Chroniques de Froissart, Volume 5

Couverture
Verdière, J. Carez, 1824
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 19 - Charles, par la grâce de Dieu, roi de France, à notre neveu, le prince de Galles et d'Aquitaine, salut. « Comme ainsi soit que plusieurs prélats, barons, chevaliers, universités, communes et collèges des marches et limitations du...
Page 224 - Bertrand, lui répondit le roi, ne vous excusez point par cette voie; je n'ai frère, cousin, ni neveu, ni comte, ni baron en mon royaume qui ne vous obéisse; et si quelqu'un agissait autrement, il me courroucerait tellement qu'il s'en apercevrait.
Page 7 - ... fussent rebelles, ou ne voulussent accorder les choses dessus dites, les deux rois ensemble feront tout leur pouvoir de corps, de biens, et d'amis, de mettre les dits rebelles en obéissance, selon la forme et teneur du dit traité. Et avec ce se soumettront les deux rois et leurs hoirs et royaumes à la cohercion de notre saint père le pape, afin qu'il puisse contraindre par sentences, censures d'église et autres voies dues, celui qui sera rebelle, selon ce qu'il sera de raison. Et parmi les...
Page 154 - Chandos qui ouït effroi derrière lui se retourna sur son côté et vit gésir (coucher) son écuyer à terre et que on féroit sur lui: si s'échauffa en parlant plus que devant, et dit à ses compagnons et à ses gens: « Comment! Lairez (laisserez) vous ainsi cet homme tuer?
Page 344 - Mais il est vray que la couronne n'a point de plus grant droit que le droit de sa souveraineté et du dernier ressort, doncques il ne le peut aliéner et que le roy de France ne peut faire aliénacion de sa souveraineté et du ressort il appert par ce qui est noté par Hostience et par Jehan Andrieu ou chapitre dilecti de majoritate et obediencia; là ou ilz dient...
Page 99 - DE GENS D'ARMES, ARRIVA A CALAIS. roi de France toute cette saison d'été avoit fait très grand appareil de nefs , de barges , et de vaisseaux, sur le port de Harefleu (Harfleur) et sur la rivière de Seine, entre Rouen et Harfleur, et avoit intention d'envoyer en Angleterre une armée si grande et si étoffée de toutes bonnes gens d'armes, de chevaliers, et d'écuyers, desquels messire Philippe son frère, duc de Rourgogne, seroit chef et gouverneur , ainsi...
Page 20 - ... dit : Nous irons volontiers à notre ajournement à Paris, puisque mandé nous est du roi de France ; mais ce sera le bassinet en la tête et soixante mille hommes en notre compagnie.
Page 12 - Poitou, de Saintonge, de Quercy, de Limousin, de Rouergue, de telle nature qu'ils ne peuvent aimer les Anglois,... et les Anglois aussi qui sont orgueilleux et présomptueux ne les peuvent aussi aimer, ni ne firent-ils oncques, et encore maintenant moins que onrques, mais les tiennent en grand dépit ut vilclé,
Page 19 - Donc pour obvier et remédier à ces choses, nous nous sommes ahers (ligués) avec eux et aherdons (liguons), tant que de notre majesté royale et seigneurie, nous vous commandons que vous venez en notre cité de Paris en propre personne, et vous...
Page 7 - ... aucun du royaume de France ou du royaume d'Angleterre qui fussent rebelles, ou ne voulussent accorder les choses dessus dites, les deux rois ensemble feront tout leur pouvoir de corps, de biens, et d'amis, de mettre les dits rebelles en obéissance, selon la forme et teneur du dit traité. Et avec ce se soumettront les deux rois et leurs hoirs et royaumes à la cohercion de notre saint père le pape, afin qu'il puisse contraindre par sentences, censures d'église et autres voies dues, celui qui...

Informations bibliographiques