Hagiologie nivernaise: ou, Vies des saints et autres pieux personnages qui ont édifié le diocese de Nevers par leurs vertus

Couverture
I.-M. Fay, 1858 - 593 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 518 - ... Ne croit-on pas voir ici une traduction fidèle des paroles de Pie IX dans la défmition de ce dogme ? « La bienheureuse Vierge Marie , dès le premier « instant de sa conception , a été , par privilège et singulière « grâce de Dieu tout-puissant , en vue des mérites de Jésus« Christ , sauveur du genre humain , exempte et préservée « de toute tache du péché originel. » Outre l'inscription dont nous avons parlé , on voit flotter , autour de la vénérable mère de Marie , des...
Page 486 - Nevers, dans une procession générale en mémoire » de la proclamation du dogme de l'Immaculée Conception de la
Page 234 - Il fonde une église en l'honneur de saint Pierre et de saint Paul, et une autre en l'honneur de saint Eutrope, dont il enchâsse les restes dans un magnifique reliquaire (587-596).
Page 36 - ... heures du soir. Il était à la cinquante-sixième année de son âge, et à la vingtième de son épiscopat. Quand on fut assuré de sa mort, on l'ouvrit pour l'embaumer. On porta son cœur, enfermé dans une boîte de plomb, à l'église de la Visitation de Belle-Cour, à Lyon ; on le mit ensuite dans un reliquaire d'argent, puis dans un reliquaire d'or donné par Louis XIII. Comme le saint avait choisi Annecy pour lieu de sa sépulture, on y transporta solennellement son corps, qui fut enterré...
Page 37 - Visrtandines ; nous devons avouer que nous avions peine à nous en rendre compte, quand le manuscrit des Visitandines de Nevers est venu résoudre ce problème. « Le valet de chambre du, saint, » y est-il dit, avait une si haute idée de la sainteté de son maître, > qu'il conservait avec respect tout ce qui lui avait servi. Un jour » qu'on lui faisait des observations sur la quantité de vieux » habillements du saint qu'il avait accumulés, il répondit : Je » prévois qu'un jow tout ceci...
Page 405 - Quelquefois un œil est placé à l'extrémité de cette queue de serpent , pour rappeler une autre Vertu gardienne des deux premières , la vigilance , qui semble se confondre avec la prudence chrétienne, ou plutôt qui est la fille aînée de sa nombreuse famille. Lorsque ces mystérieux oiseaux s'abreuvent dans un calice , leur tête est ornée d'une riche aigrette ; il est impossible de ne pas 'reconnaître ici les dispositions nécessaires pour approcher dignement du banquet Eucharistique et...
Page 200 - ... première pensée , dans ce pressant danger , fut de se jeter à genoux et d'implorer la protection de Dieu. En même temps il vit auprès de lui un enfant nu qui lui promit de le délivrer du péril qu'il courait , s'il voulait lui donner un voile pour le couvrir. L'empereur ne balança pas à faire cette promesse ; aussitôt l'enfant sauta sur le sanglier et le tenant par ses défenses , il le conduisit à l'empereur qui le perça de son épée et le tua. Mais pourquoi ne pas laisser Michel...
Page 201 - ... et s'étant mis à prier Dieu , s'apparut à lui un enfant » nud, qui lui dit que s'il voulait lui donner un voile » pour se couvrir , il le délivrerait du mal et de la » mort que cette féroce bête lui allait porter.
Page 36 - Annecy , qu'il avait choisi pour -le lieu de sa sépulture. Son cœur devait rester à Lyon, dans l'église du monastère de la Visitation de Bellecour. Au moment de le renfermer dans la boîte de plomb qui devait le contenir, il fut déposé entre les mains de sainte Jeanne-Françoise de Chantai qui se trouvait...

Informations bibliographiques