Pour un regard-monde: Entretiens avec Michel Sénécal

Couverture
La Découverte, 14 avr. 2011 - 265 pages

Conjuguer théorie et pratique, passé et présent, dimension locale et dimension supranationale, l'histoire inscrite dans la pluralité des cultures, tels sont les point cardinaux de cet intellectuel hors norme, qui revient ici sur son parcours.


Armand Mattelart a consacré une grande partie de sa vie à penser la mondialisation de la communication et de la culture. Son œuvre se révèle incontournable, tant elle est originale et multiple - preuve en est la traduction en de nombreuses langues dont elle a fait l'objet. Ce livre d'entretiens retrace la trajectoire de ce chercheur, en la replaçant dans les différents contextes sociaux et géopolitiques qui l'ont façonnée. En même temps que les idées en mouvement, on y découvre l'état des rapports de forces internationaux et la complexité du jeu des acteurs sociopolitiques dans les sociétés au sein desquelles Armand Mattelart a été appelé à vivre et à travailler.
Explicitant des aspects relativement peu connus de ses recherches, il montre comment et pourquoi son parcours personnel est partie intégrante d'itinéraires collectifs. Pour lui, le défi qu'affronte tout projet de construction de l'histoire des modes de production et de circulation des dispositifs de communication et d'information est de conjuguer théorie et pratique, passé et présent, dimension lo-cale et dimension supranationale. C'est ce qui fait que cette histoire est inscrite dans la pluralité des cultures. La démarche généalogique qui caractérise si bien les ouvrages de cet intellectuel hétérodoxe est ici mise à contribution pour décrypter l'émergence d'un " regard-monde ".

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

À propos de l'auteur (2011)



Armand Mattelart est professeur émérite à l'université de Paris 8. Il est l'auteur de très nombreux livres publiés aux éditions La Découverte, parmi lesquels Penser les médias (1986), L'invention de la communication (1994), Histoire de l'utopie planétaire (1999), Histoire de la société de l'information (2003), Diversité culturelle et mondialisation (2005) et La globalisation de la surveillance (2007).

Michel Sénécal est professeur titulaire à l'UER Sciences humaines, lettres et communications, à la Télé-université de l'UQAM (Université du Québec à Montréal). Il y est responsable du programme d'études en analyse des médias. Membre du Groupe de recherche interdisciplinaire sur la communication, l'information et la société (GRICIS) de cette université, il est également associé au Centre d'études sur les médias, les technologies et l'internationalisation (CEMTI) de l'université Paris 8.





Informations bibliographiques