Journal historique et anecdotique du règne de Louis XV, Volume 3

Couverture
J. Renouard et cie, 1851
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 197 - De vingt seigneurs de la cour, il y en a quinze qui ne vivent point avec leurs femmes et qui ont des maîtresses. Rien n'est même si commun à Paris, entre particuliers. Il est donc ridicule que le roi, qui est bien le maître, soit de pire condition que...
Page 171 - La taxe des impositions sur les biens doit être proportionnelle et répartie également sur tous lés sujets du Roi et membres de l'État, à proportion des biens que chacun possède réellement dans le royaume. En Angleterre, les terres du clergé, de la noblesse et du tiers-état payent également, sans distinction; et pour les bestiaux chaque tête paye une somme.
Page 25 - Charme de tous les creurs, trésor d'un seul mortel, Qu'un sort si beau soit éternel ! Que vos jours précieux soient comptés par des fêtes ! Que de nouveaux succès marquent ceux de Louis' ! Soyez tous deux sans ennemis, Et gardez tous deux vos conquêtes.
Page 214 - II eut des ennemis mais il triompha 2 Les rois qu'il défendit sont au nombre de 3 Pour Louis, son grand cœur se serait mis en 4...
Page 2 - Il y en avoit aussi qui étoient de figures et de postures assez lascives. Ce sont donc ces fadaises qui ont occupé et amusé tout Paris, de manière qu'on ne peut aller dans aucune maison qu'on n'en trouve de pendus à toutes les cheminées. On en fait présent à toutes les femmes et filles; et la fureur en est au point qu'au commencement de cette année toutes les boutiques en sont remplies pour les étrennes. Cette invention n'est pas nouvelle, elle est seulement renouvelée, comme bien d'autres...
Page 5 - Tous les habillements dans chaque char étaient de différentes couleurs et en galons d'or ou d'argent ; le tout faisait un coup d'œil assez réjouissant et assez magnifique, quoique tout en clinquant, mais les figures dans les chars étaient...
Page 360 - Vive le peuple! il est juge et prophète; II ranime et vieux os, et carcasse, et squelette. La défunte Sorbonne enfin pense aujourd'hui, Raisonne, entend, décide et parle comme lui. Puisse de Balaam...
Page 308 - ... Ville a envoyé d'abord à chaque curé, suivant le nombre de mariages accordé à chaque paroisse, du drap pour les habits des garçons, et des étoffes rayées, soie, fil ou coton, pour les robes des filles; le tout de différentes couleurs, afin d'éviter un uniforme d'habillement reconnoissable dans les rues.

Informations bibliographiques