Bibliothèque des mémoires relatifs à l'histoire de France pendant le 18e et le 19e siècle, Volume 28

Couverture
1866
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 183 - Messieurs , que vous remettez dans les archives de la Commune constate que les cadavres appartiennent au despotisme, et que c'est lui qui les avait scellés dans les murs de ces cachots, qu'il croyait éternellement impénétrables à la lumière. Le jour de la révélation est arrivé ; les os se sont levés à la voix de la liberté française; ils déposent contre les siècles de l'oppression et de la mort, prophétisent la régénération de la nature humaine, et la vie des nations, etc., etc.
Page 108 - Tantôt l'un disoit qu'il l'avoit épousée, et l'autre qu'elle étoit grosse (ce qui lui faisoit tort) ; dont ayant été averti par ses amis, il voulut donner le change au maréchal de Vitry, qui n'entendit pas raillerie là-dessus , et la fit sortir de sa chambre toutes les fois qu'elle y vint.
Page 113 - Point de dessert: il fallait bien être privé de quelque chose. Au surplus, je trouvai qu'on dînait fort bien en prison. « Comme je me levais de table et que Bury allait s'y mettre (car il y avait encore à dîner pour lui dans ce qui restait), voilà mes deux geôliers qui rentrent avec des pyramides de nouveaux plats dans les mains.
Page 211 - Pourquoi ne ferai-je pas, me disais-je, ce que d'autres ont fait? On souffre des opérations affreuses pour sauver sa vie. Que fait la douleur? elle arrache des cris, et ne peut vous forcer d'articuler des paroles. Après cet examen , je me tranquillisai , et j'espérai de moi, soutenue par depuissans motifs, ce qui n'était pas au-dessus des forces de la nature.
Page 193 - ... données par la nation à tel, vainqueur de la Bastille, et que sur l'habit il sera appliqué, soit sur le bras gauche, soit à côté du revers gauche , une couronne murale ; qu'il sera expédié à chacun desdits vainqueurs de la Bastille un brevet honorable, pour exprimer leurs services et la reconnaissance de la nation; et que dans tous les actes qu'ils passeront, il leur sera permis de prendre le titre de vainqueur de la Bastille.
Page 10 - Bastille fût une conquête laite au profit de tous les peuples. La philosophie et l'humanité s'en réjouirent; mais la politique put prévoir dès lors tous les excès qui souilleraient la victoire. La poésie célébra cette journée mémorable, et tous les arts s'empressèrent d'en reproduire les circonstances : à Londres comme à Paris on représenta la prise de la Bastille sur tous les théâtres ; l'université de Cambridge offrit le...
Page 182 - La lecture de ce procès-verbal fit une vive impression sur toute l'assemblée; et M. l'abbé Fauchet , notre président, y répondit en ces termes : « Le procès-verbal , Messieurs , que vous remettez; dans les archives de la Commune constate que les cadavres appartiennent au despotisme , et que c'est lui qui les avait scellés dans les murs de ces cachots, qu'il croyait éternellement impénétrables à la lumière. Le jour de la révélation est arrivé ; les os se sont levés à la voix de la...
Page 153 - ... prit le parti de marcher aux Invalides, sans égard au camp du Champ-de-Mars. La fière contenance des Parisiens, leur intelligence et leur activité, produisirent de prompts effets. Parmi tous ces ennemis qui nous entouraient, nous menaçaient, plusieurs, et leur exemple fut bientôt imité , plusieurs , devenus citoyens et quittant leurs drapeaux , vinrent nous offrir leurs services : c'est ce que l'on appelait désertion , et nous patriotisme (3).
Page 109 - ... sont aigus et multipliés : ces précieux dons de la nature tournent à sa ruine : il ne vit que pour la douleur : nulle correspondance, nulle société, nul éclaircissement de son sort. Quelle mutilation de l'existence ! C'est cesser de vivre, et ne jouir pas du repos que procure la mort.
Page 117 - ... conséquence. Hélas! monsieur, lui dis-je, on aurait beau me lorgner de près comme de loin , je n'en verrais rien ; quand cet accident m'est arrivé, il a toujours fallu m'en avertir : et où serait ici l'avertisseur? En tenant ces propos, nous nous acheminions vers le jardin du bastion, où je dis en entrant, comme Phèdre: • Soleil, je te viens voir pour la dernière fois.

Informations bibliographiques