Répertoire de la littérature ancienne et moderne, Volume 11

Couverture
Chez Castel de Courval, 1824
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 276 - ... que nous ne devons pas faire à autrui ce que nous ne voudrions pas qu'on nous fît.
Page 174 - Comme de toutes les démonstrations extérieures qui réveillent en nous la commisération et les idées de la douleur, les aveugles ne sont affectés que par la plainte, je les soupçonne, en général, d'inhumanité. Quelle...
Page 27 - L'amour-propre est , hélas ! le plus sot des amours ; Cependant des erreurs il est la plus commune. Quelque puissant qu'on soit en richesse , en crédit , Quelque mauvais succès qu'ait tout ce qu'on écrit , Nul n'est content de sa fortune , Ni mécontent de son esprit.
Page 198 - ... retirent peu à peu de l'imagination vers l'entendement; et les idées deviennent purement intellectuelles. Alors le philosophe spéculatif ressemble à celui qui regarde du haut de ces montagnes dont les sommets se perdent dans les nues : les objets de la plaine ont disparu devant lui; il ne lui reste plus que le spectacle de ses pensées, et que la conscience de la hauteur à laquelle il s'est élevé et où il n'est peut-être pas donné à -tous de le suivre et de respirer.
Page 355 - ... pour le croire , fut le vrai fondateur de la société civile. Que de crimes, de guerres, de meurtres, que de misères et d'horreurs n'eût point épargnés au genre humain celui qui, arrachant les pieux ou comblant le fossé , eût crié à ses semblables : Gardez-vous d'écouter cet imposteur; vous êtes perdus si vous oubliez que les fruits sont à tous , et que la terre n'est à personne!
Page 22 - Courez, Ruisseau, courez, fuyez-nous, reportez Vos ondes dans le sein des mers dont vous sortez ; Tandis que , pour remplir la dure destinée Où nous sommes assujettis, Nous irons reporter la vie infortunée Que le hasard nous a donnée , Dans le sein du néant d'où nous sommes sortis!
Page 152 - vie, mais qui vous a dit que vous ne le seriez pas » dans une autre ? LE PRINCE. » Et qui vous a dit qu'il ya une autre vie ? LE PHILOSOPHE. » Dans le doute seul , vous devez vous conduire » comme s'il y en avait une. LE PRINCE. » Mais si je suis sûr qu'il n'y en a point?
Page 15 - Dans un fauteuil doré, Phèdre, tremblante et blême, Dit des vers où, d'abord, personne n'entend rien. Sa nourrice lui fait un sermon fort chrétien Contre l'affreux dessein d'attenter sur soi-même. Hippolyte la hait presque autant qu'elle l'aime ; Rien ne change son cœur ni son chaste maintien. La nourrice l'accuse : elle s'en punit bien; Thésée a pour son fils une rigueur extrême. Une grosse...
Page 216 - J'espère à tes récompenses dans l'autre monde, s'il y en a un; quoique tout ce que je fais dans celui-ci, je le fasse pour moi. Si je suis le bien, c'est sans effort; si je laisse le mal, c'est sans penser à toi.
Page 30 - L'injuste Fortune• Me les a ravis. En vain j'importune Le ciel par mes cris ; Il rit de mes craintes ; Et , sourd à mes plaintes , Houlette ni chien , Il ne me rend rien. Puissiez-vous, contentes Et sans mon secours , Passer d'heureux jours , Brebis innocentes , Brebis mes amours ! Que Pan vous défende ! Hélas ! il le sait; Je ne lui demande Que ce seul bienfait.

Informations bibliographiques