Comptes de l'hôtel des rois de France aux XIVe et XVe siècles: pub. pour la Société de l'histoire de France

Couverture
Louis Douët-d'Arcq
Mme Ve J. Renouard, 1865 - 437 pages
0 Avis
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page xii - Aus queus'2'! n'entre en l'ostel. Et tantost comme l'en aura crié : Aus queus ! li huissier feront vuidier la sale & li portier feront vuidier la court de toute maniere de gent estrange, & cercheront par chambres & jardins & par préaus, que gens n'i demeurent qui n'i doient de droit menger en l'ostel. Et que nus ne passe la porte, qui emporte ne pain, ne vin, ne viande, ne autre chose de quoy li Roy ne madame la Royne soient domagiez.
Page 299 - Jehan, fils de roy de France, duc de Berry et d'Auvergne, conte de Poitou, d'Estampes, «de Bouloingne et d'Auvergne. J. FLAMEL.
Page ix - Sa Majesté désirant manger en repos et se garder de l'importunité qu'Elle reçoit durant ses repas, défend désormais qu'en ses disners et souppers personne ne parle à Elle que tout hault et de propos communs et dignes de la présence de Sadicte Majesté.
Page ix - Le fait est que tout allait à la diable dans le Louvre. En octobre 1582, il faut recommander aux cuisiniers de soigner davantage les repas du roi, de ne lui présenter que de la viande tendre, et de bien écumer le pot-au-feu : « Seront très soigneux les officiers de bien accoustrer la viande du Roy, et que l'on ne luy serve rien qui ne soit fort bon et bien tendre. Et que le maistre d'hostel luy demande tous les jours sy Sa Majesté est bien traictée.
Page ix - Les jours que le Roy mangera de la chair, aura son bouillon le matin, bien cuit et bien consommé, et non si plain de gresse et clair, comme il est quelquefois*.
Page 354 - NostreDame que ledit sr (le roi) fait porter après lui à sa dévotion — 45 1. t,. Item, pour les peines de luy et de son compaignon de son mestier, qui ont besongné audit tabernacle, où ils ont vacqué l'espace de quinze jours entiers, pour l'avoir doré et enrichy, 25 1.
Page 386 - Kvres dix-neuf sols tournois, à lui ordonnée par ledit seigneur, pour le rembourser de pareille somme qu'il a baillée du sien, par l'ordonnance...
Page 380 - Tours — pour trois grans cierges, pesans chascun 250 livres de cire, que ledit seigneur (le Roi) a fait prendre et achepter de lui, pour offrir et présenter en faveur du seigneur de Chaumont, gouverneur de Bourgongne durant sa vie, l'un devant monseigneur Saint Martin de Tours, et les deux autres au Puy Notre-Dame en Anjou — 1941.

Informations bibliographiques