Lexique roman, ou, Dictionnaire de la langue des troubadours,: comparée avec les autres langues de l'Europe latine, précédé de nouvelles recherches historiques et philologiques, d'un résumé de la grammaire romane, d'un nouveau choix des poésies originales des troubadours, et d'extraits de poëms divers, Volume 2

Couverture
Chez Silvestre, libraire, rue des Bons-enfants, no. 30., 1836
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page xxiii - In hoc si frater meus meis fidelibus , qui contra ilium u nihil misfecerunt , et me , quando mihi opus fuit , adjuvaverunt , « similiter illorum alodes, quos in regno illius habent, concesserit. « Sed et de illis alodibus quos de mea donatione habuerunt , et etiam « de honoribus , sicut cum illo melius considerabo , illis qui ad me se « retornabunt , voluntario faciam.
Page iv - ... fazet; et ab Ludher nul plaid nunquam prindrai qui, mean vol, cist mean fradre Karle in damno sit. ( "For the love of God and for the...
Page 373 - Et je li diz que il les eust miex emploiés se il les eust donnez pour Dieu, et eust fait ses atours de bon cendal enforcié de ses armes, si comme ses peres faisoit.
Page 30 - Kilo est de si gentille ijualilé qu'en clic règne beauté' et raison. Li baron de mal AIRE Que tot jorn fan Lo mal ( e '1 be non gaire. P. CARDINAL : Tais cuia. Les barons de mauvaise manière , qui toujours font le mal , et non beaucoup le bien. Li s.
Page xxiii - illius gratia , totum perdono quod contra me misfecerunt , et illo« rum alodes de hereditate et de conquisitu, et quod de donatione « nostri Senioris habuerunt , excepto illo quod de mea donatione « venit , illis concedo , si mihí firmitatem fecerint quod in regno meo « pacifici sint , et sic ibi vivant sicut christiani in christiano regno vi
Page 121 - ARPEN, s. ni. , arpent. Parmi les autres langues de l'Europe latine, la seule langue française emploie ce mot. Columelle, liv. V, ch. i , dit : « Galli candetum appellant, in aréis urbanis, spatium centum pedum, in agrestibus autem pedum cl semijtigerum quoqUC AREPENNEM VOCaDt.
Page 211 - Dels ditz don autr' era laire , Com fes de la gralha paus. Ries savis decazegutz Pus foron lare donador, Quar per agrey de folhor, Remania lur pretz nutz.: E cui sens non es guidaire No sap ni pot a cap traire , Ans par a la fin bertaus. E ieu que sai sui vengutz , Bos reys, per vostra valor, E no i muov a comtador, Mas del vers , quant er saubutz , Ves lo vostr' entier veiaire ; Quar sai que ns es guitz e paire De pretz e tenetz las claus.
Page xx - Voyez IHRE, Gloss, suio-gothic. En danois , en suédois , en hollandais , en allemand , MAN, substantif masculin , a conservé l'acception générale d'homme et l'acception particulière donnée à ON , roman. Je crois avoir prouvé que quatre-vingt-cinq mots des serments appartiennent à la romane rustique primitive. Quant aux mots restants, i°. il s'en trouve cinq purement latins.
Page 403 - Père , glorifie ton nom ; alors vint une voix du ciel : Et je l'ai glorifié et je le glorifierai encore.
Page xlii - L'interjection ARRI , dont se servaient les cultivateurs à marcher en avant , est sans doute un reste de l'ancien gramme de Mulabus gallicis : Dissona quam varios flectant ad murmura cursus Et certas adeant, voce régente, vias.... Barbáricos docili concipit aure sonos. Absentis longiuqua va lens prascepta raagistri , Frenorumque vicem lingua virilis agit....

Informations bibliographiques