Mercure de France, Volume 62

Couverture
1815
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 214 - J'ai vengé le droit des rois et de toutes les puissances souveraines; car elles sont également attaquées, s'il est vrai, comme on le prétend, que le peuple domine partout, et que l'état populaire, qui est le pire de tous, soit le fond de tous les États.
Page 375 - Nous étant fait rendre compte de l'état de l'instruction publique dans notre royaume, nous avons reconnu qu'elle reposait sur des institutions destinées à servir les vues politiques du gouvernement dont elles furent l'ouvrage, plutôt qu'à répandre sur nos sujets les bienfaits d'une éducation morale et conforme aux besoins du siècle; nous avons rend...
Page 213 - La puissance de Dieu se fait sentir en un instant de l'extrémité du monde à l'autre ; la puissance royale agit en même temps dans tout le royaume. Elle tient tout le royaume en état, comme Dieu y tient tout le monde. Que Dieu retire sa main, le monde retombera dans le néant : que l'autorité cesse dans le royaume, tout sera en confusion.
Page 111 - Catherine est une maltresse femme, parce qu'elfe est intolérante et conquérante ; et tous les grands hommes ont été intolérans : et il faut l'être. Si l'on rencontre sur son chemin un prince sot, il faut lui prêcher la tolérance afin qu'il donne dans le piège, et que le parti écrasé ait le temps de se relever par la tolérance qu'on lui accorde, et d'écraser son adversaire à son tour. Ainsi le sermon...
Page 209 - ... prétend placer l'origine et le droit de toutes les souverainetés. » M. de Bausset n'en dit pas assez, car Bossuet ne pose le fondement de la société sur l'autorité des rois qu'en faisant émaner cette autorité de la volonté de Dieu même, dont les rois sont, à ses yeux, les lieutenants et les ministres, comptables à lui seul de l'usage qu'ils font de leur pouvoir. En sorte que la question se réduit, au fond, à chercher le fondement du pouvoir dans la souveraineté de Dieu sur l'homme...
Page 381 - ... communaux présentement en fonctions, ont les mêmes droits et prérogatives, et sont soumis aux mêmes règles de révocation que s'ils avaient été nommés en exécution de la présente ordonnance. Mandons et ordonnons à nos cours , tribunaux, préfets et corps administratifs, que les présentes ils aient à faire publier, s'il est nécessaire, et enregistrer partout où besoin sera ; à nos procureurs généraux et à nos préfets d'y tenir la main et d'en certifier, savoir : les cours et...
Page 375 - Dieu , roi de France et de Navarre, A tous ceux qui ces présentes verront, Salut. Sur le rapport de notre conseil des ministres , Nous avons ordonné et ordonnons ce qui suit : ART. l".
Page 211 - ce principe de rébellion caché dans » le cœur des peuples , qui ne peut être déraciné qu'en ôtant » jusque dans le fond , du moins aux particuliers en quelque » nombre qu'ils soient, toute opinion...
Page 213 - Mais, ô dieux de chair et de sang, ô dieux de boue et de poussière, vous mourrez comme des hommes, vous tomberez comme les grands.
Page 212 - ... à la puissance souveraine qu'en se réservant sur elle un droit souverain. Ce que vous voulez faire faible à vous faire du mal, par la condition des choses humaines, le devient autant à...

Informations bibliographiques