Dieu aime-t-il Wagner ?

Couverture
Ecriture, 4 sept. 2013 - 528 pages
Qui est Paul Florimond, dit Flor ? Côté cour (celle qu'il fait aux nazis), un écrivain nationaliste portant beau, ami de Drieu la Rochelle, soucieux de sa renommée, qui, entre insoutenable légèreté et bouffées de chaleurs, circule avec désinvolture en Bugatti dans le Paris de l'Occupation. Côté jardin secret, un homme dont la sensibilité recèle une fêlure datant de la Grande Guerre et qui entretient une correspondance tourmentée avec son ex-épouse argentine dont il a un fils. L'arrestation de son vieux maître juif de l'Ecole Normale, les critiques de sa famille venue le voir à Paris l'hiver 43-44, jettent un doute profond sur son engagement. Il accepte de prendre soin de la petite-fille de l'universitaire déporté, de la protéger de la gestapo française et des prédateurs de juifs. Le sentiment troublant qu'il lui portera l'amènera, entre désir et remords, au bord du gouffre.
À travers le portrait de ce fasciste honteux, Patrick Séry propose, loin des caricatures, un tableau très riche du Paris intellectuel de l'Occupation et de certaines de ses grandes figures : Drieu, Céline, Gide, Sartre, Mauriac...

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Informations bibliographiques