Petite bibliothèque des théatres, contenant un recueil des meilleures pieces du théatre françois, tragique, comique, lyrique & bouffon, depuis Porigine des spectacles en France, jusqu'à nos jours, Volume 72

Couverture
Au Bureau de la Petite bibliotheque des théatres, 1789
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 34 - A vous parler franchement, madame, je suis bien las que vous me brouilliez tous les jours avec mes meilleurs amis. Depuis deux ans, en voilà plus de onze ou douze qui ont défilé de chez moi les uns après les autres , et qui n'y remettent plus le pied ; et notamment, en dernier lieu, le duc de... de...
Page 60 - Cher abbé ,... mon très-cher abbé,... j'y consens de bien bon cœur... ( ils se lèvent. ) Oui, cher ami , oui, j'irai vivre avec toi,... tu peux bien en être certain ; ... tu me tiens lieu de tout. . . Quand on a un ami ,... un fidèle ami , un ami sûr ,... comme toi , il faut vivre éternellement avec lui. SCÈNE XIII. LA PRÉSIDENTE, LE PRÉSIDENT, L'ABBÉ.
Page 30 - Sa trop vive douleur l'interromprait peut-être... (Voyant paraître de loin le cortège qui arrive.'} Le deuil s'approche... Allons au-devant du grand-prêtre. (L'insulaire et l'un des gardes du gouverneur emportent Licandre dans un lieu éloigné , et le gouverneur va au-devant du cortège avec ses gardes et sa suite...
Page 4 - Lorsque dans un lieu sûr il croit m'avoir conduite, '11 faut que près du port il se trouve un écueil, Que de ce tendre amant la mer soit le cercueil ; Et, moi, que je me sauve en cette terre affreuse. Ou, suivant du pays la loi trop rigoureuse, On me force aussitôt i choisir un époux ! MA n 1 5 E.
Page 6 - ANTE, l'interrompant. Que veux-tu qu'il dépense? Il n'a rien. MARINE. Vous perdez la mémoire , je pense : Avez-vous oublié tout ce qu'a fait Crispin ? ÉLIANTE. Eh ! je ne souge à rien dans mon mortel chagrin.
Page 63 - D'abord,... c'est que vous êtes un coquin , si cela n'est pas ; ... et si cela est. . . et cela n'est pas,... car je commence à être sûr que cela n'est pas. L'ABBÉ, d'un ton badin. Oui, oui, cela n'est pas, ... et cela ne peut pas être; . . . cela n'est jamais arrivé... à un président. LE PRÉSIDENT. Ainsi, de quelque manière que vous vous retourniez... dans les deux cas... que cela soit... ou que...
Page 5 - MARINE, l'interrompant. Comment diantre jamais pourront-ils le connoître ? Ils croient très fermement que Crispin a sur vous Les droits d'un véritable et légitime époux , Que l'hymen est parfait. Où pourront-ils apprendre Que vous vous réservez en secret à...
Page 1 - Le Galant escroc comédie en un acte et en prose précédée des Adieux de la parade prologue en vers libres, Tanzai et Néadarné précédé de La Lecture prologue en prose; t.
Page 36 - ... faire épouser votre fille... qu'il regarde comme la sienne propre. LA PRÉSIDENTE : Eh oui, monsieur... LE PRÉSIDENT, l'interrompant : Eh oui, madame, quand il serait le père de votre fille, pourrait-il faire davantage ? LA PRÉSIDENTE : Eh mais, si vous ne voulez pas m'entendre... LE PRÉSIDENT, l'interrompant encore : Non, madame, je n'entends rien. Je vais déjeuner chez Saint-Far, avec l'abbé, qui ne sait pas encore le traître mot de son mariage et de sa métamorphose en capitaine de...
Page 11 - Par un fifre et deux tambours... de ces gens qui donnent des aubades... Là, de ces gens qui jouent des fanfares quand on a gagné aux petites loteries. LA PRÉSIDENTE : Cela n'est pas possible!

Informations bibliographiques