Mélanges sur les langues, dialectes et patois: renfermant, entre autres, une collection de versions de la parabole de l'enfant prodigue en cent idioms ou patois différens, presque tous de France ; précédés d'un essai d'un travail sur la géographie de la langue française

Couverture
Bureau de l'Almanach du commerce, 1831 - 571 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 402 - ... comparaison d'un grand nombre de mots , il expose successivement et avec détail , les règles grammaticales , qu'il appuie par de nombreux exemples. Lorsque des écrivains recommandables entreprennent la pénible rédaction d'un Dictionnaire ou d'une Grammaire , et qu'ils se décident à les publier ; lorsque le public accueille ces ouvrages , on doit en conclure que la langue , que ces mêmes ouvrages nous font connaître , doit avoir encore une longue existence, et que l'arrêt dicté contre...
Page 436 - ... mais il fallait faire festin et nous réjouir, parce que votre frère était mort, et il est ressuscité ; il était perdu , et il a été retrouvé. 43 7 SERMON Prêché par Michel MENOT, cordelier, à l'Académie de Paris, le samedi après le second dimanche de Carême, suivant l'édition de i5a6, i'n-8".
Page 60 - Bloh, celt.; bliaudus , lat. barb.; lliaux , celt. BLONDE , sf Maîtresse , bonne amie, comme l'on dit trivialement. Blonde s'emploie dans ce sens , sans distinction de la couleur des cheveux ; car il existe une chanson villageoise , où, après avoir fait le portrait d'une brune , l'amoureux ajoute qu'il en fera sa blonde. BOIDON, sm Loge roulante, dans laquelle on place un enfant pour l'exercer à marcher. — Je ne propose que comme une simple conjecture les analogues suivans : bod, celt., petite...
Page 435 - Et lorsqu'il était encore bien loin, son père l'aperçut, et en fut touché de compassion ; et courant à lui, il se jeta à son cou et le baisa. 21. Et son fils lui dit : Mon père, j'ai péché contre le ciel et contre vous ; et je ne suis plus digne d'être appelé votre fils.
Page 434 - Enfin étant rentré en luimême, il dit : Combien y at-il chez mon père de serviteurs à gages qui ont plus de pain qu'il ne leur en faut ; et moi , je meurs ici de faim ! 18.
Page 434 - Il s'en alla donc, et s'attacha au service d'un des habitants du pays, qui l'envoya dans sa maison des champs pour y garder les pourceaux.
Page 435 - Il appela donc un des serviteurs, et lui demanda ce que c'était. 27. Le serviteur lui répondit: C'est que votre frère est revenu; et votre père a tué le veau gras, parce qu'il le revoit en santé.
Page 435 - Il faut que je me lève et que j'aille trouver mon père , et que je lui dise : mon père , j'ai péché contre le ciel et contre vous; ig.
Page 220 - ¡.-os recherches, trouver rien qui indiquât que ce village ait été fondé par une colonie Suisse. Celles de M. Lenormand, qui n'existe plus , avaient de même été infructueuses. » Les familles les plus anciennes de Courtisols sont celles des Colsenet , des Laurinet, des Gobillard , des Appert et des Péraldel; il ne s'en trouve aucune dont le nom puisse faire supposer une origine étrangère. Ce village n'a jamais eu de seigneurie particulière ; il était , en quelques portions de son territoire,...
Page 302 - ... insensiblement relevée sur ses vieilles ruines, tandis que l'Ibérie avait accueilli une seconde fois l'étude des sciences et des lettres , et que les arts avaient élevé de nombreux monumens sous la protection de ce même peuple , qui, lors de la conquête , s'en était déclaré le plus dangereux ennemi ; un nouveau peuple, plus barbare encore que les hordes Gothiques, plus , ardent dans ses entreprises, plus dangereux par le prosélitismc qui le dominait, parut sur les côtes de l'Espagne,...

Informations bibliographiques