Histoire générale, civile et religieuse de la cité des Carnutes: et du pays Chartrain, vulgairement appelé la Beauce, depuis la première migration des Gaulois jusqu'à l'année de Jésus-Christ 1697, époque de la dernière scisson de notre territoire par l'établissement du diocèse de Blois, Volume 2

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 430 - Deus, a quo sancta desideria, recta consilia, et justa sunt opera : da servis tuis illam quam mundus dare non potest pacem ; ut et corda nostra mandatis tuis dedita, et hostium sublata formidine, tempora sint tua protectione tranquilla.
Page 184 - ... de les dénoncer aux officiers des lieux, le tout à peine, en cas de contravention, contre les hommes des galères à perpétuité, et contre les femmes d'être rasées et enfermées pour le reste de leurs jours dans les lieux que nos juges estimeront à propos, et de confiscation des biens des uns et des autres.
Page 371 - Esprit qui y ouvroit aussi; car il avint à lui et à toutes ses gens un grand miracle, lui étant devant Chartres, qui moult humilia et brisa son courage. Car pendant que ces traiteurs François...
Page 370 - ... justement cautelé (fait avec précaution). Là étoient en la chambre du roi d'Angleterre sur son logis ainsi comme il chéoit (arrivoit) à point et qu'il se logeoit sur son chemin, tant devant la cité de Chartres comme ailleurs, des dessus dits traiteurs François grands offres mises avant, pour venir à conclusion de guerre et à ordonnance de paix ; auxquelles choses le roi d'Angleterre étoit trop dur à entamer. Car l'intention de lui étoit telle que il vouloit demeurer roi de France,...
Page 370 - Cependant le roi d'Angleterre les dessus nommés prélats et le sire d'Antun (Anthon) , messire Hugues de Genève, qui moult étoit bien ouï et volontiers en la cour du roi d'Angleterre. Si renvoyoient tous les jours, ou de jour à autre leurs traités et leurs parlements et procès devers le duc de Normandie et ses frères en la cité de Paris, et sur quel forme ni état ils étoient, pour avoir réponse quelle chose en étoit bonne à faire, et du surplus comment ils se maintiendroient. Ces procès...
Page 454 - MÉMOIRES HISTORIQUES SUR LA VILLE D'ALENÇON ET SUR SES SEIGNEURS , précédés d'une dissertation sur les peuples qui ont habité anciennement le duché d'Alençon et le comté du Perche, et sur l'état ancien de ces pays, par ODOLANT DESNOS , seconde édition publiée d'après les corrections et les additions manuscrites de l'auteur et annotée par M.
Page 353 - Marie en terre et elle mesmes en son vivant fut presentement et la vint veoir pour ce que illec estoient les premiers crestians et que la cité et toute la terre de la conté H avoit esté donnee par la prince de la terre si comme les autres ystoires racontent.
Page 366 - Clermont , maréchal de Normandie, et Jean de Conflans , maréchal de Champagne , en présence et dans la chambre même du Dauphin. Les factieux s'attroupent de tous côtés ; et , dans cette confusion , ils se jettent sur tous les gentilshommes qu'ils rencontrent.
Page 371 - Notre-Dame de Chartres, et se rendit et voua à Notre-Dame dévotement et promit , si comme il dit et confessa depuis , que il s'accorderoit à la paix.
Page 146 - Ah ! dit-elle, voilà un signe qui ne paraît pas pour personne de basse qualité. Dieu le fait paraître pour nous autres grands et grandes. Refermez la fenêtre; c'est une comète qui m'annonce la mort : il se faut donc préparer.

Informations bibliographiques