Lettres de quelques Juifs portugais, allemands et polonais, a M. de Voltaire: avec un petit commentaire, extrait d'un plus grand, à l'usage de ceux qui lisent ses œuvres : suivies des mémoires sur la fertilité de la Judée, Volume 3

Couverture
Chez Rusand, 1819
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 63 - Quiconque des enfans d'Israël, ou des étrangers qui font leur séjour parmi eux, aura offert un holocauste ou un sacrifice, 9 et qui ne l'aura point amené à l'entrée du tabernacle d'assignation pour le sacrifier à l'Eternel, cet homme-là sera retranché d'entre ses peuples.
Page 130 - Quand des hommes auront une querelle ensemble, l'un contre l'autre, si la femme de l'un s'approche pour délivrer son mari de la main de celui qui le bat, et...
Page 35 - Admirable ordonnance ! s'écrie Philon. D'un côté, loin de tolérer la licence, que l'usage et les législations des autres peuples autorisaient, elle tient le soldat pendant trente jours dans la contrainte ;. .et en lui montrant, durant cet intervalle, sa prisonnière sans parure et dépouillée de tous les ornements qui auraient pu relever l'éclat de ses charmes, elle lui donne le temps et les moyens de modérer la violence de sa passion.
Page 210 - L'étranger, dit-il, qui habite parmi vous, sera comme celui qui est né parmi vous : vous l'aimerez comme vous-mêmes; car vous avez aussi été étrangers en Egypte.
Page 4 - Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta pensée. C'est là le premier et le plus grand commandement. Et voici le second qui lui est semblable : tu aimeras ton prochain comme toi-même.
Page 116 - ... pourquoi leur rendre un culte et des honneurs? pourquoi leur adresser des prières? Il en est de la piété comme de toutes les autres vertus, elle ne consiste pas en de vains dehors. Sans elle , plus de sainteté , plus de religion; et dès lors quel dérangement, quel trouble parmi nous?
Page 229 - Sa philosophie n'est point cette philosophie aride et sèche dont la subtilité s'évapore en vains raisonnements, et dont les forces s'épuisent en recherches inutiles au bonheur des hommes ; cette philosophie désastreuse qui, la hache à la main et le bandeau sur les yeux, abat, renverse, détruit tout, et n'élève rien ; qui, dans son délire impie, fait son Dieu de la matière, ne distingue l'homme d'avec la brute que par ses doigts, et, pour le perfectionner, le renvoie disputer aux animaux...
Page 258 - ... elle, et même de la joindre au nombre de vos épouses : cela devait faire un excellent ménage. Il est vrai que votre captive ne pouvait avoir...
Page 210 - L'Eternel votre Dieu est le Dieu des dieux , et le Seigneur des seigneurs, qui fait droit à l'orphelin et à la veuve, qui aime l'étranger , et qui lui donne de quoi se nourrir et se vêtir : vous aimerez donc l'étranger; car vous avez été vous-mêmes étrangers au pays d'Egypte.
Page 52 - ... alors le père et la mère le prendront, et le mèneront aux anciens de sa ville, et à la porte de son lieu...

Informations bibliographiques