Revue médicale française et étrangère: journal des progrès de la médecine hippocratique, Volume 1

Couverture
Chez Gabon et compagnie, 1834

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 424 - Ainsi que le constatait, au mois de juillet dernier, l'honorable rapporteur de la Commission de la Chambre des Députés chargée d'examiner le projet de loi...
Page 204 - Traité complet d'anatomie chirurgicale, générale et topographique du corps humain, ou Anatomie considérée dans ses rapports avec la pathologie chirurgicale et la médecine opératoire. Troisième édition, augmentée en particulier de tout ce qui concerne les travaux modernes sur les aponévroses, par A.
Page 434 - Journal de la section de médecine de la Société académique du département de la Loire-Inférieure; Les Archives générales de médecine; Le Bulletin de thérapeutique; Le Journal de médecine et de chirurgie pratiques.
Page 52 - A la plus abondante récolte succède tout à coup la stérilité. C'est ainsi, ô prince des fidèles! que l'Egypte offre tour à tour l'image d'un désert poudreux, d'une plaine liquide et argentée, d'un marécage noir et limoneux, d'une prairie verte et ondoyante, d'un parterre orné de fleurs variées , et d'un guéret couvert de moissons jaunissantes : béni soit le créateur de tant de merveilles!
Page 418 - ... l'article 378 du Code pénal, ainsi conçu : Les médecins, chirurgiens et autres officiers de santé, ainsi que les pharmaciens, les sages-femmes et toutes autres personnes dépositaires, par état ou profession, des secrets qu'on leur confie, qui, hors les cas où la loi les oblige à se porter dénonciateurs, auront révélé ces secrets, seront punis d'un emprisonnement d'un mois à six mois, et d'une amende de cent à cinq cents francs.
Page 89 - Traité des convulsions chez les femmes enceintes , en travail et en couche; mémoire qui a remporté le prix proposé par la Société de médecine de Paris, pour l'année 1820.
Page 217 - ... dans le premier pas , qu'après s'être déchargé de sa part du poids du corps. 2°. Le membre, appuyé sur le plan qui le soutient, se meut d'arrière en avant , comme un rayon sur l'astragale. 3". Il existe dans la marche une coïncidence remarquable entre le moment où la ligne de gravité sort de la base de sustentation que lui offrait le pied de derrière , et le moment où le pied de devant s'applique sur le sol. 4°. Le tronc est le théâtre de huit mouvemens différens : mouvement...
Page 158 - Déterminer quelles sont les altérations physiques et chimiques des organes et des fluides , dans les maladies désignées sous le nom de fièvres continues. Quels sont les rapports qui existent entre les symptômes de ces maladies et les altérations observées. Insister sur les vues thérapeutiques qui se déduisent de ces rapports.
Page 113 - Il offre île montrer à MM. les commissaires la lumière éclatante produite par un jet de gaz oxi-hydrogène sur de la chaux vive. M. Dubun adresse une note sur l'application de l'électricité à la télégraphie. Ses télégraphes électriques seraient constitués surtout par des fils métalliques, isolés au moyen de cercles de verre percés de trous , et enfermés dans des tuyaux souterrains. Ces fils conducteurs , représentant chacun un signe convenu, seraient mus par une bouteille de Leyde....
Page 116 - Mémoire sur la structure , la capacité de sécrétion et la manière d'être des glandes monotrémiques à l'égard des nouveau-nés , et en particulier de ces glande* chez les cétacés.

Informations bibliographiques