Memoires pour servir a l'histoire des hommes illustres dans la republique des lettres, Volume 2

Couverture
Briasson, 1727
0 Avis
Les avis ne sont pas validés, mais Google recherche et supprime les faux contenus lorsqu'ils sont identifiés
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 31 - Eccléfîa[riques , contenant l'Hiftoire de leur Vie, le catalogue, la critique & la chronologie de leurs Ouvrages...
Page 127 - Trembleurs s'en sont tellement prévalus qu'il a été obligé de faire une apologie, afin qu'on ne le soupçonnât pas d'être passé dans leur parti.
Page 84 - Effais de Théodicée fur la bonté de Dieu , la liberté de l'homme , <& l'origine du bien & du mal.
Page 250 - Charge l'attar choit à la Cour fans le détacher de fon Troupeau , & la proximité des lieux le mettoit à portée de fatisfaire à tous fes devoirs. Il avoit été reçu à l'Académie Françoifeen \6-fi.
Page 157 - IL ayant été rappellé en 1660. il fe tint caché , & ne parut qu'après la proclamation de l'Amniftie. Il obtint des lettres d'abolition , & ne fut foumis qu'à la feule peine d'être exclus des Charges publiques.
Page 123 - Theodoret. Mais il remarqua que les faits ne fe lioient point dans fa tête les uns aux autres , & qu'ils ne faifoient que s'éfacer mutuellement.
Page 326 - Ouvrages , il avoit l'efprit délicat , l'imagination heureufe , l'humeur gaye & facile , &c qui fe plaifoit quelquefois à badiner. Son ftile françois eft plein d'enjouement ; pour le latin , il eft fi bien formé fur celui desAnciens, quoique fans affectation & fans contrainte , que très-peu de gens les ont fi heureufement imite2.
Page 329 - PafTerat faifoit fort bien des Vers Latins. Nous n'avons rien •de plus pur, ni peut-être rien de plus naïf. Outre ces deux belles qualités , on peut dire que ces Vers ont encore beaucoup d'érudition, & quelque politefle même qui les diftingue de ceux des Poètes du commun. Mais après tout ils n'ont rien de cette vigueur celefte que nous appelions Fureur Poétique...

Informations bibliographiques