Rapport sur l'exploration archéologique de la Cilicie et de la Petite-Arménie, pendant les années 1852-1853

Couverture
Impr. nationale, 1854 - 55 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 18 - Cydnus. (Voy. la Planche.) C'est un vaste parallélogramme (IKLM) ayant en surface 87 mètres de longueur, non compris les ouvrages extérieurs, 42 mètres de largeur et 7 mètres 60 centimètres de hauteur, ainsi que l'indique le plan ci-après; il est construit en poudingue, mélange de petits cailloux, de chaux et de sable 2 , lié par un ciment qui a fait de ses murailles des masses compactes.
Page 13 - Voici ces deux sigles aY que j'ai copiés à l'E. de Lamas et à une heure de marche dans les rochers, non loin des rives de Lamas-Tschai. Le rapprochement de ces deux sigles avec ceux gravés de chaque côté du siège figuré au...
Page 17 - Ni les auteurs anciens, ni les traditions ne sont d'accord sur l'origine de Tarsous, de sorte qu'il serait difficile de déterminer l'époque à laquelle remonte sa fondation et de désigner ses fondateurs. Il est question de Tarsous dans plusieurs passages de la Bible où son nom est écrit iwin.
Page 45 - Anazarbe violèrent cette sépulture princière et bouleversèrent les tombes des premiers Roupéniens, pour chercher des trésors qu'ils croyaient avoir été cachés avec les morts. Aujourd'hui la toiture ,de l'église s'est écroulée et a entraîné dans sa chute des parties de l'inscription que je viens de publier. Cet affaissement de la toiture a eu lieu depuis peu de temps. Lorsque le Père Indjidji écrivait sa géographie (Ven.
Page 10 - RANNIDALI. (Ancienne ville ruinée.) Sur l'un des nombreux rameaux de la chaîne taurienne, et à deux heures environ d'Aïasch, se trouve une ville en ruines comme celle-ci, et dont les débris couvrent tout un plateau de la montagne. Quelques Turkomans ont bâti, au milieu de ces décombres, un village qu'ils habitent et qu'ils nomment Kannidali. Les ruines de celte antique cité appartiennent à deux âges distincts : époque romaine et époque byzantine.
Page 14 - Calanthea, et à peu de distance de la mer. On y voit les ruines d'un autre château dont les matériaux ont été employés dans les constructions du village. La rivière d'Erdemlou limitait à l'ouest les possessions égyptiennes, et Ibrahim-Pacha, qui les avait conquises, y fit construire une redoute dont il ne reste aujourd'hui que peu de chose.
Page 45 - Thakavors d'Arménie fit sans doute graver cette inscription qu'on pourrait appeler un canon royal, et restaurer l'église, qu'il orna de peintures à fresque dont on voit encore quelques traces sur la muraille intérieure, pour honorer la mémoire de ses ancêtres, premiers conquérants du pays.
Page 6 - Kalo-Coracésium les débris d'un aqueduc romain de dix-sept arches et de plusieurs églises byzantines. Je n'ai trouvé sur ce point aucune inscription, ce qui me fait supposer que celle qu'a publiée l'amiral Beaufort, et que rapportent MM. Letronne et Bœckh, a été brisée par de récents éboulements. Sur le bord de la...
Page 7 - Au milieu de la cour se trouve une citerne d'eau potable qui provient des pluies, car il n'ya point de source dans l'ilôt, et je n'ai pas vu trace d'un aqueduc qui aurait porté l'eau du château de terre dans celui de mer.
Page 1 - ... attentif, j'ai pu me mettre en mesure de décrire à Votre Excellence ce qui reste des villes et monuments des temps anciens. Je commencerai par la Cilicie Trachée, et j'ajouterai à la suite de la notice, dont diverses cités feront le sujet, quelques-unes des inscriptions que j'ai découvertes...

Informations bibliographiques