Les portes du Menzel

Couverture
éditions cartaginoiseries, 2011 - 340 pages
0 Avis
"Je me souviens de la mort de ma mère. Je me souviens de sa dernière nuit. A-t-elle connu autre chose que la nuit, ma mère ?... Je me souviens de cette terrible nuit... Elle avait été transportée chez ses parents comme le voulait la tradition, pour ses dernières heures... Savait-elle qu'elle allait mourir cette nuit-là ? Car au geste qu'on fit de l'installer, comme l'exige la coutume, à l'instant fatidique de la mort, en plaçant la tête et le regard du mourant vers la Qibla... elle eut la force de crier : Inch'Allah fi rouskom (que Dieu vous frappe) ! Enfin, après une faible quinte qui secoua son corps frêle, ma mère trouva la force de se redresser péniblement et réclama, dans un effort suprême, ses deux petits pour les embrasser. Né à Jerba en 1942, le docteur Abdelmajid Bouslama fait partie de la seconde promotion de la Faculté de Médecine de Tunis. Spécialiste diplômé de la Faculté de Médecine de Paris et ancien Professeur agrégé de la Faculté de Médecine de Monastir, il est actuellement pneumologue consultant à Paris. Son récit autobiographique qui part de l'enfance couvre, sur une soixantaine d'années, les principales étapes de la vie. Continuellement traversé par un élan de sincérité, son témoignage s'inscrit dans le grand cycle de la quête d'identité, thème majeur de ce début du millénaire. Mieux encore, cette saga à la tunisienne progresse en parallèle avec des périodes charnières de l'évolution de la Tunisie moderne : la dernière décennie du protectorat, l'autonomie et les trois premières décennies de l'indépendance. D'où la tentation pour le lecteur de la mise en perspective de ce récit personnel avec l'évolution de la Tunisie."--P. [4] of cover.
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Expressions et termes fréquents

Informations bibliographiques