Images de page
PDF
ePub
[merged small][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small]

BUREAU DE LA REVUE DES DEUX MONDES

DE L'UNIVERSITÉ, 15

RUE

1886

REPLACEMENT

REVIEW 3/19/87 SD no funds

Apao

R 34 1306:5

[merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small]

coup

Ouvrez!.. ouvrez!.. le ciel se fond !.. De fait, la route était inondée; une pluie de rafale éclatant tout à faisait rage, secouant les trembles comme de grands plumets. Au bas des talus, la Loire roulait un limon jaune profondément remué.

Assailli à l'improviste, Robert Guérin avait couru vers l'habitation la plus proche, mais tout semblait clos, désert, abandonné... C'était une sorte de pavillon à l'italienne qui paraissait être une dépendance d'un parc dont le mur se prolongeait assez loin. Las de frapper

, et personne ne répondant à ses appels, Robert allait se décider à l'escalade d'une petite loggia formant balcon en retraite, qui pouvait du moins lui offrir un abri, quand, par bonheur, il fut sauvé d'une aussi grave atteinte à la légalité par un bruit intérieur qui l'avertissait à temps d'une rescousse :

- Attendez, Lambert; je viens ! disait une voix jeune qui sonnait comme un timbre d'or.

(1) Voyez la Revue du 15 août.

))

Presque au même instant, des pas agiles se faisaient entendre, et brusquement, la porte s'ouvrait.

Une grande fillette, dont l'air de distinction révélait une demoiselle, parut sur le seuil :

Ah! dit-elle, surprise à la vue d'un étranger, j'ai cru que c'était le facteur!..

Non, mademoiselle! répondit naïvement Robert, un peu ébahi de son côté, et toujours sous la pluie.

Oh! entrez vite tout de même, monsieur, vous laisserez passer l'ondée !.. Bien qu'il ne soit guère plus temps !.. ajouta-t-elle d'un ton très sérieux. « Vous avez l'air d'un fleuve mythologique, » comme dirait Ursule.

Mlle Ursule me flatterait, mademoiselle, et je vous remercie bien de l'image, répliqua Robert en pénétrant dans un vestibule encombré qui dénonçait un logis non habité.

Devant un salut d'une correction qu'elle reconnut des plus mondaines, la jeune personne arrondit aussitôt une révérence du meilleur style.

Si jamais l'idée d'un Puck enjuponné pouvait venir à l'esprit, c'était bien en faveur de l'originale créature qui semblait là toute ravie, comme d'un événement majeur, du rôle hospitalier qui lui échéait tout à coup. Dix-sept ans, la mine éveillée, coiffée à la diable, ni laide ni jolie, mais un teint éblouissant, malgré le léger hâle du grand air. Elle en était à cette heure trouble d'une belle fin de croissance présageant déjà la jeune fille; mais, sous le déploiement des grâces fraîchement étudiées d'une éducation haute, on devinait encore en elle les fougues d'une enfant gâtée, se mélant à des allures de distinction natives. Ses grands yeux bruns, hardis, avaient de vrais regards de page, qui contrastaient singulièrement avec l'affectation des airs de dame qu'elle ne pouvait manquer de prendre en pareille aventure.

Quoique d'un naturel peu timide, en présence de cette fillette, toute seule en cette maison, Robert demeura un instant embarrassé :

– Je suis confus, mademoiselle! reprit-il enfin, de me présenter à vous dans un aussi pitoyable état...

Ce n'est pas votre faute, monsieur! répondit-elle du ton d'étiquette dont on reçoit une visite... Et si vous voulez bien entrer au salon pour y attendre la fin de cette bourrasque?..

- Vous êtes mille fois bonne! ajouta-t-il avec un nouveau salut, auquel elle répondit par un autre gracieux plongeon; puis il la suivit vers une grande porte à deux battans qu'elle ouvrit.

Comme ils allaient passer le seuil :

- Secouez-vous un peu !.. dit-elle.
Sur ce mot de situation, elle partit d'un éclat de rire.

Le salon, assez en désordre, mais gai comme un vrai salon de cottage, donnait en effet sur le parc. Un piano d'Érard, des divans de cuir; çà et là, au hasard, sur le plancher couvert d'une natte de Manille, des piles de coussins à l'orientale, entassés dans les coins; tont révélait le confort élégant d'un pavillon d’été laissé hors

d'usage :

Vous êtes chez M. l'amiral Berthier, monsieur! dit la jeune personne, avec un petit ton d'emphase très certainement modulé pour éblouir du coup son hôte: asseyez-vous.

Et, sans la moindre malice, elle lui avança une chaise de canne à claire-voie rentrée du jardin.

- Je ne sais comment m'excuser de cette invasion, mademoiselle,.. répondit Guérin sans se départir des formes de la plus extrême discrétion.

Mais ce n'était point là le compte d'une curiosité de fille, la jeune personne le fit bien voir.

– Et moi, je suis Mue Joconde Berthier, fille de l'amiral ! repritelle avec un certain sourire expressif, et en appuyant sur les mots de façon à ce que, cette fois, il fût impossible de ne point la comprendre.

Robert resta un peu surpris, au nom de cette jeune héroïne de trois ou quatre millions de dot que Rival lui avait signalée :

- Ah! pardon, mademoiselle!.. répliqua-t-il vivement. J'oubliais de me présenter à vous : je m'appelle Robert Guérin.

- Ah!.. Et vous habitez les environs,.. monsieur?.. - Non, mademoiselle, j'arrive de Paris, répondit Robert sans plus.

Il y eut encore un moment de silence, Mile Joco:de paraissant trouver son hòte un peu bien laconique. Elle fit quelques petits

hem! bem!..

Mais Robert n'ayant point sourcillé, elle parut prendre aussitôt son parti, et, poursuivant avec son plus grand ton : - Ces sortes de bourrasques sont vraiment insupportables ! ajouta -t-elle comme si elle s'excusait d'un tort tout personnel. C'est le vent d'ouest qui s'abat, et s'engouffre dans notre bassin de la Loire, par suite de dépressions subites en mer... Mais cela dure peu, monsieur,.. surtout quand des dégagemens d'électricité se produisent en même temps, reprit-elle, ravie qu'un grand coup de tonnerre appuyât sa science de fille d'amiral. - En effet, mademoiselle, la grêle a déjà cessé.

Oh ! je ne dis point cela pour vous presser, monsieur !.. La pluie est encore forte... et je suis heureuse de vous offrir au moins

« PrécédentContinuer »