Histoire de la Turquie, Volume 3

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 313 - Il est impossible de chasser de son « pays un homme qui a pu y faire de si grandes choses, « et qui a su si bien employer ses sujets et sa puissance. « Cependant,
Page 194 - ... sultan en fit élever un autre sur le côté européen. Constantin essaya de protester. Mahomet répondit à ses ambassadeurs : « Je n'entreprends rien contre la ville de Constantinople puisqu'elle ne possède rien au-delà de ses fossés... De quel droit voulez-vous contrôler ce qu'il me plaît à faire sur mon territoire? Les deux rivages sont à moi : celui d'Asie parce qu'il est habité par des Ottomans, celui d'Europe parce que vous ne savez pas le défendre. » Et il termina par ces paroles...
Page 153 - ... au nombre de deux ou trois mille, à la flotte stationnée à Gallipoli, pour s'y former au service de la marine. Tous les ans ils reçoivent des vêtements et un sabre. De là ils sont appelés à la porte du sultan, avec une solde suffisante à leur entretien, supérieure cependant pour les sujets les plus distingués. On les distribue par corps de dix ou de cinquante, sous les ordres d'officiers expérimentés, dans les tentes desquels ils servent pendant deux mois; au bout de ce terme, ils...
Page 154 - Roumilie et d'Anatolie se partagent le commandement suprême de l'armée et relèvent eux-mêmes immédiatement du sultan. Sous leurs ordres servent les sandjak-begs , qui admis par le souverain à son service reçoivent avec le drapeau le gouvernement de plusieurs villes, dont les notables et les soldats les suivent à la guerre. On observe l'ordre suivant dans le camp ; la cavalerie est divisée en escadrons, les azabs combattent sous un] seul chef. Outre les silahschors (valets d'armes) , il ya...
Page 119 - Le Caucase en Asie, l'Albanie en Europe, semblent se correspondre géographiquement et moralement du fond des deux grands golfes de la Méditerranée, qui confondent leurs eaux par le courant du Bosphore à Constantinople. Les Albanais sont des Circassiens d'Europe, les Circassiens sont des Albanais d'Asie. Ces deux groupes de montagnes semblent avoir enfanté les mêmes hommes, les mêmes femmes et les mêmes mœurs. C'est de ces deux sources, comme des neiges de leurs sommets, que découlent depuis...
Page 194 - Varna, le serment d'élever une forteresse sur la rive européenne. Ce serment, je le remplis. Avez-vous le droit ou le pouvoir de contrôler ainsi ce qu'il me plaît de faire sur mon territoire? Les deux rivages sont à moi : celui d'Asie parce qu'il est habité par les Ottomans; celui d'Europe parce que vous ne savez pas le défendre. » Allez dire à votre maître que le sultan qui règne ne ressemble point à ses prédécesseurs; que leurs vœux n'allaient pas aussi loin que va aujourd'hui ma...
Page 152 - Les jeunes enfants faits prisonniers sont conduits pour deux ou trois ans en Asie afin d'y apprendre le turc; dès qu'ils sont parvenus à parler et à écrire la langue, on les envoie, au nombre de deux ou trois mille, à la flotte stationnée à Gallipoli, pour s'y former au service de la marine. Tous les ans ils reçoivent des vêtements et un sabre. De là ils sont appelés à la porte du sultan, avec une solde suffisante à leur entretien, supérieure cependant pour les sujets les plus distingués....
Page 155 - ... eux un grand nombre de bêtes de somme, de chameaux chargés d'armes et de provisions, de chevaux et de mulets, de sorte qu'il ya dans l'armée plus de bêtes que de soldats. Un corps spécial est destiné au transport des approvisionnements. Dans le cas de disette, les vivres sont partagés entre les meilleures troupes. Le nombre des tentes du camp est de dix mille, plus ou moins, suivant les besoins de la campagne. » XXVII C'est aussi d'Amurat II que date l'institution définitive du titre...
Page 154 - ... (porte-armes), choisis également parmi les janissaires; viennent ensuite les gharibs (étrangers), ainsi nommés parce qu'ils sont originaires d'Asie, d'Egypte ou d'autres contrées de l'Afrique. Après eux suivent immédiatement les ouloufedjis (troupes soldées), au nombre de huit cents, et deux cents spahis, fils de nobles turcs, qui se recrutent parmi les pages du sultan. Tel est l'ordre adopté par la Porte en temps de guerre : les pachas de Roumélie et d'Anatolie se partagent le commandement...
Page 355 - Les préceptes religieux du prophète, mêlés de préceptes moraux et politiques, sont, dit-il, des ordres que l'esprit de Dieu lui communique sous la forme lyrique de l'apostrophe, de l'interrogation, de la parabole : «Ne laisse pas éteindre le feu, dit l'ange. Le « feu est de Dieu; et qu'y at-il de plus beau que « cet élément? Il ne demande que du bois et des « parfums! Je te confie, ô Zoroastre! la terre à « cultiver pour que le travail la féconde! Je te « confie l'eau qui coule,...

Informations bibliographiques