Lettres ... publ. par J. Bonnet, Volume 1

Couverture
1854
0 Avis
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 164 - ... succès de cette guerre sainte. Le cardinal Farnèse, son légat, ayant joint l'armée dans le même esprit, voulut encore publier des indulgences : l'empereur, déjà mécontent de la bulle du pape, s'y opposa. Ce prince, dont tout l'artifice était de nier ce que tout le monde voyait, venait de mettre au ban de l'empire l'électeur de Saxe et le landgrave de Hesse comme rebelles, séditieux, coupables de lèse-majesté, perturbateurs du repos public; et il avait eu soin d'écarter tout prétexte...
Page 212 - Berne s'estoit élevée bien fièrement. Mais il a fallu qu'elle ait gagné les champs pource qu'il ne faisoit pas bon en la ville pour elle. Les aultres baissent bien la teste, au lieu de lever les cornes. Il y en a un (Gruet) qui est en danger de payer un escot bien chier ; je ne sçay si la vie n'y demeurera point.
Page 182 - Mais nous devons repoulser telles difficultés par meilleures considérations ; c'est que nous préférions à nostre païs toute région où Dieu est purement adoré; que nous ne désirions meilleur repos de nostre vieillesse , que d'habiter en son...
Page 112 - Seigneur vous a exaltée, pour la maison dont vous estes descendue, et pour toute l'excellence qui est en vous, quant au monde. Car ceulx qui me cognoissent sçavent bien que je ne suis pas tant barbare ne inhumain, que de mespriser ne tascher de mettre en mespris les principaultés, la noblesse terriene, et ce qui appartient à la police humaine. Davantage je cognois les dons que nostre Seigneur a mys en vous, et comment il s'est servy de vous, et vous a employé pour l'advancement de son règne,...
Page 182 - Mais nous devons repousser telles difficultés par meilleures considérations : c'est que nous préférions à notre pays, toute région où Dieu est purement adoré ; que nous ne désirions meilleur repos de notre vieillesse que d'habiter en son Église où il repose et...
Page 223 - II me faict mal que je ne puis là estre avecque vous du moins ung demy jour, pour rire avecque vous, en attendant que l'on fasse rire le petit enfant en payne d'endurer cependant qu'il crye et pleure. Car c'est la première note pour entonner au commencement de ceste vie, pour rire à bon escient quand nous en serons sortys.
Page ii - Lettres de Jean Calvin, recueillies pour la première fois et publiées d'après les manuscrits originaux, par Jules Bonnet.
Page 267 - ... mais à Dieu qui l'a assis au siège royal, et vous a commis la protection tant de sa personne comme de sa majesté. Mais le principal moyen est de faire tant qu'il sera possible que ceux qui prennent goût à la doctrine de l'Evangile pour y adhérer la reçoivent avec telle humilité et crainte qu'ils renoncent à eux-mêmes pour servir Dieu.
Page 99 - Et d'advantaige il en a monstré desjà de si bons commencements, qu'il nous fault fier en luy, qu'il parfera. Il est vray et que de vostre part vous avez de grans barres pour vous empescher, et le gentilhomme de la sienne encor plus. Mais en vous armant de la force de nostre Seigneur, vous les surmonterez aussi aisément que...
Page 215 - Cependant nous avons protesté que c'estoit un mesme fatras qui ne valoit pas le parler , que la découpure de leurs chausses et avons tendu à une aultre fin, qui estoit de les brider et réprimer leurs follies. Durant ce petit combat, le diable en a entrelassé d'aultres, tellement qu'il ya eu de grands murmures. Et...

Informations bibliographiques