Le sang des fleurs: une anthropologie de l'abeille et du miel

Couverture
Odile Jacob, 2004 - 284 pages
" L'abeille est un animal doté de caractéristiques surprenantes. L'industrieuse abeille est dépourvue de sexualité, à l'exception de la reine et des bourdons qui la fécondent lors du vol nuptial. Et cependant, cet animal qui manque d'animalité et de sexualité donne un produit dont la récolte se traduit dans le langage de la castration (tailler, couper, châtrer une ruche). Le miel, assimilable à une vomissure, est considéré comme une nourriture d'immortalité, qui ne se corrompt ni ne pourrit. Le miel a des propriétés antiseptiques et peut servir à la conservation des viandes. Le domptage du féminin dans le mariage vise à l'éradication de la lubricité et de la fureur sexuelle pour obtenir la bonne épouse, c'est-à-dire l'ouvrière abeille chaste, travailleuse et nourricière. Gilles Tétart montre dans ce livre foisonnant comment le mythe du miel enseigne que la désexualisation est nécessaire pour accéder à l'incorruptibilité et à l'immortalité par soi-même et non par une descendance. " Françoise Héritier.
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Des mites dans les mythes !

Avis d'utilisateur  - Fotso - CritiquesLibres.com

Un titre ne pouvait pas mieux être approprié à cet ouvrage. Mais quel ouvrage ? Il est plus exact de le nommer synthèse structurée et animée, c'est-à-dire "thèse". En effet, cet ouvrage est une thèse ... Consulter l'avis complet

Table des matières

PRÉFACE
9
INTRODUCTION
15
chapitre premier Labeille et lapiculture
21
tailler châtrer
45
Droits d'auteur

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Informations bibliographiques