Mémoires concernant l'histoire civile et ecclésiastique d'Auxerre et de son ancien diocese: continues jusqu'a nos jours avec addition de nouvelles preuves et annotations, Volume 1

Couverture
Perriquet, 1848
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page lxi - Traité historique et pratique sur le chant ecclésiastique, avec le directoire qui en contient les principes et les règles, suivant l'usage présent du diocèse de Paris et autres, précédé d'une nouvelle méthode pour l'enseigner et l'apprendre facilement.
Page xlvii - et autres lieux du diocèse d'Auxerre ; le tout précédé d'une ample préface sur les antiquités d'Auxerre, et enrichi de notes historiques sur les villes, bourgs et villages, et sur les personnes principales qui sont nommées dans cette histoire ; par un chanoine de la cathédrale
Page xxxviii - né en 1687. L'un des plus savants hommes dans les » détails de l'histoire de France. Il aurait été employé par un Colbert, mais
Page 499 - ce fut par le nom du lieu de sa naissance qu'il se faisoit connaître plus communément. Sa mère étoit aussi de la même province, mais d'une origine plus illustre que le père, puisqu'elle étoit issue
Page xlii - Ce fut ainsi fait, dicté et nommé, par ledit sieur testateur, auxdits notaires soussignés, et ensuite, à lui, par l'un deux, l'autre présent, relu, qu'il a dit bien entendre et
Page liii - sur le Journal de Paris, sous les règnes de Charles VI et de Charles VII,
Page xlviii - Dissertation sur l'époque de l'établissement de la religion chrétienne dans le Soissonnois, et ses progrès jusqu'à la fin du iv siècle ; les noms des premiers
Page xlix - Dissertations sur l'Histoire Ecclésiastique et Civile de Paris, suivies de plusieurs éclaircissements sur l'histoire de France,
Page 166 - ne put voir qu'avec peine , vivre si longtemps un pasteur si vigilant. Il conçut le dessein de se défaire de lui, et il prit pour l'exécuter le temps auquel le Saint reposoit. Il entra dans la maison où il le trouva endormi sur un banc, et lui plongea le poignard dans le sein.
Page xx - intitulé : Dissertations sur l'histoire ecclésiastique et civile de Paris, suivies de plusieurs éclaircissements sur

Informations bibliographiques