Le géant, la licorne et la tulipe: collections et collectionneurs dans la France du XVIIe siècle, Volume 1

Couverture
Flammarion, 1988 - 415 pages
« Ce livre présente un panorama de la curiosité encyclopédique qui fonde la plupart des cabinets du XVIIe siècle, époque à laquelle les collections spécialisées sont à peu près inconnues. Un second volume suivra, consacré principalement aux oeuvres d'art. Les "cabinets de curiosités" proprement dits, qui veulent constituer un résumé du monde au moyen de ce qu'il offre de plus bizarre et de plus exotique, ne sont en effet que la forme extrême d'un phénomène général dans toute l'Europe ancienne, dont on trouve encore un reflet dans certains de nos musées de province. La plupart des curieux associaient objets naturels et artificiels, mais aussi cette catégorie intermédiaire, mal définie, que sont les objets fabriqués par les "Indiens", dont le matériau importait le plus que l'art. Aussi le livre se déploie-t-il depuis les pierres figurées et les tulipes jusqu'aux médailles et aux pierres gravées, qui témoignent du vif intérêt généralement porté à l,Antiquité gréco-romaine, mais souvent aussi à l'histoire nationale. L'auteur, en étudiant le cas français, délaissé depuis cent ans, passe en revue les acteurs variés de cette Comédie de la curiosité, depuis Gaston d'Orléans, frère de Louis XIII, jusqu'aux apothicaires de Montpellier ou de Poitiers, que rapproche souvent le goût des fleurs et des coquilles. Il montre combien les vieilles légendes, auxquelles on croit de moins en moins, restent néanmoins vivaces et expliquent l'attachement, qui persiste souvent au siècle des Lumières, pour des objets comme la corne de licorne, la rose de Jéricho ou les dents de géant. »--

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Les jours des érudits
271
Conclusion
305
Index
401
Droits d'auteur

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Informations bibliographiques