Nouvelles lettres édifiantes des missions de la Chine et des Indes orientales: Chine

Couverture
De l'imprimerie d'Adrien Le Clere, imprimeur de l'Archevêché de Paris, 1818

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 101 - Je vous rends gloire, mon Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que vous avez caché ces choses aux sages et aux prudents, et que vous les avez révélées aux petits.
Page 91 - O profondeur des richesses de la sagesse et de la science de Dieu! que ses jugements sont incompréhensibles et ses voies impénétrables...
Page 161 - ... le saint sacrifice de la messe pour le repos de son ame , et j'ai proposé à Msr.
Page 84 - Et réellement, s'il se fait quelque bien dans cette mission , si les superstitions et les contrats usuraires y sont entièrement abolis, si partout les missionnaires y tiennent une conduite uniforme, il est certain que la première cause est l'obéissance et le respect que ce digne prélat nous a inspirés à tous, pour ces décrets que nous exécutons en grande simplicité, et que nous faisons exécuter de même à nos chrétiens. En vérité, il...
Page 153 - Je ne prétends pas, continue-t-il, les donner pour tels ; ils peuvent être l'effet d'une pieuse imagination agitée par les inquiétudes , la tristesse, ou par la crainte, ou par la maladie du corps. Je ne les rapporte que comme des traits qui ont donné lieu à des réflexions salutaires , et opéré quelques conversions.
Page 430 - Mais les troupes des rebelles survinrent dans les environs de son district, et ses chrétiens se trouvèrent exposés à leurs incursions sanguinaires, en proie aux plus vives alarmes, et en danger de mourir sans sacremens. Dans cette extrémité, il se...
Page 110 - Comme le juste a plu à Dieu, il en a été aimé ; et Dieu l'a transféré d'entre les pécheurs parmi lesquels il vivait. Il en a été enlevé, de peur que son esprit ne fût corrompu par la malice, et que les apparences trompeuses ne séduisissent son âme.
Page 432 - Caradre, que je u'avoîs pas vu depuis onze ans et demi. Je ressentis d'un côté une grande consolation de le revoir après une si longue séparation; mais d'un autre côté, sa santé, entièrement altérée et délabrée, me causa une grande affliction.
Page 86 - Je n'ai fait qu'ébaucher une très -petite partie de ses vertus. Dieu les manifestera en entier au grand jour des lumières.
Page 157 - ... frère païen, s'évanouirent. Après cette action faite à mon insu, il vint me trouver; et comme je lui dis que, pour éviter les persécutions que...

Informations bibliographiques