Affaires de l'Angleterre et de l'Amérique

Couverture
s.n., 1777
0 Avis
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 19 - Père qui voit ce qui fe pafle dans le fecret , vous en rendra lui-même la récompenfe devant tout le monde.
Page 102 - Onéidas s'abftiennent de prendre part à cette guerre. Si c'étoit une nation étrangère qui vous eût attaqués, nous verrions de quoi il s'agifoit.
Page 80 - Les di» verfes communions font à mes yeux des » enfans de la même famille qui ne différent » entre eux que par leurs noms de baptême.
Page 76 - L hiftoirê nous prouve 3° aflèz que les plus grands faits de guerre ont , » toujours été l'ouvrage des nations qui étoient 3
Page 61 - Quelques Rois n'en ont point eu , mais la Loi n'en peut jamais avoir. Elle eft fourde & aveugle.
Page 62 - Congrès , félon que la féparation feroit totale , ou leulement en partie , choifiroit entre les gouvernemens aâuels de l'Europe ou des divers âges., celui qui s'adapteroit le mieux à la diverfité des climats Américains.
Page 46 - L'autorité de la Grande-Bretagne fur l'A» mérique , eft une forme de gouvernement » qui tôt ou tard doit avoir une fin , & qui ne » nous donne qu'une conftitution paffagere.
Page 36 - Pairs , comme héréditaires , 33 font indépendans du peuple; ainfi, dans un 33 fens ccnftitutionnd ils ne contribuent en rien » à la liberté de l'Etat.
Page 6 - Allemands dans une des , plus belles & des plus fertiles contrées du Monde, habitée , en partie, par un peuple de la même Religion , accoutumé aux mêmes ufages, Se parlant la même langue.

Informations bibliographiques