Histoire du XVIe arrondissement de Paris

Couverture
Hachette et cie., 1902 - 537 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 373 - Mes pauvres filles, retournez chez celui qui vous a si généreusement accueillies. Voyez, malgré votre peu de mérite, comme il vous a splendidement habillées, vous qui par habitude courez les rues en si piètre parure. Ah ! remerciez le bon Janin, qui, sachant que votre vieux père n'avait pas le moyen de vous attifer si richement, s'est chargé des dépenses de votre toilette, et malgré tant de gens intéressés à votre perte, a le courage de vous adopter et de vous défendre. Pareille générosité...
Page 443 - II n'a pas une once de chair sur le corps; un petit nez aquilin, une tête allongée, un visage effilé, de petits yeux perçants, de longues jambes, un corps mince et fluet; couvrez cela de plumes, ajoutez à ses maigres épaules de longues ailes, recourbez les ongles de ses pieds et de ses mains, et vous aurez un tiercelet d'épervier.
Page 308 - Boyer est mort fort chrétiennement ; « sur quoi je vous dirai, en passant, que je dois réparation à « la mémoire de la |Champmeslé, qui mourut avec d'assez « bons sentiments, après avoir renoncé à la comédie, très« repentante de sa vie passée, mais surtout fort affligée do
Page 482 - Dévot adorateur de ces maîtres antiques, Je veux m'envelopper de leurs saintes reliques; Dans leur triomphe admis, je veux le partager; Ou bien de ma défense eux-mêmes les charger. Le critique imprudent, qui se croit bien habile, Donnera sur ma joue un soufflet à Virgile; Et ceci (tu peux voir si j'observe ma loi) , Montaigne , il t'en souvient , l'avait dit avant moi.
Page 464 - Fait défense au sang d'être plus vagabond, errer ni circuler dans le corps, sous peine d'être entièrement livré et abandonné à la Faculté de médecine.
Page 302 - ... c'est notre premier désir. Connoissant que cette félicité dépend principalement d'une sage administration des finances, parce que c'est elle qui détermine un des rapports les plus essentiels entre le souverain et ses sujets , c'est vers cette administration que se tourneront nos premiers soins et notre première étude.
Page 306 - Je barbouillai le tout dans une espèce de salon voûté qui était au haut du jardin; et au thé je ne pus m'empêcher de montrer ces airs à Mussard et à Mademoiselle Duvernois, sa gouvernante, qui était en vérité une très bonne et aimable fille.
Page 301 - Les poètes célébraient le nouveau monarque; tous les cœurs ou plutôt toutes les têtes françaises étaient remplies d'un enthousiasme sans exemple. Jamais commencement de règne n'excita des témoignages d'amour et d'attachement plus unanimes. Il est à remarquer pourtant qu'au milieu de cette ivresse, le parti anti-autrichien ne perdait pas la jeune reine de vue, et guettait, avec la malicieuse envie de lui nuire, les fautes qui pourraient échapper à sa jeunesse et à son inexpérience....
Page 301 - ... reine déconcerta Sa Majesté plusieurs fois : elle porta son éventail devant son visage pour cacher un sourire involontaire , et l'aréopage sévère des vieilles dames prononça que la jeune reine s'était moquée de toutes les personnes respectables qui s'étaient empressées de lui rendre leurs devoirs; qu'elle n'aimait que la jeunesse ; qu'elle avait manqué à toutes les bienséances , et qu'aucune d'elles ne se présenterait plus à sa cour. Le titre de moqueuse lui fut généralement...
Page 302 - ... de notre cœur, et nous nous occupons déjà des moyens de les réduire à des bornes convenables. De tels sacrifices ne nous coûteront rien dès qu'ils pourront tourner au soulagement de nos sujets ; leur bonheur fera notre gloire , et le bien que nous pourrons leur faire sera la plus douce récompense de nos soins et de nos travaux.

Informations bibliographiques