Mémoires de la Société des antiquaires de Normandie, Volume 19

Couverture
Société des antiquaires de Normandie., 1851
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 378 - Pêcheur mélancolique, il regarde les cieux. Le sang coule à longs flots de sa poitrine ouverte : En vain il a des mers fouillé la profondeur, L'Océan était vide et ta plage déserte ; Pour toute nourriture il apporte son cœur.
Page 62 - Histoire généalogique de la maison de France et des grands officiers de la couronne...
Page lvii - Chaque ouvrage portera en tête une devise qui sera répétée sur un billet cacheté , contenant le nom et le domicile de l'auteur.
Page 589 - Car tel est notre plaisir et afin que ce soit chose ferme et stable à toujours, nous avons fait mettre notre scel à ces présentes. Donné à Versailles, au mois d'octobre, l'an de grâce mil sept cent treize et de notre règne le soixante-onzième.
Page 209 - Mais c'est surtout dans des circonstances aussi périlleuses que celles où nous sommes qu'il est juste de dire qu'il n'ya rien de fait tant qu'il reste quelque chose à faire...
Page 340 - Enfin, c'est partout une telle variété de formes, qu'il ya plus de plaisir à lire sur le marbre que dans les parchemins, et que l'on passe plus volontiers les journées à admirer tant de beaux chefs-d'œuvre qu'à étudier et à méditer la loi...
Page 514 - Et pour ce que cil serement soit plus fermement gardé , nous voulons que il soient pris en pleine place , devant tous clercs et lays , jaçoit que il ayent juré devant nous ; à ce que il redoute encourre le vice de parjure , non pas tant seulement pour la paour de Dieu et de nous , mais pour la honte du peuple.
Page 553 - Majesté à tous armateurs d'arrêter et de conduire dans les ports du royaume les navires des puissances neutres, quand même ils sortiraient des ports ennemis ou qu'ils y seraient destinés, à l'exception toutefois de ceux qui porteraient des secours à des places bloquées, investies ou assiégées. A l'égard des navires des États neutres qui seraient chargés de marchandises de contrebande destinées à l'ennemi...
Page 418 - On prétendait au moyen-âge, dit à ce sujet M. Didron , que l'autruche pondait un œuf où le petit serait resté éternellement emprisonné, si la mère n'était venue en briser la coquille avec du sang délayé dans du miel. Au contact de ce sang, l'œuf se brisait et le jeune...
Page 243 - LANFRANC; NOTICE BIOGRAPHIQUE, LITTÉRAIRE ET PHILOSOPHIQUE, par MA Charma, professeur de philosophie à la faculté des lettres de Caen. Paris, Hachette, 1850; in-8°de 159 pages.

Informations bibliographiques