Images de page
PDF
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small][ocr errors]

Membres de cette Monarchie, il ne pou- . voit pas signer autrement les expéditions qui les concernoient. , M. l'Abbé Raynal a un talent tout articuliet d'étendre & d'enfler, par les figures, les faits les plus simples & les plus succincts. Il fait un petit conte d'Athanase d'Ayala, Page de CharlesQuint. Il s'agit d'un Cheval vendu par ce jeune homme, pour en envoyer l'argent à son père, qui étoit alors fugitif & criminel de Lèze-Majesté. Cette historiette occupe trois élégans feuillets. L'Auteur la termine ains : l'Empereur ne sembla accorder de pardon qu'à sa jeunesse, & un nouveau Cheval plus beau que le premier, qu'à sa situation : cela veut dire, qu'on avoit pardonné au Page, parce que c'étoit un enfant, & qu'on lui .avoit donné un Cheval, parce qu'il étoit

à pied. . - , , Brantôme & Varillas, de peu véridique mémoire,sont les Auteurs favoris de M. l'Abbé Raynal, dans ce premier Volume. Ainsi ne vous étonnez pas, Monsieur, si vous y rencontrez de temps en temps de jolis contes & d'agréables fictions. Bayle a fait usage de Brantôme, mais dans un temps où ses Mémoires CtO1Cllt

[ocr errors]
« PrécédentContinuer »