Images de page
PDF
ePub

THÉOLOGIQUE,

OU

SÉRIE DE DICTIONNAIRES SUR TOUTES LES PARTIES DE LA SCIENCE RELIGIEUSE,

OFFRANT EN TRAIÇAIS, ET PAR ORDRE ALPBABÉTIQUE,
LA PLUS CLAIRE, LA PLUS FACILE, LA PLUS COMMODE, LA PLUS VARIÉE

ET LA PLUS COMPLÈTE DES THÉOLOGIES.

CES DICTIONNAIRES SONT CEUX

-

-

D'ÉCRITURE SAINTE, DE PHILOLOGIE SACRÉE, DE LITURGIE, DE DROIT CANON,
DES HÉRÉSIES, DES SCHISMES, DES LIVRES JANSÉNISTES, DES PROPOSITIONS ET DES LIVRES CONDAMNÉS,

DES CONCILES,

DES CÉRÉMONIES ET DES RITES,
DE CAS DE CONSCIENCE, DES ORDRES RELIGIEUX (HOMMES ET FEMMES), DES DIVERSES RELIGIONS,
DE GÉOGRAPHIE SACRÉE ET ECCLÉSIASTIQUE,- DE THÉOLOGIE MORALE, ASCÉTIQUE ET MYSTIQUE,
DE THÉOLOGIE DOGMATIQUE, CANONIQUE, LITURGIQUE, DISCIPLINAIRE ET POLÉMIQUE,

- DE JURISPRUDENCE CIVILE-ECCLÉSIASTIQUE,
- DES PASSIONS, DES VERTUS ET DES VICES, D'HAGIOGRAPHIE,

DES PÈLERINAGES RELIGIEUX,
D'ASTRONOMIE, DE PHYSIQUE ET DE MÉTÉOROLOGIE RELIGIEUSES,
D'ICONOGRAMIE CHRÉTIENNE, DE CHIMIE ET DE MINÉRALOGIE RELIGIEUSES, — DE DIPLOMATIQUE CHRÉTIENNE,

DES SCIENCES OCCULTES, DE GÉOLOGIE ET DE CHRONOLOGIE CHRÉTIENNES.

[ocr errors]
[ocr errors]

PUBLIÉE

PAR M. L'ABBÉ MIGNE,
EDITBUR DE LA BIBLIOTHÈQUB UNIVERSBLLE DO CLBRGB,

OV

DES COURI COMPLETS SUR CHAQUE BRANCHE DE LA SCIENCE ECCLÉSIASTIQUE.

PRIX : 6 FR. LE VOL., POUR LE SOUSCRIPTEUR A LA COLLECTION ENTIÈRE, 7 FR., 8 FR., ET MÊME 10 FR. POUR LE

SOUSCRJPTEUR A TEL OU TEL DICTIONNAIRE PARTICULIER.

[merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small]

S’IMPRIME ET SE VEND CHEZ J.-P. MIGNE, ÉDITEUR,
AUX ATELIERS CATHOLIQUES, RUE D'AMBOISE, AU PETIT-MONTROUGE,

BARRIÈRE D'ENFER DE PARIS.

[blocks in formation]

UNIVERSEL, HISTORIQUE ET COMPARATIF,

DE TOUTES

LES RELIGIONS

DU MONDE,

COMPRENANT

LE JUDAISME, LE CHRISTIANISME, LE PAGANISME, LE SABÉISME, LE MAGISME,
LE DRUIDISME, LE BRAHMANISME, LE BOUDDHISME, LE CHAMANISME,

L'ISLAMISME, LE FÉTICHISME, ETC., avec toutes LEURS BRANCHES ;

LES HÉRÉSIES ET LES SCHISMES QUI SE SONT INTRODUITS DANS L'Église curÉTIENNB;

LES SECTES QUI SE SONT ÉLEVÉES DANS LES AUTRES RELIGIONS ;

LES ORDRES RELIGIEUX TANT DES CHRÉTIENS QUE DES PEUPLES INFIDÈLES ;
LES RITES, USAGES, CÉRÉMONIES RELIGIEUSES, FÊTES, DOGMES, MYSTÈRES, SYMBOLES, SACRIFICES, PRATIQUES

SUPERSTITIEUSES, EN USAGE DANS TOUS LES SYSTÈMES DE RELIGION, ETC., ETC. ;

BÉDIGE

PAR M. L'ABBÉ BERTRAND,

DE LA SOCIÉTÉ ASIATIQUE DE PARIS;

PUBLIE

PAR M. L'ABBÉ MIGNE.
$DITEUR DE LA BIBLIOTHÈQUE UNIVERSBLLE DO CLERQ$,

[ocr errors]

DES COURS COMPLETS SUR CHAQUE BRANCHE DE LA SCIENCE ECCLÉSIASTIQUE.

[merged small][ocr errors][merged small]

S’IMPRIME ET SE VEND CHEZ J.-P. MIGNE, ÉDITEUR,
AUX ATELIERS CATHOLIQUES, REE D'AMBOISE, AU PETIT-MONTROUGE
BARRIÈRE D'ENFER DE PARIS.

R 2
1818

مت

OBSERVATIONS PRÉLIMINAIRES.

Tous les peuples sans exception, les nations civilisées comme les tribus les plus barbares, ont une religion, et la manifestent par un culte extérieur et sensible rendu à la Divinité. Ils ont pu errer dans la forme, ils ont pu se tromper sur l'essence de celui qu'il fallait adorer ; mais tous ont conservé les idées fondamentales et primordiales : l'existence d'un Dieu, l'ac:ion de sa Providence sur les êtres créés, la nécessité de lui rendre hommage et de l'invoquer, l'obligation de faire le bien et d'éviter le mal, l'immorlalité de l'âme, une récompense éternelle pour les bons, des supplices pour les méchants.

Nous répudions ce principe impie, formulé par une école ancienne, et renouvelé do noj jours :

Primus in orbe deos fecil timor; non que nous regardions comme impossible que la peur ait pu engendrer la superstition , mais parce qu'il y a loin d'une slupide superstition à la brillante théogonie formulée par les anciens; parce que la plupart des religions apliques étaient basées sur l'attrait du plaisir plutôt que sur la crainte; parce qu'enfin une élude approfondie de lous les cultes démontre que ce principe de saurait trouver ici son application.

Nous croyons que les religions du tuonde, malgré leur diversité, leur opposition même, dérivent toutes d'une seule religion, fondée sur une révélation primordiale, laquelle a été successivement modifiée et corrompue par l'ignorance, par les passions, par la témérité, peut-être par un prétendu besoin de l'accommoder au climat, aux mæurs, au caractère des différentes nations.

Nous soutenons que la plupart des religions professées par toute la terre ont conservé de précieux restes des traditions primitives : la création de l'univers et celle d'un premier couple, la chute des anges et celle de l'honime, la corruption croissante du genre humain, le déluge universel, la nécessité de l'expialion, peul-être les dogmes de la Trinité, de l'Jucarnation et la foi en un Rédempteur.

Telles sont, nous le pensons du moins, les vérités qui résulteront de la lecture allenlive de ce Dictionnaire. Toutefois, en le rédigeant, nous n'avons eu en aucune manière la prétention de formuler un système; nous avons tenu avant tout à être historien fidèle el parratear consciencieux. Nous avons même reculé devant l'idée de faire une préface, préférant abandonner le lecteur à ses propres impressions. Nous nous contenterons de donner ici le tableau des cultes principaux, des religions mères, si l'on peut s'exprimer ainsi, auxquelles se raltachent toutes les autres. Ce sont :

1° La Religion primitive, que nous appellerons, si l'on veut, Religion naturelle , non pas que nous la considérions comme innée dans le caur humain, ou comme le produit des conceptions de l'homme, qui, selon nous, est impuissant à s'élever par ses propres forces à la connaissance de la Divinité ; mais, si nous usons de ce terme, c'est pour la distinguer de la révélation écrile, car la religion naturelle a été aussi elle-même révélée de Dieu aux premiers hommes

2- Le Mosaïsme ou Judaïsme, qui est la religion primitive sanctionnée et garantie par des prescriptions religieuses, morales et civiles, pour préparer les voies à la rédemption du genre humain.

3° Le Christianisme, complément et perfection du Judaïsme, qui fournit à l'homme tous les moyens de profiter de l'auvre de la rédemption.

4° Le Sabéisme, première hérésie des peuples, qui a transporté aux astres le culte dû au Créateur.

5. Le Dualisme ou Magisme, qui admet deux principes opposés, pour expliquer la coexistence du bien et du mal sur la terre.

6° Le Brahmanisme ou Trithéisme, qui partage entre trois déités subordonnées à l'Etre toul-puissant la triple fonction de créer, de conserver et de détruire DICTION. DES RELIGIONS. I.

1

« PrécédentContinuer »