La poésie des troubadours

Couverture
J. Labitte, 1845 - 422 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 188 - Si tous les deuils , et les pleurs, et les regrets, et les douleurs, et les pertes, et les maux de ce triste siècle étaient réunis, ils sembleraient trop légers au prix de la mort du jeune prince anglais, dont la perte afflige le mérite et l'honneur, et couvre d'un voile obscur le monde privé de joie et plein de douleur et de dépit.
Page 179 - ... couper têtes et bras ; car mieux vaut un mort qu'un vivant vaincu. Je vous le dis : le manger, le boire, le dormir n'ont pas tant de saveur pour moi que d'ouïr crier des deux parts : A eux! et d'entendre hennir chevaux démontés dans la forêt, et d'entendre crier : A l'aide, à l'aide!
Page 188 - Tristes et dolents sont demeurés les courtois soldats , et les troubadours et les jongleurs avenants ; ils ont eu dans la mort une mortelle ennemie ; car elle leur enlève le jeune roi anglais , près de qui les plus généreux semblaient avares. Jamais il n'y aura pour un tel mal , croyez qu'il n'y aura jamais assez de pleurs et de tristesse. « Cruelle mort , source d'afflictions, tu peux te vanter , car tu as enlevé du monde le meilleur chevalier qui fut jamais.
Page 179 - Il me plaît de voir sur la prairie tentes et pavillons plantés; il me plaît jusqu'au fond du cœur de voir rangés dans la campagne cavaliers avec chevaux armés. — J'aime quand les coureurs font fuir gens et troupeaux. J'aime quand je vois à leur suite...
Page 409 - Autrus vers e cansos, 0 per d'aytres faitz bos E plazens per auzir, Podon ben possezir Aquel nom de joglar; Atressi pot nomnar Qui-s vol, cascus per si; Mas car es en...
Page 184 - Aujourd'hui, les armes, les combats, l'honneur, la chevalerie, tout ce que le monde a de beau et de séduisant, nous peuvent procurer la gloire et le bonheur du céleste séjour. Ah ! que...
Page 184 - A quoi servent les conquêtes de l'ambition? En vain vous soumettriez tous les royaumes qui sont de ce côté de la mer, si vous êtes infidèles et ingrats à votre Dieu. Alexandre avait soumis toute la terre; qu'emporta-t-il en mourant? le seul linceul mortuaire...
Page 185 - ... c'est bien fait d'envoyer quand on ne peut aller, pourvu qu'on ne demeure point par lâcheté ou par indifférence. Au jour du jugement, que répondront ceux qui seront restés ici malgré leur devoir, quand Dieu leur dira : « Faux et lâches chrétiens! c'est pour vous que je fus cruellement « battu de verges, c'est pour vous que je souffris la mort! » Ah ! le plus juste alors tressaillira lui-même d'épouvante.
Page 48 - Dieu sauve l'ame de mes pères, comme il est vrai que je vis entrer un jongleur de bonne mine, bien vêtu, lequel, après avoir requis convenablement la permission de sir Hugues, nous chanta mainte chanson et nous fabula maint conte. Enfin chacun semblant satisfait de l'entendre; et retournant à ses premiers entretiens, il s'arrêta , demeura quelque temps silencieux, puis s'adressant à sir Hugues : « Seigneur , dit-il , daignez n ouïr les nouvelles que je vous apporte.
Page 184 - Alexandre avait soumis toute la terre; qu'emporta-t-il en mourant? le seul linceul mortuaire : ô quelle folie de voir le bien et de prendre le mal, et de renoncer pour des objets vains et périssables à un bonheur qui ne peut manquer ni jour ni nuit ! Tel est l'effet de la convoitise humaine : elle aveugle les mortels ; elle les égare, et ils ne reconnaissent pas leur erreur. «Qu'il ne se flatte pas d'être compté parmi les preux, tout baron qui n'arborera pas la croix et qui ne marchera pas...