f. t. de Marine. Domage à l'Avenant, adv. Il font fon vieux

rs de
Avant-corps, f. m. t. d'Architec aufi un droit qui se pare par

chaque vaisseau pour l'entretien rticle

Arant-cour, f. F. Premiere cour. du port où il mouille.
Arant-coureur, 1. m. Celui qui Araite', 1, de mer. Cett affez.
court derant.

Ave, 1. m. t. Latin qui n'a point empé. Arant-corriere. f. f.

de pluriel. C'est le premier mot Avant-dernier, ere, adj. Qui pré

de la Salutation Angelique adiele de cede le dernier.

fee à la Sainte Vierge. gnes.

Avant-faire-droit, t. de Palais.
Elier.

Arec, preponition conjonclive.
Aratit-foile, f. m. Fotle qui pré- Areindre , v. a. Tirer hors.

cedc. ure.

Il se conjugue comme Arteindre. Avant-garde , f. f. Partie la plus Aveine , ou Avoine , f. f. Sorte de laire avancee d'une armée.

grain. Avant-gout, f. m. Gout qu'on a

L'Acadéinie, Furetiere, Calepar avance. Avant-hier adv. Le jour qui pré

pin, Delbrun , le Dicionaire des egit.

Arts, Danet, Boudot & plurieurs

auires , ecrirent aroine , suivant Avant-logis , f. m. Premier logis. terie

Tanciene Orthographe. Joubert Avant-main, f. I. t. de Jeu de

écrit aveine & aroine , & laille Avant-nur, f. m. t. de Fortifica

le choix des deux. Richelet n'admet qu'areine. Tachard, dans son

Dichonaire Latin, dit qu'avoine Avant-pieu, f. m. t. de Charpen

ett aujourd'hui plus en usage

qu'avoine , ce qui eit très-véritaAvant-poignet, s. m. t. d'Anatomie.

ble. Pour moi je présirerois aseine, Avant-portail, s. m. t. d'Architec

parce que ce mot répond mieux

à ton compose avenage, & au mot Arant-propos, 1. m. Préface d'un

latin avena. Les mots françois qui sont dérives des latins en ena ,

ont ordinairement leur terminai, .

son en eine ou ene. Exemp. plena, Toit avancé.

pleine, arena , arene, &c. CeCui

pendant l'académie s'est déclarée de

pour avoine, fans parler d'aveine. ub

Tous les composés de la Pré- Aveline , 1. I. 'Efpece de noisete. polation Avant , se mettent avec Avelinier, 1. m. Plus communé

ment Coudrier. je viens de citer, & font "de Ave-Miaria, 1. m. Nom d'un coumême genre que le substantif

vent de Religieuses , à Paris ; qu l'endroit d'un Sermon où le Prédicateur invoque la Ste.-Vierge.

Redevance d'aveine. re.

Avenant, ante, adj. Gracieux. ie.

ftyle ; à proportion.

tion.

vins.

Avant-péche, 1. 1. Pêche précoce.

tier.

ture.

arec s di

Livre.

[ocr errors]

Avant-toit,

Avant-quart, 1. m. t. d'Horlogerie.

, f.
Avant-train , . m. t. de Charron.
Avant-veille , f. f. Surveille.

m.

[ocr errors]
[ocr errors]

ant

[ocr errors]
[blocks in formation]

Ävénement, f. m.

Aveuglement, f. m. Avencric, f. f. Lieu semé d'aveine. Aveuglément, adv. Avenir, v. n. Ariver.

Aveugler, v. a. Ce verbe ne se conjugue que à l'Aveuglete, ou Aveugletes , dans les troisiennes persones. 11 adv. A tâtons. avint; il avenoit ; il aviendra; 11 Avicluaillement , f. in. Provision avier droit ; qu'il'aviene ; ave de vivres. nant.

Avicłuailler, f. m. t. de Maring. Avenir , f. m. Le temps à venir. Avide, adj. à l'Avenir , adv. Désormais. Avideinent, adv. Avert, f. mt. d Eglife.

Avidité, f. I. Falfion pour quelque Aventure, 1. f. Evenementinopiné. chose. à l'Aventure, adv. Au hasard, fans Avignonois , oise, f. m. & f. Qui

deflein, à la grofe Aventure. eit d'Avignon, Aventuré, ée, part.

Avili, je, part. Aventurer, v. a. Hafarder, Avilir, v. a. Rendre vil & mépriAventureux, euse, adj. Hors d'u sable. sage. Qui ha arde.

Aviliflement, f. m. Avanturier, ere, f. m. & f. Qui Avillons, 1. m. t. de Fauconerie. cherche les aventures.

Aviné, ée, part. Aventurine, f. 1. Sorté de Pierre Aviner, v, a. Imbiber de yin. précieuse.

Aviron, f. m. t, de Marine. Avenu, ue, part:

Avironer,v.n. Se servir de l'aviron. Avenue, f. 6. Chemin ordinaire- Avis , 'f. m. Avertissement, con

ment garni d'arbres par où l'on seil , sentiment. arive en quelque lieu.

Avisé, se, part. & adj. Prudent, Avére, ée, part.

sage. Avérer, t. a. Prouver.

Avisement, f. m. Pensée. Averne, f. m. t. Poétique qui fi- Aviser, v. a. & n. Penser: gnifie l'enfer,

A vitaillé, éc, part. Averse, adv. V. Verse.

Avitaillement, f. m. t. de Guerre. Avertion, 1. f. Haine.

Avitailter, v. 2. Mettre des vivres Averti, ie, part.

dans une place. Avertin, 1. m. Maladie d'esprit qui Avivage, 1. m. t. de Miroilier. rend furieux.

Aviver, v. a. Rendre plus vif. Avertir, v. a.

Avives, f. m. Maladies des chevaux. Avertissement, f. m. Avis, conseil. Avocafler, v. n. Faire la prosesAvertisseur, f. mn. Officier chez le fion d'Avocat. Ce terme eft bas. Roi.

Avocat, f. m. Celui qui plaide Aveu, f. m. Aveux , au pluriel. les causes.

Reconnaissance, Consession. Avocatoire, adj. t. de JurispruAveuer, v. a. V. Aruer.

dence. Aveugle, f. m. & adj. Privé de Avoine , f. f. V. Aveine,

Avoir, v. a. Posleder. Il est aussi à l'Aveugle, adv. Aveuglément. auxiliaire. Aveuglé, ée, part.

Sa conjuguaison est fort irrégu

la vue.

les,

J'ai eu,

non pas

[merged small][ocr errors]

J'aurai, tu auras,

que

Qui

tie.

liere. J'ai, tu as, il a ; nous Avoyé, ou Avoué, f. m. Magiftrat
avons, vous avez, ils ont. J'a des Villes Suilles.
vois, tu avois, il avoit ; nous Avril, f. m. Quatrieme mois de
avions, vous aviez , ils avoient. l'année.
&c. ell. J'eus,

On

y prononce l'l mouillée. tu eus ,il eut; nous eûmes, vous Avuer, v. a. t. de Chaffe. Suivre de eütes, ils eurent. J'avois eu, &c. l'æil une perdrix.

il aura ; nous On écrit aussi Aveuer, il vient aurons , vous aurez ,

ils auront.

du mot vue, qu'on écrivoit auJ'aurois, &c. Que j'aie, que tu

trefois Veue. aies, qu'il ait ; que nous ayons ; Axe, 1. m. t. de Géométrie. C'est que vous ayez, qu'ils aient. Que la ligne droite qui paise par le cenj'euffe, que tu eusses , qu'il eût. tre d'une sphere ou d'un globe. Que j'eusse eu, &c. Ayant. On Axi, f. m. Efpece de poivre, écrit auffi

, Que j'aye , que tu ayes, Axifuge , adj. Qui a la faculté de qu'il ait ; que nous ayons , que vous

s'éloigner d'un axe. nyi, qu'ils ayent. C'eft-à-dire que Axillaire, adj. Qui apartient à l'ailfi l'on met ly grec au singulier,

felle. il faut y ajouter un i au pluriel Axinomancie, 1. f. C'est l'art de mais ti l'on y met un i au fingu- deviner par la hache. lier, l'y grec fuffit au pluriel, Axiôme, 1. m. Maxime constante. parce qu'en prononçant ai-ions, on conserve l'i du fingulier, &

L'o s'y prononce long, parce on y ajoute la terminaison ions Axipete, adj. m. & f. Qui a la

qu'il vient du Latin Axioma.

force de s'aprocher d'un axe, ayons. L'Académie néanmoins Axange, f. f. C'est la graisse que

l'on nomme oing Avoir, f. in. Bien. C'est tout mon Avant, non pas Aiant, Participe

du verbe Avoir. V. Pr. lett, Y&i.

Ce participe est indéclinable, & n'a ni féminin ni pluriel : il y

ses en a portant qui écrivent ,

ayants cause, parce qu'il est revoisin.

gardé là comme substantif.

Il y a plusieurs Modernes qui m. Accouchement

écrivent aïant avec un ï tréma :

c'est une faute, parce que le temps ; ne pas réullir.

tréma ne doit jamais se
cer avec la voyele qui le précede,
comine on peut en juger par le
mot aieul, qu'on prononce a-ieul ;
& qu'au contraire on prononce
ai-iant. Ainli il faut écrise ayani,
parce que l'y a le son de deux ii.

[ocr errors]

du pluriel ; & c'est ce quiexprime

[ocr errors]

écrit, Que j'aye & que nous ayons.

[ocr errors]

avoir.
Avoisiné, ée, part.
Avoisinement, 1. m. Projet de réu-

nion des Catholiques avec les
Proteftans.

Être

[ocr errors]

V. a.

[ocr errors]

Avoisiner,
Avorté, ée , part.
Avortement,

avant terme,
Avorter,

le

[ocr errors]
[ocr errors]

v. n. Mettre bas avant le

pronon

Avorton, 1. m. Né avant le temps.
Avoué , I. m. Protecteur d'une

Eglise.
Avoué, ée,

part.
Arouer, v. n. Confeffer, approu-

ver, reconnoitre.

« PrécédentContinuer »