Images de page
PDF
ePub

Barquete, f. f. Sorie de patisserie Bas relief, f. m. Ouvrage de Sculpa

qui se fait en Languedioc. ture, dans lequel ce qui eft reBarras, f. m. Sorte de Gomme. presenté a peu de failie. Bare, f f. V. Bure,

Bale, 1. m. t. de Manege. Partie Barses, I f plur. Grandes boites & Instrument de Mutique.

dutain, dans lesquelles on ap- Basse-contre, f f. t. de Mutique.

porte le Thé de la Chine. Basse-cour, f. f Cour destinée au Bartavcle, 1. f. Etpece de Perdrix ménage de la cainpagne, ou roge.

aux écuries. Parure, f. f. t. de Luthier. Balle lice, f. f. Tapisserie de soie Bas, batle, adj.

& de laine. Eas, 1. m. La partie inférieure de Baile-licier, f. m. Celui qui fait

certaines choses. It ignine aufli la baile lice.

le vite meni des jambes. Baiement, adv. Il n'eft d'usage Bas, par-Pas, à Sas, en Bas, là-Bas, qu'au figure. D'une maniere balie

ici.Bas, adverbes qui marquent Bailes, s. f. plur. t. de Marine. toutes choius inférieures à d au- Ballelle, f. !. Il ne se dit point tres.

dans le sens propre de bas; mais Balale,f.m Efpecede marbre noir lement pour fignifier sentiEałane , f. f. Peau de mouton pal ment, ou a lion indigne d'un lee; ar le tal.

honête homme, Batzue, ee

i. Haé, noirâtre. Ballet, f. in. Espece de chien. Ea-'ord, 1. m. V. Babord. Baie-taille, f. f.'t. de Mutique & Baícule, f f. Tule machine dont de Sculpture.

un sies bouts s'éleve lorsqu'on Ballete, 1. f. Jeu de cartes. per fer lautre.

Baille, s. f. Sorte d herbe. On prononce dans ce molla Ballin, f. m Grand plat. let.se

Baffine, f. f. Grand Ballin de cui. Pale, 1. f. Fondement, apui. Bas-fon.!, 1. n. 1. de Marine.

Patiné, ée, part. Bacloff?, t. d'Aiaiomie,

Bathner, v. a. Pariisile, adj. t. d'Anaiomie. Lailiner , l. m. Piece creuse d'une Bafilic. f. in. Herhe odoriferente, aime à feu ; ou t. d Analoinie, o forte de ferpent.

& nom d'une Planie. Icfija...?, f. m. Sorte d'Ongient. Bainoire , f. F. Balin couvert qui Pauline, f. f. On donnoit antre sert à chauffer un lit.

fois ce nom à une grande Salle Basson, f. n. Intrument de Muoù le Princes rendoient la julij tieue. ce, on le donne aujourd'hui aux Battant, ante, part. & adj. Suffiseran les Eglises.

tant, qui convient. P, f. m. Espace de futaine. -Bait, l. m. Perie monoie d'AllePoche. I f. V. Bozo he.

magne. La fome, f. [ Petite piece du bas Fatic, f. m. t. de Jeu de cartes. in pourpoint.

Da er, v. n. Il est rieux, Tuthire. Barque, f m '&t. Nom de pruples Bafterne, f. 1. Eipece de char an

d'une Contrée de la Gaicogne. cien.

vre.

pi

e.

21

ou

Battingue, ee, pait.

Balloner, v. a.

[ocr errors]

le

Batardeau, 1. m. Etpece de digue Baionet, 1. in. Ferit bâton pour
Batardiere, 1. F. t. d'Agriculture. Bitonier, ere, s. m. & fi
Batardise, 1. f. Qualise de bâtard. Batrachie, 1. f. Pierre qui se trou-
Bate, 1. f. Maillet, ou plateau de Batre, v. a faper.

Bafles , f. f. plur. C'est ainsi que Batelée, s. f Charge d'un bateau.
nous appelons les Etoles d'é- Eaielement, f.m.t de liaçonerie.
coice d arbres.

Bateler, v. at de Marine. cie Bailide, 1. f Maison de Campa- Batelet, f. m. Petit bateau, gue en Provence.

bareleur, eule, f, m.& f. Joucur
Baville, 1. t. Forterefle de Paris. de inices.
Balille, ée, adj. t de Blason. Eatelier , ere, f. m.& f. Celui ou
Barlingue, 1. 1. i. de varine. celle qui couduir un bateau.

Batement, I m L'action de batre. nie

se Balticguer, v. r. Se couvrir de L'aer, v. a. Ivetre le bat.
toiles matelariées.

Baterie , { f. t. de Guerre, de Cuisit Baltion , s m. Boulevart.

one & de Joueurs d inili umenis. Baionade, f. f. Coups de bâton. Eateur, f. m. Celui qui bat,

Paii, ie, part
Eailude, f. I. t. de Marine.
Eas-venire, f. m. t. d'Anatoinje.

Easier, 1. m. Celui qui fait des

bàs. ut

Boi, f. m. C'et la queue du poif- Baritoler, v. n. Il eit du style fais 1on.

milier. Badirer les uns avec les
Båt, . m. Selle grotere.
Patage, f. m. t. d Agriculture. Batin.ent,

Edifice.
Estige, f. m. Droit Seigneurial. Eàtir, v. a. Continuire.
Eataile, f. 1. Combat.

Eatite, ff. L'action de bâtir.
Bataillé, ée, adj. t. de Blason.

Construction. v. n. Contefier.

Pâtisieur, l. in. Qui aime à faire f. m. Perit

bâtir.

Batiste, f, f. Toile très-fine.
Batanomes, ff. plur. Toiles qui Eatiture d airain , f I. t. de Forge,

le vendent au Caire.
Batant, l. m. Espece de marteau,

Latoire, s. f. Palete qui iert à

batre.
Pâion, s. m.
Bâtoné, ée, part.

Datoer, v. a. Rayer.
pour détourner le cours de l'eau. jouer.
i

ve dans le corps de grenouilles. Batrachon yomachie, 1. f. Guerra

des grenouilles & des rals.

aurres.

in

f. m.

Fatailler,
Bataillon,

fanterie.

corps d'In

ou partie d'une porte. Batant, ante , adj. qui bat. Baarl, arde, adj.

Båte, ee, part.

Bata:e, f. f. Efpece de raves qui

crot chez les Negres.
Batayoles, 1. f. plur. t. de Marine.

bois, ou fabre d'arlequin.
Bateau, i, m. Efpece de barque.
Baite, i. f. t. de Relieur.
Betelage, C. m. Droit qu'on paye au

batelier, ou 'Tour de Lacleur.

Ci écrit auft: Dartre, parce qu'il vient de Buttere, qui en batte lariniié fonide la même chote, & qui peut serije mot batuere qu'on trouveesus Plaute. Mais une éty.nelogiadice de la

[ocr errors]

Batu , ue,

baffe latinité ou du vieux Latin La Sainte Baume, Roc célebre de dute, et-il afez refiec dans la basse Provence. table pour prévaloir sur l'usage Baumier, f. m. Arbre qui produit qui est de prononcer Barre avec le baume. un feilr? Je hats, tu bats, il Bavard, arde, adj. Qui parle fans bat, nois batons, vous batez, discrétion. i's batent. Je batois , &c. Je Bavarder, v. n. Parler trop. batis, &c. Jai haiu , &c. Je Bavarderie, f. f. Caractere du babatrai , &c. Je batrois , &c. vard. Bas, batez. Que je baté, &c. Bavardin, ine, f. m. & F. Babillard. Que je batitie, &c Voyez la Bavarois , oise, f. m. & f. Qui ett remarque sur ibarre.

de Baviere, Battologie, 1.f.t. de Grammaire. Bavaroile , f. f. Liqueur chaude.

Superlluité de paroles ; répéti- Bave, f. f. Salive qui coule de la tion inutile.

boriche. Ce mot conserve les deux tt, Baver, v. n. Jeter de la bave. parce qu'il vient du Latin Barro- Bavete , s. f. Piece de toile. logia.

Baveuse, f. f. Poition de Mer. adj.

Biveux, eure, adj. Qui have, Raiue , f f. t. de Chaile. Bavoché, adj. m. t. de Gravure Bature, s. L'action de batre le & d'Imprimerie. blé dans l'aire.

Bavocher, v. n. t. d'Imprimeur, Bau, s. m. t de Marine.

& de Doreur en détrempe. Baubi, f. m. Chien courant d’An- Bavochure, 1. f. Léfaut de ce qui gleterre.

n'ett pas net. Baud, 1. m. Chien courant de Buvois,'l. m. t. de Monoie. Barbarie.

On écrit aufli Bavouer. L'Aca. Baudes, f. f. plur. t. de Marice. denie prefere Davois. Baudet, f. in: Petit âne. Bavolet, 1. m. Coéfure de jeunes Baudi, ie, part.

paysanes. Baudir , v. a. t. de Chatte.

Bayer, v. 11. Regarder en ouvrant Baudouinage, f. m. Accouple la bouche. Il n'est d'usage en ment des ânes.

ce sens qu'en cette phrase proBaudrier, f. m. Echarpe de cuir, verbiale & figurée. Bayer aux qui sert à tenir l'épée.

Corneilles. Bandrache, 1 m. boyau de hoenf, On disoit autrefois Bées pour

dont le servent les Bateurs Baier; l'Académie prefere Bayer. dor.

On a reuli maent conservé l'adErage, f. f. Lieu où repose le jec! f Béant.

langlier , ou paille melee avec Bayeur, euse,f.m. & f. Qui baye. do la terra delayée.

Bazac, f. m. Coton très tin, qui à Bauge, fuco de parler adver vient de Jerusalem.

biale , & bafie. En abondance. Eacaciois, oile, f. m. & f. Qui Bague, f. f. Herbe.

eft de Bazos. Baune, f. m. Plante medicinale. Eazard, f. m. Marché public dans

l'Orient,

bre

ans

e la

Béarncis , oise, s. m. & f, Qui est Beau-revoir , 1. m. 1. de Chaile.

domatique. La vision béarifique Lecarre, 1. m. V. B. Beatitudes, fof. Il ne se dit guere Becafl'eau, f. m. Le petit de la bu. Beau , belle, adj. Bien conformé. Bec-de-corbin, f. m. On donne

Bazoche, 1. f. Jurisdiction fubal subflantif quicommence par une terne. Joub.

voyele, ou uneh fans aspiration. luit L'Académie, Mornac, le Dic Exemple: Un bel enfant, un bil

tionaire des Arts, Furetiere & homme. On conserve les deux il
Danet écrivent Bafoche , & di au féminin belle, parce que ce
sent
que ce mot vient de Bafi mot ett fi court, que

fi on l'élica. D'autres le dérivent du crivoit autreuent l'ail pouroit baGrec, qui fignifie parler d'une

en être bice. maniere goguenarde. Cette éty. Beau, f. m. Ce qui est beau. erd.

mologie me paroit plus natu. bien & Beau , bel & Beau, adv, elt

Tele, parce que cette petite cour tout Beau, adv. Arrêtez.

fubalterne 'n'a ordinairement Beaucoup, adv. de quantité. de.

pour Juges & Avocats que de Beau-tils', s. in. t. relatif. Fils par
jeunes Clercs , qui n'ont guere alliance.
de respect les uns pour les au- Beau-frere, f. m. t. relatif. Frere
tres. C'est le sentiment de par

allianco.
Ragueau. Menage écrit indif- Beau-pere, f. m. t. relatif. Pere
féremment Bazoche & Bafoche.

par alliance. On peut choifir.

Martial Louis de BEAUPOIL DE ire Arhre ou Gomme.

SAINT AULAIRE, Evêque de

Poitiers, a toutes les qualités ET,

qui ont toujours formé danston

Illuflre Maison de Grands & qui

Savans Prélats. Bait , ante, adj. Qui a la bou- Beaupré, 1.m.t. de Marine. C'est le

nomd'un mât qui en sur la proue.

Beauté, f. f.
Beat, ate, f. m. & f. Il se dit Beauvaitin, ine, f. m.& f. Qui

eit de Beauvais.
Pehy, s. m. Toile de coton qui

se fabrique à Alop. part.

Bec, s. m.

Partie du

corps

d'un v. a. Déclarer heureux,

oiscar',
Beautique , adj. Il n'a d'vlage que Bécabunga, f. m. plante,

dans cette phrase du nyle Bécaligue, 'f. m V. Bec figue.
din nous jouiffons en la présence Becard, 1. m. Femele à ce qu'on

dit du Saumon; ou Saumon du

Printems.

Pécallc, f. f. Oiseau de passage, i

callinc.
Pécaffine, f. Oiseau.

Edellium, f. m.

On écrit aussi abulivement Bé-
delium: il vient du latin Bdellium.
Be, t. judeclinable, qui marque

lecri des moutons.
che, ou la gueule ouverte.

de Bearn.

es

[ocr errors]

d'une persone qui affecte de

paroitre devote. Beatification, f. f.

en

Beatihé, ée,
Beatifier,

Beatilles , s. f. plur. Toutes sortes
de petites choses delicates.

que de la felicité éternele, &

. les huit béarisudes

On écrit bel au masculin , quand cetadj. eit placé devant un

ce noin à divers outils. C'est aulii une forte d'arme.

[ocr errors]

Lecqueier

, } Voyez Buquée.

mer.

Bec decuiller, f.m.t. d'Anatomie. fage est de prononcer éfroi & Bec-re.grue, f. m. plante.

béfroi: & c'ell ainsi que l'écrivent Bcc-figue, f. m. Oiseau.

Richelet, Joubert & Danet. Onécrit auf'i Becafigre, parce Eégaiment, f. m. L'action de béqu'il vient de l'Italien Beccafico: gayer. mais l'Académie acheve de le On écrit a'isli Bégaiement

franciser en disant Bec-figue. mais dans la prononciation on Bécharu , s. m. Oiteau.

ne fait point sentir cet e. Bicie, f. f. Initrument d'Agri- Bégayé, ée, part. culture.

Begayer, v.

n. Prononcer avec Béché, ée, part.

ditficulté. Bücher, v. a. Reinuer la terre Bégu, ue, adj. Se dit d'un cheavec une bêche.

val cu d'une jument. Bechet, f. m. Sorte de Chameau. Begue, adj. Qui a peine à parler. Béchique, adj. t. de Médecine. Eégucule, 1. F. Femme fole & Béchu, ue. V. Bécu.

bavarde. Becquée,

Ş {

Buguin, f. m. Coefe d'erfant, Bequeter.

Béguinage, s. m. Maison de Filles Bécu, ue , adj. t. d'Oiseijer. établies à Malines.

On dit abusivement Bechu, Beguine, f. f. Religieuse des puisqu'il vient de Bec fans h. Pays-bas. Bécune, 1. f. Sorte de Poition de Begum, f. f. Titre d'honeur,

qu'on donne aux Princelles de Bedaine, f. m. Gros ventre.

l'Indoulian. Bedats, f. in. plur. t. de Coutume. Béhen, f. m. Racipe médicinale. Bedeau, f. m. Officier de l'Uni- Beige, f. f. Sorte de Serge que vertité & de l'H'glise.

l'on fait en Poitou. Bodegard, f. m. Arbriffeau. Beignet, f. in. Sorte de pâtisserie. Bedelin, f. w. Coton du Levant. Béjaune, f. in. t. de Fanconerie. On dit autli Biledin.

Bal, f. m. Nom d'un Dieu des Bedelium, f. m. V. Edellium. Babyloniens. Eedon, f. m. Vieux mot qui n'est Bel, belle, adj. V. Beau.

plus en usage que dans cette Bel & beau , adv. Entiérement.

phrafe : Un gros bedon. Bolamie, 1. f. Tunique dont fe Bée , adj. f. Ce ino: ne s'emploie servent les Moines.

qu'en cette phr:fe: Gueule Dee. Belandre, 1. f. Petit bâtiment de
Béer, v. n. V. Bayer.
Bé fa-fi, f. m. V. B.fa-fi. Búlant, ante, part. Qui béle.
Béfroi, f. m. Autrefois Beffroy. Belchite, adj. Laine tirée d'El-

Tour ou clocher d'où l'on fait pagne.
sentinelle, V. P. let. Y. Bclcuin , f. m. V. Bedelin.

L'Académie, Fureticre, du Pelelacs, f. m. Elole de foie, Cange, le Diction. des Arts i fabriquée à Bengale. Ménage écrivent ce mot avec Bélement, l, m, Cri des moutons deux f, & difert qu'il vient du & dos brebis, rieux mot beer, qui fi nifcit Belemnites, 1. f. Pierre de Lynx, gier, & du mot ofroi. Mais i u qui vient d'Allemagne.

iner.

« PrécédentContinuer »