Journal de pharmacie et de chimie

Couverture
Société de pharmacie de Paris., 1844

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 282 - Discours admirables de la nature des eaux et fontaines, tant naturelles qu'artificielles, des métaux, des sels et salines, des pierres, des terres, du feu et des émaux; avec plusieurs autres excellents secrets des choses naturelles.
Page 292 - Mon bonhomme, si vous ne vous accommodez pour le fait de la religion, je suis contraint de vous laisser entre les mains de mes ennemis.
Page 220 - ... misères. Forcé de préluder à la recherche de son nouvel art par la connaissance des terres argileuses, la construction des fourneaux, l'art du modeleur, du potier, du mouleur, et l'étude de la chimie, qu'il fut obligé, comme il dit, «d'apprendre avec les dents», c'est-à-dire en s'imposant les plus dures, les plus cruelles privations, il faut le voir poursuivre sa pensée avec une ardeur, une constance à toute épreuve; consacrant ses veilles, ses économies, sa santé, et jusqu'aux...
Page 31 - Entre la germination et le développement du germe dans l'œuf, il ya ce rapport, qu'une certaine température et le contact de l'oxygène atmosphérique sont indispensables, et cette différence, que la plupart des graines ne germent qu'en prenant de l'eau au dehors; tandis que les œufs, au moins ceux des oiseaux, contiennent une plus grande quantité de liquide qu'il n'en faut pour le développement du germe. En effet, d'après mes expériences, ils en perdent 1/5' environ, terme moyen, pendant...
Page 292 - Nous avons en» duré que vous ayez vescu en vostre religion parmi les feux » et les massacres : maintenant je suis tellement pressé par » ceux de Guise et mon peuple, que je suis contraint de vous » laisser entre les mains de mes ennemis, et que demain vous » serez bruslé, si vous ne vous convertissez.
Page 219 - Castel-Duranle , n'était point encore connu en France. Palissy vient à penser .que, s'il parvenait à découvrir le secret de cet émail, il pourrait élever l'art de la poterie à un degré de perfection inconnu jusqu'alors. Le voilà donc livré à cette recherche , mais en aveugle, « comme un homme qui taste en ténèbres, » attendu qu'il n'avait aucune connaissance ni des matières ni des procédés. C'est dans son traité de l'Art de Terre (pag.
Page 231 - Ces leçons étaient également les premières conférences publiques qui avaient lieu sur les sciences physiques et naturelles. Et n'est-ce pas un tableau digne du plus haut intérêt que celui d'un simple potier de terre, d'un homme sans culture, sans connaissance de l'antiquité , venant exposer les résultats de ses découvertes en présence de tout ce que la capitale renfermait alors desavants, provoquer la critique, les argumentations sur les sujets les plus ardus; et tout cela, non dans l'intérêt...
Page 88 - TRAITÉ PRATIQUE D'ANALYSE CHIMIQUE, suivi de tables servant dans les analyses à calculer la quantité d'une substance d'après celle qui a été trouvée d'une autre substance , par Henri Rose , traduit de l'allemand sur la quatrième édition, par A.-JL.
Page 286 - L'aimant, dit-il, n'est pas seul qui ait le pouvoir d'attirer les choses qu'il aime. Le jayet et l'ambre n'attirent-ils pas le fétu ? L'huile jetée sur l'eau ne se rassemble-t-elle pas en une masse, et les sels dissous au sein d'un liquide ne savent-ils pas se réunir pour se former en cristaux ? Enfin, il va jusqu'à trouver des phénomènes analogues parmi les plantes et même les animaux ; comme si, dans ses prévisions instinctives, il eût déjà pressenti le système universel des attractions...
Page 229 - Ses ouvrages de moyenne et de petite dimension ornaient les appartements et figuraient sur les dressoirs, les buffets, les tables et les consoles. Ce sont des vases, des aiguières avec leurs bassins, des statuettes, des groupes pleins de grâce et de mouvement, des coupes, des vidercomes , des...

Informations bibliographiques